Pierre Rougean

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Pierre Rougean est un réalisateur et un auteur-compositeur-interprète français résidant à Toulouse.

Après avoir écrit et composé plusieurs albums chez Sony (1998-2002) puis Naïve (2004-2007) au sein des groupes Statics puis Milo, Pierre Rougean assure aujourd’hui[Quand ?] la direction artistique de nombreux projets issus de la nouvelle scène française.

Il a réalisé ou coréalisé une dizaine d’albums, dont ceux de Cats On Trees pour Tôt Ou Tard (hiver 2013), de The Dodoz pour Murrayfield / Columbia, de Rodolphe Testut pour Warner, de Paganella pour Discograph, de Milo pour Naïve…

Pierre Rougean dirige une société d’édition et de production indépendante et possède son propre studio d'enregistrement.

Biographie[modifier | modifier le code]

Parcours et formations[modifier | modifier le code]

Originaire de Toulouse, Pierre Rougean étudie très jeune le solfège et le piano avant de passer à la batterie à l’âge de 12 ans. Après quelques groupes de reprises, il devient le batteur de plusieurs groupes de rock toulousains avec lesquels il enregistrera singles, albums ou compilations, notamment sur les labels indépendants Black&Noir, Danceteria, et Boom Rang[réf. nécessaire].

En 1994, il écrit et compose ses premières chansons. La même année, après une maitrise scientifique et un diplôme de gestion d’entreprise, il est diplômé ingénieur en écologie et aménagement du territoire à l’UNESCO Paris.

Il devient ensuite « Cadre chargé de mission » auprès du Conseil général du département du Tarn, où il gèrera pendant plusieurs années les budgets européens destinés au développement des entreprises.

Auteur-compositeur-interprète[modifier | modifier le code]

En parallèle, il interprète ses premières chansons sous le nom d’artiste « Statics ». Il choisitt de signer son premier contrat d’artiste chez Sony Music Entertainment, label Small, avec Phillipe Desindes en juillet 1997 et son premier contrat d’édition chez BMG Publishing avec Stéphane Berlow en septembre de la même année.

Sony Music : Statics, album 1 et 2[modifier | modifier le code]

Pour son premier album, 20e siècle, il enregistre et interprète lui-même la totalité des instruments, chez lui dans le home studio installé par son label. La finalisation de cet enregistrement sera assurée par Matthieu Ballet dans les studios Sony, avenue de Wagram à Paris, puis l’album sera mixé dans le studio Tricatel (de Bertrand Burgalat et Thomas Jamois).

En juin 1998, il part à Londres masteriser ses chansons au studio Metropolis avec Tony Cousins et l’album, dont la pochette est réalisée par Jean-Philippe Verdin (Readymade FC) sort à l’automne 1998.

Pour son deuxième album, il part en Angleterre au Parkgate studio d’Hasting en avril 2000 et s'entoure de Daniel Roux à la basse, de Romain Viallon et de Daniel Presley à la réalisation. Il part en Hongrie à Budapest pour enregistrer les cordes. Les enregistrements seront réalisés à l’auditorium de la radio nationale (Radio Magyar) par le Budapest Film Orchestra. Suivront les mixages au Parkgate studio et le mastering à Metropolis Londres avec Ian Cooper.

L’album sort au printemps 2001 et est suivi d'une tournée en France et en Belgique[1].

Naïve : Milo album 1[modifier | modifier le code]

En 2002, Philippe Desindes le directeur du label quitte Sony pour Warner. Pierre Rougean quitte aussi Sony l’année suivante pour monter un nouveau projet, Milo, dans lequel il est auteur et compositeur mais laisse l’interprétation à Corinne.

En 2003, Warner, Delabel, Tôt ou tard et d’autres labels sont séduits mais c’est finalement chez Naïve avec Patrick Zelnik, Frederick Rebet et Marie Audigier que Milo décide de signer son contrat d’artiste. La chanson 24 images par seconde emmène parallèlement Naïve à proposer à Pierre Rougean un contrat d’édition avec Naïve éditions (dirigées par Thomas Jamois) ; le contrat sera signé à l’automne 2004. Le projet Milo sera un temps coédité par Anne Claverie.

Le premier album de Milo est réalisé par Pierre Rougean et Jean-Louis Pierrot. Il est enregistré au studio Juno et mixé au studio Plus XXX à Paris par Philippe Balzé. À cette occasion, il rencontre le batteur Philippe Entressangle qu’il rappellera sur plusieurs réalisations ultérieures.

L’album de Milo sort en mars 2005[2].

Réalisation et développement de projet [3][modifier | modifier le code]

À partir de 2005, Pierre Rougean s’engage dans le développement de nombreux projets issus de la nouvelle scène française ; il s’engage dans la production, l’édition, et le développement de carrière des artistes ou groupes qui le séduisent le plus.

Discographie[modifier | modifier le code]

Album & EP
Cats on trees (2013) : Tôt ou tard / Nos Futurs Music Réalisation – Co-composition – musicien
Yaa (2012) : Sauvagerie, Nos Futurs Music Réalisation – Enregistrement – Mixage
J. Nectar (2011), Au fond d’une heure oubliée, Nos Futurs Music / DC2L Réalisation – Enregistrement – Mixage
J. Boloc (2011), Midi 12, Believe Réalisation – Enregistrement – Mixage
R. Testut (2007 - 2010), Jure sur ma tête, Warner Music / Nos Futurs Music, Je me souviens de tout, Nos Futurs Music Réalisation – Musicien
The Dodz (2009), Do you like boys, Murrayfield / Nos Futurs Music Réalisation
Bogart & The addictives (2008), Branch records USA Réalisation
Paganella (2007), J’ai pas vu passer la nuit, Discograph, EP Ludovico (2006), EP Comme du verre (2004) Réalisation – Musicien
Milo (2006), 24 images, Naïve & Naïve édition Réalisation – Composition – Musicien
Statics (2001), Ce soir je rêve, Sony music / universal Écriture – Composition – Interprétation
Statics live(1999), Tournée 99, Sony music / BMG Publishing Écriture – Composition – Interprétation
Statics (1998), 20e siècle, Sony music / BMG Publishing Écriture – Composition – Interprétation

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]