Cyclone Giovanna

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Cyclone Giovanna
Le cyclone tropical intense Giovanna se rapprochant de Madagascar le 13 février 2012.
Le cyclone tropical intense Giovanna se rapprochant de Madagascar le 13 février 2012.

Apparition
Dissipation 22/

Catégorie maximale Cyclone catégorie 4
Pression minimale 935 hPa
Vent maximal
(soutenu sur 1 min)
195/230 km/h

Dommages confirmés Inondations, maisons et structures détruites, disparition de deux villages, arbres déracinés, pylônes électriques arrachés, coupures de courant.
Morts confirmés Au moins 35[1]
Blessés confirmés Inconnu

Zones touchées La Réunion, Maurice, Madagascar

Trajectoire de Giovanna.
Trajectoire de Giovanna.
Échelle de Saffir-Simpson
DT12345
Saison cyclonique 2011-2012 dans l'océan Indien Sud-Ouest.

Le cyclone Giovanna est un cyclone tropical de catégorie 4 qui a affecté Madagascar. Giovanna a été la neuvième dépression tropicale, la septième tempête nommée et le troisième cyclone tropical de la saison cyclonique 2011-2012 du Sud-Ouest de l'océan Indien. Giovanna a causé la mort de 33 personnes le long de la côte malgache. C'est le premier cyclone tropical intense à frapper Madagascar depuis le cyclone Bingiza ayant sévi en février 2011.

Évolution météorologique[modifier | modifier le code]

Giovanna pendant son cycle de remplacement de l'œil.

Le cyclone Giovanna s'est développé le 7 février à partir d'une onde tropicale sur l'océan Indien se dirigeant vers le sud-ouest. La perturbation tropicale s'est rapidement transformée en dépression tropicale 9 février[2]. Le même jour, le Joint Typhoon Warning Center (JTWC) a reclassé le système en tant que dépression tropicale 12S. La tempête s'est ensuite intensifiée, devenant une tempête tropicale modérée, recevant le nom de Giovanna[3].

Le 10 février, Giovanna a continué à se renforcer, devenant une tempête tropicale sévère[4]. Plus tard le même jour, elle est devenue un cyclone tropical intense, en raison de conditions favorables et de bandes orageuses entourant le système[5].

Peu après, Giovanna entama un cycle de remplacement de son œil[6] et s'affaiblit, redevenant un cyclone tropical moins intense le 11 février, en raison du fort cisaillement du vent entourant le système[7]. Cependant, le cisaillement faiblit rapidement et Giovanna fut capable de se renforcer à nouveau en cyclone tropical intense, avant de terminer son cycle de remplacement de l’œil[8]. Le nouvel œil avait un diamètre de 50 kilomètres, plus grand que l'ancien.

Le 13 février vers 22 h 00 UTC, Giovanna atteignit Madagascar près d'Andevoranto[9]. Le cyclone faiblit ensuite, devenant une dépression tropicale une fois du terre le 14 février[10]. Tôt le 15 février, Giovanna a regagné le large. La tempête a dérivé ensuite vers le sud et le 18 février, Giovanna contourna la pointe sud de Madagascar.

Un fort anticyclone subtropical situé au sud de la tempête la dirigea vers des eaux plus chaudes où elle se renforça une seconde fois en un cyclone tropical de catégorie 2, développant un petit œil. L’œil subit bientôt un cycle de remplacement dû à un cisaillement modéré des vents et le 20 février, Giovanna entra dans une zone de fort cisaillement vertical qui l'affaiblit en dépression tropicale, déplaçant sa convection au sud de son centre[11]. Cela a entraîné l'affaiblissement de Giovanna le lendemain, ne laissant qu'un faible centre de circulation près de la surface[12]. Ces restes furent ensuite poussés plus loin vers le nord-ouest le lendemain, en raison de l'effet Fujiwara avec la tempête tropicale modérée Hilwa, avant la dissipation finale à l'est de Madagascar, tard le 21 février.

Préparatifs[modifier | modifier le code]

La population est restée confinée à la maison et les bureaux, écoles et entreprises ont été fermés. Le courant a été coupé dans de nombreuses zones. Les météorologues ont averti que les dommages pourraient être aussi graves qu'en 1994, lorsque le cyclone Geralda avait tué 200 personnes et fait 40 000 sinistrés.[réf. nécessaire]

Impacts[modifier | modifier le code]

Garage détruit à Vatomandry à Madagascar.

De grandes vagues estimées à 8 mètres ont affecté la côte de La Réunion et entraîné la mort d'un homme, emporté par la mer[13]. À l'Île Maurice, un homme est mort après avoir perdu le contrôle de sa moto pendant la tempête et s'être écrasé contre un pylône électrique[14].

