Prière de Manassé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Prière de Manassé est un livre de l'Ancien Testament. Ce court texte de 15 versets est une prière de pénitence du roi de Juda, Manassé, captif à Babylone, qui était, selon la Bible[1], parmi les plus idôlatres. Cependant, après avoir été fait prisonnier par les assyriens, il pria pour son pardon[2] et se détourna de son idolâtrie.

La Prière de Manassé fait partie de certaines éditions de la Septante grecque, est incluse dans un appendice de la Vulgate latine, mais est considérée comme apocryphe par l'Église catholique romaine, les Juifs et les Réformés. Les Chrétiens orthodoxes la considèrent comme deutérocanonique.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Bible 2 Roi 21:1-18
  2. 2 Chroniques 33:10-17

Liens externes[modifier | modifier le code]