Potosi (Missouri)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Potosi
La cour de justice du comté
La cour de justice du comté
Administration
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
État Drapeau du Missouri Missouri
Comté Washington
Type de localité City
Code ZIP 63664
Code FIPS 29-59330
GNIS 0751729
Indicatif(s) téléphonique(s) local (locaux) 573
Démographie
Population 2 658 hab. (2012)
Densité 441 hab./km2
Géographie
Coordonnées 37° 56′ 16″ nord, 90° 46′ 55″ ouest
Altitude 268 m
Superficie 603 ha = 6,03 km2
· dont terre 6,03 km2 (100 %)
· dont eau 0 km2 (0 %)
Fuseau horaire CST (UTC-6)
Divers
Municipalité depuis 1826
Devise « A City for All Seasons »
Localisation
Carte du comté de Washington.
Carte du comté de Washington.

Géolocalisation sur la carte : Missouri

Voir sur la carte administrative du Missouri
City locator 14.svg
Potosi

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

Voir la carte administrative des États-Unis
City locator 14.svg
Potosi

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

Voir la carte topographique des États-Unis
City locator 14.svg
Potosi

La ville de Potosi est le siège du comté de Washington, dans l’État du Missouri, aux États-Unis. En 2012, elle comptait 2 658 habitants.

Histoire[modifier | modifier le code]

Francois Azor, alias "Breton", découvre un nouveau filon en 1773, appelé "la mine à Breton", qui attire les mineurs des autres sites proches, dans les Mines de plomb du sud du Missouri[1]. Les deux décennies de la fin du XVIIIe siècle voient de nouveaux arrivages de Français du Missouri dans le secteur de "La Vieille Mine", près de la ville de Potosi, dans le sud-est de l’État. La "mine à Breton" compte déjà 26 familles françaises pour l'exploiter en 1804[1] et en 1818, on compte 70 bâtiments[1].

Entre-temps, entre 1795 et 1801, une forte immigration américaine et anglophone a pris le relais sur les autres futurs villages miniers de la région[1] et en 1818, on compte 70 bâtiments[1], qui conservera des traditions francophones. Vers la fin des années 1980, il y avait encore plus d’un millier de locuteurs natifs du français missourien capables de comprendre et de s’exprimer dans le dialecte de la région.

Moses Austin a reçu d'importants droits miniers en 1797[1] et en 1818, on compte 70 bâtiments[1] et il sera le premier à installer une colonie américaine à l'ouest du Mississippi. Il fonda Potosi, mais la guerre anglo-américaine de 1812 puis la crise bancaire de 1819 le ruinèrent.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f et g "The Ozarks, land and life, par Milton D. Rafferty, page 126 [1]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]