Place des Petits-Pères

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

2e arrt
Place des Petits-Pères
Image illustrative de l’article Place des Petits-Pères
Place des Petits-Pères, Paris 2e.
Situation
Arrondissement 2e
Quartier Vivienne
Mail
Géocodification
Ville de Paris 7308
DGI 7353

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Place des Petits-Pères
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

La place des Petits-Pères est une place du 2e arrondissement de Paris.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Le nom de la place garde la mémoire du couvent d'Augustins qui s'étendait tout autour et dont l'emprise correspond à l'ancienne cour. Les Augustins étaient appelés les « Petits-Pères[1] ».

Historique[modifier | modifier le code]

La place était autrefois la cour du couvent des Petits-Pères dont la basilique Notre-Dame-des-Victoires était l'église.

Ce couvent fut supprimé à la Révolution française et une partie de ses bâtiments devint la mairie de l'ancien 3e arrondissement de Paris jusqu'en 1849, puis, à partir de 1850, elle abrita la caserne des Petits-Pères également appelée « caserne de la Banque », qui donnait rue de la Banque et rue Notre-Dame-des-Victoires[2].

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire (dans le sens horaire)[modifier | modifier le code]

Côté sud[modifier | modifier le code]

Sur son côté sud, la place est délimitée par la rue des Petits-Pères, seule façade commerciale du parvis, où étaient autrefois établies des boutiques d'objets religieux. Il n'en subsiste qu'une, au no 8. Les nos 4 et 6 conservent en surplomb des vitrines des statues de Vierges à l'Enfant, vestiges de leur activité passée. Des commerces haut de gamme occupent désormais les vitrines :

  • no 4 : Sylvain Georges, « orchidéiste » ;
  • no 6 : boutique Sarah Lavoine (qui donne également 6, place des Victoires) et Dammann Frères (à l'enseigne Maison Bleue, librairie et éditeur religieux depuis le XIXe siècle[3], qui a subsisté) ;
  • no 8 : Au Cœur Immaculé de Marie ;
  • no 10 : boulangerie et salon de thé Le Moulin de la Vierge.

Côté ouest[modifier | modifier le code]

Côté nord[modifier | modifier le code]

Côté est[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :