Sainte-Geneviève (Missouri)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sainte-Geneviève.
Sainte-Geneviève
La maison Amoureaux House ou Bauvais-Amoureux House à Sainte-Geneviève (Missouri)
La maison Amoureaux House ou Bauvais-Amoureux House à Sainte-Geneviève (Missouri)
Administration
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
État Drapeau du Missouri Missouri
Comté Sainte-Geneviève
Type de localité City
Maire Richard Greminger
Démographie
Population 11 295 hab. (2010)
Densité 1 062 hab./km2
Géographie
Coordonnées 37° 58′ 37″ Nord 90° 02′ 55″ Ouest / 37.9769, -90.0486
Superficie 1 064 ha = 10,64 km2
· dont terre 10,62 km2 (99,81 %)
· dont eau 0,02 km2 (0,19 %)
Fuseau horaire CST (UTC-6)
Divers
Fondation 1735
Localisation
Carte du comté de Sainte-Geneviève
Carte du comté de Sainte-Geneviève

Géolocalisation sur la carte : Missouri

Voir sur la carte administrative du Missouri
City locator 14.svg
Sainte-Geneviève

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

Voir la carte administrative des États-Unis
City locator 14.svg
Sainte-Geneviève

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

Voir la carte topographique des États-Unis
City locator 14.svg
Sainte-Geneviève
Liens
Site web http://www.visitstegen.com

Sainte-Geneviève (Ste. Genevieve en anglais) est une ville de l'État du Missouri, aux États-Unis comptant 11 295 habitants. Elle est siège du comté de Sainte-Geneviève.

Histoire[modifier | modifier le code]

Sainte-Geneviève est le plus ancien village permanent du Missouri. Elle a été fondée vers le milieu des années 1730 par des Canadiens français à environ 3 kilomètres au sud de sa localisation actuelle sur les bords du fleuve Mississippi (une peinture murale du Capitole de l’État du Missouri indique sa fondation en 1735). L'historien américain Carl J. Ekberg, indique la création d'un poste de traite et de quelques habitations vers 1735[1]. C'est une des premières villes situées à l'ouest du fleuve Mississippi et au nord de La Nouvelle-Orléans du territoire qui seront cédées lors de la vente de la Louisiane. Un recensement indique que Sainte-Geneviève était déjà un village vers 1750.

Au moment de sa fondation, Sainte-Geneviève formait une sorte de triangle permettant le contrôle du Pays des Illinois avec Fort de Chartres, le chef-lieu officiel situé environ 8 km au nord, et Kaskaskia, la première capitale de l'État de l'Illinois à 8 km au sud-est.

En 1763, selon les termes du traité de Paris qui met fin à la guerre de Sept Ans, la France cède à la Grande-Bretagne tous les territoires situés à l'est du Mississippi. Après la proclamation royale de 1763, Sainte-Geneviève accueille de nombreux immigrants provenant des territoires cédés à la couronne britannique. Après leur installation sur la rive occidentale du fleuve, les immigrants canadiens et créoles se rendent compte que la ville est passée sous contrôle espagnol comme l'ensemble de la partie ouest de la Louisiane aux termes du traité de Fontainebleau, demeuré secret jusqu'alors. La mainmise des colons espagnols reste cependant faible et la langue et la culture françaises se maintiennent.

Après une crue en 1785, la ville se déplace d'environ 3 kilomètres depuis les berges du Mississippi vers le nord.

Démographie[modifier | modifier le code]

Au recensement de 2010, la commune comptait 11 295 habitants, 1 818 ménages et 1 154 familles[2]. La répartition par race était la suivante  : 96,40 % de Blancs, 0,93 % d'Afro-Américains, 0,67 % d'Amérindiens, 0,44 % d'Asiatiques, 1,55 % d'autres races. Les Latinos de toute race représentaient 1,96 % de la population.

