Pola Raksa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pola Raksa
Nom de naissance Apolonia Raksa
Naissance (75 ans)
Lida, alors en Pologne occupée par l'URSS, aujourd'hui en Biélorussie
Nationalité Drapeau de Pologne Polonaise
Profession actrice

Pola Raksa est une actrice polonaise, née à Lida (aujourd'hui en Biélorussie), le . Elle était très populaire en Pologne dans les années 1960 et 1970.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après la Seconde Guerre mondiale qui voit l'annexion de sa région d'origine à l'Union soviétique, la famille Raksa s'installe à Leśnica (pl), un quartier de la ville de Wrocław[1].

La carrière artistique de Pola débute dans les années 1950, quand elle est remarquée par un journaliste du magazine Dookoła Świata (pl) dans un bar. Il prend des photos de la jeune fille, qui sont publiées dans le magazine comme « la Fille de la semaine »[2].

Après avoir achevé sa scolarité secondaire au lycée n° 1 de Wrocław (pl), elle commence à étudier à l'université de sa ville les lettres polonaises (d), avant de s'inscrire à l'École nationale de cinéma de Łódź. Avant même d'avoir obtenu son diplôme, en 1964, elle fait ses débuts sur scène. De 1964 à 1968, elle joue au Teatr Powszechny (pl) à Łódź, puis à Varsovie, au Teatr Współczesny (pl)[2].

Parallèlement au tournage de nombreux films, elle joue en effet régulièrement au théâtre, commençant par le rôle de Juliette dans Roméo et Juliette de Shakespeare, celui de Mary Warren (en) des Sorcières de Salem d'Arthur Miller ou Agnès de L'École des femmes de Molière à Łódź, ou dans des pièces de Sławomir Mrożek, George Bernard Shaw, Alfred de Musset, Tolstoï, Thomas Stearns Eliot, Pavel Landovský, Ernest Bryll (pl), Strindberg, Max Frisch, Bertolt Brecht, Oscar Wilde[3] et apparaît régulièrement au théâtre télévisé notamment dans les pièces déjà citées et dans Antigone de Sophocle, Michel Fermaud, Patrick Quentin, Alain-Fournier, Ingmar Bergman, etc.[3],[4].

Pola Raksa a été récompensée par de nombreux prix et distinctions en Pologne et à l'étranger.

En 2003, les lecteurs du quotidien Super Express la désignent comme la meilleure de toutes les actrices polonaises blondes[5].

Après avoir mis fin sa carrière d'actrice au cinéma (en 1986, définitivement en 1993) puis au théâtre (1999), elle devient active comme styliste, notamment de vêtements, scénographe et peintre sur des matériaux non conventionnels[6]. Elle a été chroniqueuse de mode pour le journal Rzeczpospolita[2].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (pl) « Fiche sur Pola Raksa », sur Wirtualna Polska,‎
  2. a, b et c (pl) Justyna Kobus, « Twarz, za którą “każdy by się zabić dał”. Pola Raksa kończy 75 lat.| Ce visage pour lequel “tout le monde se serait fait tuer”. Pola Raksa a 75 ans », sur TVN24,‎
  3. a et b (pl) Encyclopédie du théâtre polonais, « article Pola Raksa », sur Encyclopédie du théâtre polonais (consulté le 31 octobre 2016)
  4. (pl) « Les rôles de Pola Raksa au Teatr Współczesny », sur Teatr Współczesny (consulté le 31 octobre 2016)
  5. (pl) Sonia Miniewicz, « Pola Raksa: piękność zapomniana | Pola Raksa : la beauté oubliée », sur Onet.pl,‎
  6. (pl) Anna Tabola, « Nie ma jak polska blondynka... », sur Ziemia Lidska Polskie | pismo historyczno- krajoznawcze na Białorusi,‎

Liens externes[modifier | modifier le code]