Pompiers de l'urgence internationale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Pompiers de l'urgence internationale (PUI)
Logo de l’association
Cadre
Forme juridique Organisation non gouvernementale (ONG)
Zone d’influence Monde
Fondation
Fondation 2004
Identité
Siège Limoges
Président Philippe Besson
Affiliation FNSPF (charte éthique)
Affiliation européenne Evolsar
Affiliation internationale INSARAG (ONU)
Membres 130
Site web www.pompiers-urgence.org

Pompiers de l’urgence internationale (PUI) est une organisation de solidarité internationale (OSI) régie par la loi associative de 1901 (J.O n°9 du 26 février 2005) et une association agréée de sécurité civile (AASC) selon l’arrêté du 27 novembre 2007 (J.O du 12 décembre 2007).

PUI compte environ 130 membres, hommes et femmes, tous bénévoles à l’exception d’une salariée à temps partiel. Les membres appartiennent à 90% au corps des sapeurs-pompiers, professionnels et volontaires (50/50) avec différentes spécialités (sauvetage déblaiement, GRIMP, cynotechnie, risques technologiques ...) ainsi que du personnel médical (médecins, infirmiers…), des logisticiens, des experts bâtimentaires, etc.

Le mandat de PUI consiste à : porter secours aux populations dans des situations de catastrophes; renforcer les dispositifs de sécurité civile de pays émergents; et développer une culture du risque et sensibiliser la population aux risques naturels.

Le siège social de PUI se situe à Limoges mais l’association dispose de 3 antennes régionales (Centre-Est, Ouest et Sud), ses membres étant répartis sur toute la France. Son président fondateur, le lieutenant-colonel Philippe Besson du Service départemental d’incendie et de secours de la Haute-Vienne (SDIS 87), a été nommé au grade de Chevalier de l'ordre national de la Légion d'honneur par décret publié au journal officiel du 1er janvier 2015.

Histoire[modifier | modifier le code]

Pompiers de l’urgence internationale a été fondé en 2004 par un groupuscule de pompiers souhaitant mettre leur expérience et leur savoir-faire opérationnels au service des populations en difficulté à la suite d'une catastrophe naturelle et/ou humanitaire[1].

En 2010, PUI a été la première équipe française de recherche et sauvetage (« USAR FRA–01 », catégorie « medium ») accréditée INSARAG (International Search and Rescue Advisory Group) sous l’égide de l’ONU. Cette « classification » a fait l'objet, à Limoges, d'un exercice de simulation de 24 h sur le terrain avec des évaluateurs internationaux onusiens.

Une reclassification INSARAG a eu lieu en 2015 à la Souterraine, au nord de Limoges selon le même principe, l'agrément n'étant valable que 5 ans. La prochaine reclassification est prévue en 2020.

Compétences[modifier | modifier le code]

Pompiers de l’urgence internationale intervient dans le cadre de catastrophes naturelles (séismes, typhons, glissements de terrain, inondations…) et/ou humanitaires à la suite d'une demande d'aide internationale formulée par le pays concerné.

Les missions de PUI s'articulent autour du sauvetage déblaiement, de la détection et localisation des victimes ensevelies, de la prise en charge médicale (et paramédicale) des victimes, de l'aide humanitaire et logistique et de la distribution d’eau potable.

Outre les missions d'urgence, PUI se spécialise aussi dans la formation de formateurs et d’acteurs de la Sécurité Civile pour le secours à personnes, la prévention incendie, le sauvetage déblaiement, les secours cynotechniques, les risques technologiques, la prévision opérationnelle, les feux de forêts, la coordination opérationnelle (aide à la décision) et l'élaboration de projets spécifiques pour améliorer la capacité opérationnelle des services de secours et l'ssistance technique pour gérer l’affluence de moyens internationaux.

