Pierre Deljan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’Empire byzantin
Cet article est une ébauche concernant l’Empire byzantin.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Les Bulgares proclament tsar Pierre Deljan, Chronique de Jean Skylitzès

Pierre Deljan (en bulgare: Петър Делян) ou encore Pierre Dolianos (littéralement en slavon, le « vainqueur », transcrit en grec byzantin Δολιάνος plutôt que Δελεάνος à la suite d'une distorsion de Michel Psellos), né en 988, est le chef bulgare d'une révolte contre l'Empire byzantin en 1040-1041.

Biographie[modifier | modifier le code]

Esclave enfui de Constantinople selon Jean Skylitzès, Deljan se proclame descendant du tsar Samuel de Bulgarie : fils du tsar Gabriel Radomir, lui-même fils et successeur de Samuel (1014-1015) et d'une fille du « Kral de Hongrie »[1].

Proclamé tsar sous le nom de Pierre II, il prend la tête d'une révolte armée à Belgrade, s'empare de Niš et Skopje, obtient le ralliement des troupes du thèmes de Dyrrachium qui ont élu basileus de Bulgarie à leur tête, Tichomir. Deljan fait exécuter ce rival, s'empare de Dyrrachium, ravage Nicopolis d'Épire, et marche sur Thessalonique. Il bénéficie peut-être du ralliement de l'armée thématique de Nicopolis, et est rejoint devant Thessalonique par le stratège de Théodosioupolis, Alousianos, petit-fils d'Aaron, frère du tsar Samuel,qui le force à le reconnaître comme codirigeant de la rébellion. Le siège tourne à la défaite à la suite d'une sortie des assiégés le 26 octobre 1040, jour de la fête du saint patron de la ville, saint Démétrios.

En 1041, Alousianos fait aveugler Deljan, se fait proclamer tsar à sa place puis le livre à l'empereur Michel IV au triomphe duquel il défile à Constantinople. Les Byzantins matent la révolte bulgare.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Synopsis Historiôn « Michel le Paphlagonien »,chapitre 23 p. 338-339

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean Skylitzès Empereurs de Constantinople « Synopsis Historiôn » traduit par Bernard Flusin et annoté pat Jean-Claude Cheynet éditions P.Lethilleux Paris 2003 (ISBN 2283604591) p.338-343.
  • Oxford Dictionary of Byzantium, s. v. Deljan, Peter, vol. 1, 601 ;
  • Christian Settipani, Continuité des élites à Byzance durant les siècles obscurs. Les Princes caucasiens et l'Empire du VIe au IXe siècle, 2006 [détail des éditions].