Pierre Fauchard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Pierre Fauchard
Image dans Infobox.
Portrait par J. Le Bel vers 1723-1728.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 82 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités

Pierre Fauchard, né le au bois Béranger à Saint-Denis-de-Gastines, et mort le à Paris, est un chirurgien dentiste français, considéré comme le père de la chirurgie dentaire moderne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils du tisserand Gilles Fauchard[n 1], et de Mathurine Germain[n 2],[1], après avoir été élève chirurgien, on le retrouve en 1696 à Angers, où il exerce déjà le métier de chirurgien-dentiste.

Commémoration de la naissance de Pierre Fauchard, à Saint-Denis-de-Gastines, le 20 octobre 2011.

Dans la préface de son ouvrage, il écrit avoir suivi une formation au Service de Santé de la Marine, auprès d'Alexandre Poteleret, chirurgien major des vaisseaux du roi, qui était spécialiste des maladies dentaires, mais aucun document connu n'atteste de cette formation. Jean Angot suggère que Fauchard a obtenu le titre d’expert pour les dents avant 1708, puis de chirurgien en 1711 ou 1712. Dès lors, il a exercé, comme il était d’usage à l’époque, de manière itinérante dans toute la France et ouvert une boutique en 1718, rue des Fossés-Saint-Germain-des-Prés.

Arrivé à Paris vers 1718 il acquiert une grande renommée. Avec la publication en de son traité intitulé le Chirurgien dentiste, ou Traité des dents.

Ayant mis en avant la technique de fraisage et de forage dans la chirurgie dentaire, il préconise l'utilisation des plombages pour remplir les cavités et ainsi limiter les déchets alimentaires pouvant s'y coincer. Il préconise également, suivant l’usage en cours depuis l’Antiquité, les bains de bouche, matin et soir, avec de l'urine[2]. L’un des composés chimiques présents dans l’urine étant l’ammoniac, celle-ci était bénéfique aux patients souffrant de maux de dents.

Durant son activité, il forme plusieurs dentistes, comme il était d'usage, car quels Gaillard, son neveu Gaillard-Courtois, Gaulard et surtout son beau-frère Laurent Tugdual-Duchemin, qu'il considère comme « son unique élève ».

Le , il a épousé Élisabeth Guillemette Chemin, issue d'une famille de la Comédie-Française. Ils ont eu un fils le , Jean-Baptiste, qui deviendra un acteur célèbre sous le nom de scène de Grandmesnil. Après la mort de sa femme le , il épouse la petite-cousine de cette dernière, Louise Rousselot, le , mais ils se séparent le .

Le château de Grand-Mesnil qu’il a acheté à Bures-sur-Yvette, en , constitue aujourd’hui l’annexe de l'hôpital d'Orsay.

En , il s'établit rue des Cordeliers, où il mourra. Son associé, André Leroux de la Fonde (1724-1789), reprendra alors son enseigne.

Le Chirurgien dentiste[modifier | modifier le code]

Instruments présentés dans Le Chirurgien dentiste.

Œuvre majeure de Pierre Fauchard, Le Chirurgien dentiste, ou Traité des dents, paru en est la première compilation des connaissances de l'époque en odontologie. Ce livre est considéré comme marquant le début de l'odontologie moderne. Il connaît une deuxième édition en , revue, corrigée et augmentée.

Fauchard n'y décrit pas simplement l'anatomie dentaire, mais également des techniques d'intervention sur différentes pathologies, et y présente plusieurs instruments qu'il a conçus. Chacun de ces aspects est ainsi traité dans une partie propre :

  • la première se concentre sur l'anatomie dentaire, son développement ou encore les maladies pouvant toucher aussi bien les enfants que les adultes ;
  • la deuxième sur les différents traitements que l'auteur a réalisé avec succès ;
  • la troisième contient la description d'instruments chirurgicaux, de techniques opératoires ou encore de prothèses.

Hommages[modifier | modifier le code]

Jean Lebel et Blatter ont peint son portrait, gravé par Jean-Baptiste Scotin[3].

  • Musée d'art dentaire Pierre-Fauchard, aujourd'hui fermé.
  • Un service d'accès aux soins bucco-dentaires pour les plus pauvres a été ouvert le à la Pitié-Salpêtrière.
  • Un timbre postal a été émis, le à Paris, avec une oblitération premier jour, pour célébrer le bicentenaire de la mort de Pierre Fauchard[4].
  • Son nom est inscrit sur une plaque commémorative dans sa ville natale, Saint-Denis-de-Gastines, depuis le .

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Longtemps restés un mystère, le lieu et la date de naissance de Pierre Fauchard ont été trouvés par l’écrivain et historien Gilles Henry, au cours de ses recherches sur Cartouche, le brigand de la Régence. L'information en a été donnée officiellement en 2011, lors du XXIe congrès de la Société française d'histoire de l'art dentaire, commémorant le 250e anniversaire de la mort de Pierre Fauchard : « Pendant ce travail préparatoire s’est produit, pourrait-on dire un miracle. … Lors de ses recherches sur Cartouche, Gilles Henry, écrivain et historien découvre que Fauchard vivait dans ces mêmes lieux … en quelques semaines, il nous extrait des documents d’archives que l’on attendait depuis un siècle. Nous connaissons donc maintenant, grâce à lui, la date et le lieu de naissance de Pierre Fauchard, le 2 janvier 1679 à Saint-Denis-de-Gastines (au nord-est de Laval), et celle (occultée depuis toujours) de son premier mariage : le à Guingamp où le « Sieur Pierre Fauchard, chirurgien de la ville d’Ernée » épouse Marie Anne Le Febvre (1662-1729), veuve du chirurgien Jan David. Où l’on apprend donc que Fauchard… » Voir l’entretien : Pierre Fauchard, père de l’odontologie dans le journal belge d’Omnipratique dentaire.
  2. Morte à Ernée, le .

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Le Chirurgien dentiste, ou Traité des dents : où l’on enseigne les moyens de les entretenir propres et saines, de les embellir, d’en réparer la perte et de remédier à leurs maladies,... Avec des observations et des réflections sur plusieurs cas singuliers, Paris, , 2e éd., 2 vol. (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]