Missions d'urgence 2004–2018[modifier | modifier le code]

Partenariats[modifier | modifier le code]

  • Bureau central sismologique français (BCSF) : la convention de 5 ans signée avec PUI en février 2015 vise à formaliser la mutualisation des compétences et expertises[10].
  • Croix Blanche et Croix-Rouge de la Haute-Vienne : PUI a signé une convention tripartite pour aménager des cursus de formation, organiser des exercices communs et mettre son site de formation à La Souterraine à la disposition de la Croix Blanche et de la Croix-Rouge[11].
  • Evolsar[12] : PUI a été la première équipe française à intégrer Evolsar en juin 2018 pour intervenir en cas de catastrophe à la requête d’équipes présentes sur place, en Europe ou en dehors[13].
  • Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France (FNSPF) : PUI ainsi que Pompiers sans frontières et d'autres ONG de sapeurs-pompiers engagées dans l'entraide internationale ont signé « la charte éthique des sapeurs-pompiers en mission associative à l’étranger ».
  • Organisation internationale des migrations (OIM) : PUI a signé en 2015 un accord de coopération pour coordonner les activités mutuelles liées aux interventions et préparations aux catastrophes; cette collaboration s'est traduite par plusieurs missions (logistiques, de formation et médicales) dans des camps de réfugiés à Djibouti[14].
  • Parc Vulcania : L’exposition « Séismes – Quand la Terre tremble » a été mise en œuvre en collaboration avec Pompiers de l’urgence internationale. Pendant 2 ans (2018-2020), à travers cette exposition et différentes allocutions, des membres de PUI vont partager leurs expérience et expertise post séisme/ouragan avec les visiteurs de Vulcania[15].
  • SOS Attitude : PUI organise depuis plusieurs années des missions humanitaires conjointes avec SOS Attitude, notamment sur Madagascar, pour prêter main forte lors de l'installation de camps de sinistrés[16].

Notes & références[modifier | modifier le code]

  1. « Région : Pression chez les pompiers de l’urgence », L'Echo,‎ (lire en ligne)
  2. BFMTV, « Ouragan Irma: les opérations de secours s'organisent (2/2) », BFMTV (consulté le 13 septembre 2018)
  3. Trésor public malagasy, « Enawo : L’association Pompiers de l’urgence internationale intervient », Trésor Public,‎ (lire en ligne)
  4. « Les Pompiers de l'Urgence Internationale de Limoges au secours des victimes du séisme en Equateur », France 3 Nouvelle-Aquitaine,‎ (lire en ligne)
  5. « Ouragan Matthew en Haïti : les Pompiers de l'Urgence Internationale partent en mission », France 3 Nouvelle-Aquitaine,‎ (lire en ligne)
  6. « Séisme au Népal : les Pompiers de l'Urgence Internationale en alerte », France 3 Nouvelle-Aquitaine,‎ (lire en ligne)
  7. « Les "Pompiers de l'urgence internationale", basés à Limoges, sont en route pour la Bosnie où ils vont installer une unité de potabilisation d'eau », France 3 Nouvelle-Aquitaine,‎ (lire en ligne)
  8. « Aux Philippines, les pompiers français "ne sont pas des héros" », LExpress.fr,‎ (lire en ligne)
  9. « Séisme en Italie: des pompiers français participent bénévolement aux secours », ladepeche.fr,‎ (lire en ligne)
  10. « Caractériser les séismes pour mieux les comprendre. Sismologues et pompiers, une nouvelle collaboration », sur eost.unistra.fr (consulté le 13 septembre 2018)
  11. « Une convention tripartite entre les Pompiers de l’urgence internationale, la Croix Blanche et la Croix-Rouge de la Haute-Vienne », sur www.pompiers-urgence.fr, (consulté le 13 septembre 2018)
  12. Association européenne bénévole d'équipes de secours fondée en 2014
  13. « Pompiers de l'urgence internationale intègre EVOLSAR », Flash FM,‎ (lire en ligne)
  14. « Une ambulance dans le désert », sur La France à Djibouti (consulté le 13 septembre 2018)
  15. « Les Pompiers de l'Urgence Internationale s'exposent pendant deux ans à Vulcania », France Bleu,‎ (lire en ligne)
  16. « Départ de tentes pour l’IRAK | SOS Attitude », sur www.sos-attitude.org (consulté le 14 septembre 2018)