Giovanna a causé la mort d'au moins 33 personnes à Madagascar[15],[16]. Les inondations et les vents forts ont été les principales causes des dégâts, en plus de l'onde de tempête qui inonda de nombreuses zones côtières.

Épilogue[modifier | modifier le code]

Des milliers de personnes ont été touchées par ce cyclone à travers Madagascar, 60 % des maisons ayant notamment été endommagées ou détruites. Deux villages sur de petites îles près de Madagascar auraient été « rayés de la carte ». Selon les rapports, 75 à 90 % des structures de ces zones ont été détruites par la tempête[17].

Les forts vents du cyclone ont déracinés des arbres et des pylônes électriques, causant des coupures de courant. Des véhicules de service d'urgence ont été mobilisés à Antananarivo le mardi afin de nettoyer les débris.


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Steff Gaulter, « Deadly cyclone lashes southeastern Africa », Al Jazeera,‎ (lire en ligne, consulté le 20 mars 2017).
  2. CMRS/Centre des cyclones tropicaux de la Réunion, « Dépression tropicale 9 Avertissement no 1 » [PDF], Bulletin d'analyse et de prévision cyclonique (sud-ouest océan Indien), Météo-France, (consulté le 19 mars 2017).
  3. CMRS/Centre des cyclones tropicaux de la Réunion, « Tempête tropicale modérée Giovanna Avertissement No 3 » [PDF], Bulletin d'analyse et de prévision cyclonique (sud-ouest océan Indien), Météo-France, (consulté le 19 mars 2017).
  4. CMRS/Centre des cyclones tropicaux de la Réunion, « Tempête tropicale sévère Giovanna Avertissement No 5 » [PDF], Bulletin d'analyse et de prévision cyclonique (sud-ouest océan Indien), Météo-France, (consulté le 19 mars 2017).
  5. CMRS/Centre des cyclones tropicaux de la Réunion, « Intense cyclone Giovanna avertissement No 7 » [PDF], Bulletin d'analyse et de prévision cyclonique (sud-ouest océan Indien), Météo-France, (consulté le 19 mars 2017).
  6. CMRS/Centre des cyclones tropicaux de la Réunion, « Intense Cyclone tropical Giovanna avertissement No 9 » [PDF], Bulletin d'analyse et de prévision cyclonique (sud-ouest océan Indien), Météo-France, (consulté le 19 mars 2017).
  7. CMRS/Centre des cyclones tropicaux de la Réunion, « Cyclone tropicale Giovanna avertissement No 10 » [PDF], Bulletin d'analyse et de prévision cyclonique (sud-ouest océan Indien), Météo-France, (consulté le 19 mars 2017).
  8. CMRS/Centre des cyclones tropicaux de la Réunion, « Cyclone tropical intense Giovanna avertissement No 17 » [PDF], Bulletin d'analyse et de prévision cyclonique (sud-ouest océan Indien), Météo-France, (consulté le 19 mars 2017).
  9. CMRS/Centre des cyclones tropicaux de la Réunion, « Cyclone tropical intense avertissement numéro 21 » [PDF], Bulletin d'analyse et de prévision cyclonique (sud-ouest océan Indien), Météo-France, (consulté le 19 mars 2017).
  10. CMRS/Centre des cyclones tropicaux de la Réunion, « Ex-Giovanna avertissement No 22 » [PDF], Bulletin d'analyse et de prévision cyclonique (sud-ouest océan Indien), Météo-France, (consulté le 19 mars 2017).
  11. CMRS/Centre des cyclones tropicaux de la Réunion, « Ex-Giovanna avertissement No 26 », Bulletin d'analyse et de prévision cyclonique (sud-ouest océan Indien), Météo-France, (consulté le 19 mars 2017).
  12. (en) « Tropical Cyclone 12s (Giovanna) warning Nr 025 », JTWC, (consulté le 20 mars 2017).
  13. « Le cyclone Giovanna cause la mort d'une personne à la Réunion », CatNet, (consulté le 19 mars 2017).
  14. « Giovanna fait un mort à Maurice », Imazpress,‎ (lire en ligne, consulté le 19 mars 2017).
  15. (en) « Madagascar cyclone death toll at 31 », (consulté le 19 mars 2017).
  16. (en) « Cyclone Giovanna kills 16 in Madagascar, worst over », Reuters, (consulté le 19 mars 2017).
  17. « Cyclone Giovanna: des villages rayés de la carte à Madagascar », RTL, (consulté le 19 mars 2017).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]