Parmi les 1 818 ménages, 27,6 % avaient des enfants de moins de 18 ans, parmi lesquels 49,7 % étaient des couples mariés, 10,6 % des femmes seules et 36,5 % ne constituaient pas une famille. 32,8 % de tous les ménages étaient constitués de personnes seules. La taille moyenne des ménages était de 2,29.

La répartition par âge était la suivante : 25,87 % de moins de 18 ans, 8,16 % de 18-24 ans, 23,79 % de 25-44 ans, 26,49 % de 45-64 ans et 15,69 % de 65 ans et plus. L'âge médian était de 42 ans. Pour 100 femmes, on comptait 92,7 hommes.

Le revenu médian par ménage était de 33 929 $ et le revenu par tête de la ville était de 17 361 $. Environ 7,8 % des familles et 9,6 % de la population vivait en dessous du seuil de pauvreté.

Géographie[modifier | modifier le code]

Les coordonnées de la ville de Sainte-Geneviève sont 37° 58′ 37″ N 90° 02′ 55″ O / 37.97694, -90.04861[3]. La localité est située à une soixantaine de kilomètres au Sud de Saint-Louis et juste au Nord de la ville de Kaskaskia et de la rivière aux Vases.

Deux ruisseaux traversent la cité de Sainte-Geneviève, Le North Gabouri Creek et le South gabouri Creek qui se rejoignent à moins d'un kilomètres de leur confluence commune avec le fleuve Mississippi.

Selon le Bureau du recensement des États-Unis, la ville a une superficie de 10,8 km² (soit 4,2 sq mi), constituée entièrement de terre ferme.

Patrimoine architectural[modifier | modifier le code]

Schéma de principe des « Poteaux-en-terre »

Les plus anciens bâtiments de Sainte-Geneviève ont donc été tous construits durant l'occupation espagnole bien qu'il s'agisse de bâtiments typiques de l'époque coloniale française. Les constructions les plus représentatives de cette période sont s'appuient sur des poteaux de bois plantés verticalement dans le sol alors que les cabanes de colons américaines traditionnelles sont constituées de rondins assemblés horizontalement.

L'un des types de maisons traditionnelles les plus caractéristiques de la ville sont les « Poteaux-en-terre »[4] dans lesquels les murs faits de planches de bois ne soutiennent pas le plancher. Ce dernier s'appuie sur des piliers de pierre. Les murs de ce type de maisons, en partie enterrés dans le sol, sont particulièrement sensibles aux crues, aux termites et à la pourriture. Trois des cinq maisons de ce type existant encore aux États-Unis se situent à Sainte-Geneviève. Les deux autres se trouvent à Pascagoula (Mississippi) et dans la paroisse des Natchitoches. La plupart des bâtiments anciens de la ville sont de type « Poteaux-sur-solle »[5] dans lesquelles la structure en bois est placée sur des pierres levées des fondations en brique. La plus ancienne maison de la ville est la Bolduc House qui a été construite en 1770 sur le site originel de la ville et a ensuite été déplacée et agrandie en 1785.

Un festival, « Jour de Fete », se déroule chaque année au cours du deuxième weekend d'août pour célébrer son patrimoine culturel. Le bac qui traverse le Mississippi est surnommé the French Connection à cause de son lien vers d'autres sites témoins du passé francophone de la région.

Le patrimoine bâti[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Personnalités notables[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Carl J. Ekberg, Colonial Ste. Genevieve: An Adventure on the Mississippi Frontier, Gerald, MO: The Patrice Press, 1985
  2. « American FactFinder », United States Census Bureau (consulté le 31 janvier 2008)
  3. « US Gazetteer files: 2000 and 1990 », United States Census Bureau,‎ (consulté le 31 janvier 2008)
  4. voir l'article anglophone « Poteaux-en-terre »
  5. voir l'article anglophone « Poteaux-sur-solle »
  6. Christopher Desloge, Desloge Chronicles - Tale of Two Continents, lulu, 2010