Premier ministre d'Éthiopie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Premier ministre d'Éthiopie (Amharique: የኢትዮጵያ ጠቅላይ ሚኒስትር, YeItyopya teqlay minister) est le chef de l'exécutif et le président Conseil des ministres d'Éthiopie. Jusqu'en 1995, les différents premiers ministres avaient peu d'influence par rapport au chef de l'État, que ce soit sous l'Empire éthiopien ou sous la République populaire démocratique. Avec l'avènement de la République fédérale démocratique et l'entrée en vigueur de la Constitution de 1994, le Premier ministre est devenu le véritable détenteur du pouvoir politique. Le poste est actuellement occupé par Haile Mariam Dessalegn.

Nomination, pouvoirs et fonctions du Premier ministre[modifier | modifier le code]

Le Premier ministre est élu parmi les membres du Conseil des Représentants des Peuples (article 73-1), son mandat correspond à celui d'un membre de ce Conseil (article 72-3), c'est-à-dire cinq ans. Il est responsable, avec le Conseil des ministres, devant le Conseil des Représentants des Peuples (article 72-2).

Le Premier ministre détient, avec le Conseil des ministres, les pouvoirs exécutifs suprêmes du Gouvernement fédéral (article 72-1). Ses pouvoirs et ses fonctions sont décrites à l'article 74 de Constitution :

  • il est chef de l'Exécutif, président du Conseil des ministres et commandant en chef des forces armées nationales (article 74-1);
  • il doit soumettre les nominations pour les postes ministériels au vote du Conseil des Représentants des Peuples (article 74-2);
  • il doit suivre et assurer la mise en œuvre des lois, des politiques, des directives et des autres décisions adoptées par le Conseil des Représentants des Peuples (article 74-3);
  • il est le représentant du Conseil des ministres qu'il dirige et dont il coordonne les activités (article 74-4);
  • il supervise la mise en œuvre des politiques, des règlementations, des directives et des autres décisions adoptées par le Conseil des ministres (article 74-5);
  • il supervise la mise en œuvre de la politique étrangère (article 74-6);
  • il choisit et soumet au vote du Conseil des Représentants des Peuples les nominations pour les postes de commissaires, de Président et vice-président de la Cour suprême fédérale et le poste de Vérificateur Général (article 74-7);
  • il supervise la gestion de l’administration fédérale et prend les mesures nécessaires afin d'assurer son bon fonctionnement (article 74-8);
  • il nomme les hauts fonctionnaires du Gouvernement fédéral, autre que ceux mentionnés dans les alinés 2 et 3 de l'article 74 (article 74-9);
  • en accord avec les normes légales en vigueur, il présente au Président une liste de personnes nominées susceptibles de recevoir une médailles ou une distinction (article 74-10);
  • il doit soumettre périodiquement des rapports sur le travail accompli par l'Exécutif, sur ses plans et ses propositions (article 74-11);
  • il doit s’acquitter des responsabilités qui lui sont confiées par la Constitution et d’autres lois (article 74-12);
  • il doit obéir et appliquer la Constitution (article 74-13).

En cas d'impossibilité d'exercice du pouvoir ou d'absence du Premier ministre, le Vice-Premier ministre agira en son nom (article 75-1-b).

Siège[modifier | modifier le code]

Le siège de la présidence est le palais Ménélik d'Addis-Abeba.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

Tous les articles cités font référence (sauf mention contraire) à la Constitution.