Popetown

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Popetown
Titre original Popetown
Genre Série d'animation
Création Isabelle Dubernet
Eric Fuhrer
Phil Ox
Pays d'origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Drapeau de la France France
Chaîne d'origine C4
Nb. de saisons 1
Nb. d'épisodes 10
Durée 23 minutes
Diff. originale

Popetown est une série d'animation franco-britannique en dix épisodes de 23 minutes, créée par Isabelle Dubernet, Eric Fuhrer et Phil Ox, produite par la BBC et diffusée à partir du sur la chaîne néo-zélandaise C4. En France, la série a été diffusée à partir du sur MCM et rediffusée sur Europe 2 TV.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Cette série suit la vie du père Nicolas, qui vit dans la ville du Vatican, parodiée en Popetown. Il est chargé de s'occuper du pape (toujours appelé par son titre et dont on ne connaît pas le nom) qui est un enfant gâté avec la maturité émotionnelle et mentale d'un enfant de quatre ans.

Le père Nicolas doit donc maintenir le pape hors de danger, et s'assurer que le monde entier ne remarque pas que le Saint Père est un parfait idiot. D'autres personnages sont présents, dont un prêtre ayant certaines déviances sexuelles et un trio de cardinaux corrompus qui dirigent secrètement le Vatican et veulent devenir riches dans le dos du pape. Ces éléments et d'autres encore font que cette série est très controversée.

Voix originales[modifier | modifier le code]

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Épisodes[modifier | modifier le code]

  1. Le Double (The Double)
  2. Visite d'État (State Visit)
  3. Le Grand Combat (The Big Fight)
  4. Piégés ! (Trapped)
  5. Possédé (Possessed)
  6. Le Beau Jeu (The Beautiful Game)
  7. Une affaire de famille (A Family Affair)
  8. Opportunité de carrière (Career Opportunity)
  9. Voyage d'un jour (Day Trip)
  10. Le jour du Derby (Derby Day)

Commentaires[modifier | modifier le code]

À l'origine, cette série fut commandée par la BBC, afin d'être diffusée en Grande-Bretagne, mais ne le fut jamais à cause d'une vague de protestations de la part des catholiques. C'est la chaîne néo-zélandaise C4 qui diffusa en premier la série, le 8 juin 2005. En Europe, elle fut diffusée en Allemagne sur MTV Allemagne et en France sur MCM. En ce moment, elle est diffusée par MTV Amérique latine.

Controverses[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (août 2016)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Nouvelle-Zélande[modifier | modifier le code]

L’Église catholique romaine de Nouvelle-Zélande a porté plainte à la Broadcasting Standards Authority (le CSA néo-zélandais) et a appelé au boycott des radios et télévisions du groupe CanWest. La chaîne C4 a reçu de nombreuses plaintes, mais a refusé de déprogrammer Popetown.

Allemagne[modifier | modifier le code]

En Allemagne, MTV a diffusé le premier épisode le 3 mai 2006. Après une publicité publiée avant la semaine sainte montrant Jésus regardant la télévision dans une chaise, MTV et la série furent sévèrement critiqués par beaucoup de catholiques en Allemagne, et la série devint un sujet de débat public, bien que le public capable de voir le show était fortement réduit.

L’Église chrétienne, ainsi que les communautés juives et musulmanes et certains politiques conservateurs demandèrent à MTV de retirer Popetown. Un magazine évangélique a même créé un site web www.stoppt-popetown.de. De son côté, l'archevêché de Munich et le leader parlementaire de la CSU en Bavière demandèrent des poursuites judiciaires à l'encontre des créateurs de la série, en vertu de l'article 166 du Code Pénal, la « clause blasphématoire ». Edmund Stoiber, leader de la CSU, demanda lui aussi de sévères punitions.

Certaines organisations non-religieuses, telles l'IBKA et d'autres argumentèrent que la satire devait exister et qu'il ne devait pas y avoir de censure. Les supporters de la série affirmèrent que la série ne pouvait pas être interdite, comme les caricatures de Mahomet, en vertu de la liberté de la presse.

Après un débat sur MTV, à l'issue duquel les votants sur le site internet de la chaîne ont soutenu la série à hauteur de 87 % des votants, MTV décida de diffuser la série dans son intégralité. Les experts présents sur le plateau du débat ont déclaré ne vouloir « ni la diffusion, ni l'interdiction de la série ».

En ce moment, Popetown est rediffusée sur MTV. Les protestations ont disparu et la plupart des gens ont tout oublié de l'hystérie du début. Ironiquement, c'est cette hystérie qui a permis de lancer Popetown.

États-Unis[modifier | modifier le code]

La série n'a pas été diffusée, ni sortie en DVD, mais a été vue par beaucoup grâce à YouTube et certains sites de partage de fichiers. Dans son édition du 20 avril 2006, le fondateur du Parents Television Council, L. Brent Bozell, publia un article critiquant Viacom pour avoir diffusé Popetown sur MTV Allemagne, ainsi qu'une scène offensant Jésus-Christ dans l'épisode Cartoon Wars II de la série South Park sur Comedy Central (MTV et Comedy Central appartiennent tous deux à Viacom).

Lituanie[modifier | modifier le code]

En mars 2007, MTV Pays Baltiques reçut une amende de 3 000 litas de la part du CSA lituanien pour avoir diffusé Popetown. En réponse, le directeur des séries de MTV, Marius Veselis, accusa la Lituanie de se démasquer elle-même comme « une culture malade, à moitié médiévale, à moitié communiste »[1].

Produits dérivés[modifier | modifier le code]

DVD[modifier | modifier le code]

Le DVD a été édité en Grande-Bretagne par Revolver Entertainment le 5 septembre 2005, en Australie par Roadshow Entertainment en Allemagne par Polyband et en France par Kazé.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

  • Father Ted, une série irlandaise se moquant de l'église catholique

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]