Pierre Jodlowski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pierre Jodlowski
Naissance (46 ans)
Toulouse, Drapeau de la France France
Activité principale Compositeur
Style Musique contemporaine, Musique acousmatique, Musique électronique, Musique mixte, Art radiophonique, Art numérique
Années d'activité depuis 1993
Collaborations Ensemble intercontemporain
Formation Conservatoire de Lyon, IRCAM
Récompenses GPLC (2015)

Œuvres principales

  • Time & Money (2006)
  • Jour 54 (2009)
  • GrainStick 2.0 (2010)

Pierre Jodlowski né le 9 mars 1971 à Toulouse, est un compositeur français de musique contemporaine principalement dans le domaine de la musique électronique, il travaille en particulier sur l'intermédialité, la programmation informatique, la mise en scène, l'image et l'interactivité.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts dans la musique électronique[modifier | modifier le code]

Pierre Jodlowski commence son apprentissage musicale au conservatoire de Toulouse où il obtient en 1991 la première médaille de solfége. Il commence à composer en 1993 avec Cinq poèmes de Jacques Dupin, une pièce électronique fixée sur une bande magnétique[1]. En 1995, il obtient une licence en musique et musicologie de l'université de Lyon et en 1996 il obtient un D.N.E.S.M de composition éléctroacoustique au conservatoire de Lyon[2]. Il part ensuite à l'Institut de recherche et coordination acoustique/musique où il suit un cursus de composition et d'informatique musicale[3]. Toutes les œuvres composées par Jodlowski jusqu'en 2000 contiennent de la musique électronique[4]. Il explore les caractéristiques de la musique mixte en temps réel dans sa pièce Dialog/No dialog (1997) où une flûte sur scène est accompagnée par une voix virtuelle[5].

Musique mixte et premières œuvres uniquement instrumentales[modifier | modifier le code]

Après 2000, Jodlowski continue de créer des œuvres de musique mixte, on peut noter Mixtion en 2002[6] et Série noire en 2005[7].

Durant cette période il compose ses premières œuvres acoustiques uniquement instrumentales, il fait des recherches sur le mouvement et sur l'espace de projection scénique avec Figure pour un espace en mouvement (2000)[8] . On peut aussi noter Mecano 1 (2004), une pièce pour percussions mettant en scène l'instrument du métronome indispensable au musicien[9].

Entre 2004 et 2006, il compose Time & Money une pièce pour percussions et électronique avec laquelle il remporte le grand prix lycéen des compositeurs en 2015[10],[11].

En 2009, Jodlowski s'essaye au genre de l'art radiophonique avec Jour 54, une œuvre qui s'inspire du roman inachevé 53 jours de Georges Perec[12],[13].

Installations sonores et musique interactive[modifier | modifier le code]

Jodlowski donne une grande place au spectateur[Note 1] et à l'interactivité dans ses œuvres[14], c'est-à-dire que le spectateur devient une partie de l'œuvre car c'est lui qui par ses gestes (repérés par des capteurs) indique à la machine quels sont les sons qu'elle doit produire. GrainStick 2.0 (2010) est une œuvre qui s'inspire des jeux vidéo[15],[16]. On peut aussi noter Soleil blanc (2016) pour installation audiovisuelle interactive avec décors, bande son octophonique et vidéos[17],[18].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Cinq Poèmes de Jacques Dupin, 1993
  • Éclats de ciel, 1995
  • Vola, 1995
  • L'Envers du décor, 1995
  • IRMA, 1995
  • Mise en bouche acousmatique, 1996
  • Lignes d'incidences, 1996
  • Focales, 1997
  • Dialog/No Dialog, 1997
  • À John, Chorus III, 1998
  • De front, 1999
  • Tryptique à la nuit, 2000
  • Mendel, 2000
  • La grève, 2000
  • Forfaiture, 2000
  • Figures pour un espace en mouvement, 2000
  • Mental Vortex, 2001
  • Is it is ?, 2001
  • Barbarismes, Trilogie de l'an mil, 2001
  • N, N, N, 2002
  • Mixtion, 2002
  • People/Time, 2003
  • Géo-métries, 2003
  • Chorus 1A, 2003
  • Berlin, mémoires aléatoires, 2003
  • Mecano 1, 2004
  • In [et] Out 1, 2004
  • Série noire, 2005
  • Lifetime, 2005
  • Labyrinthe, 2005
  • Time and Money, 2006
  • Le grand dehors, 2006
  • Artaud Corpus fragments, 2006
  • 60 Loops, 2006
  • Wind, 2007
  • Série blanche, 2007
  • Drones, 2007
  • Cycle des rituels, 2007
  • Criogenesis, 2007
  • Collapsed, 2007
  • 24 Loops, 2007
  • Respire, 2008
  • Limite Circulaire, 2008
  • Coliseum, 2008
  • Suite 54, 2009
  • Passage, 2009
  • Narcisse - O, 2009
  • Jour 54, 2009
  • Le royaume d'en bas, 2010
  • GrainStick 2.0, 2010
  • Ghost woman, 2010
  • Typologies du regard, 2011
  • Série-C, 2011
  • L'aire du dire, 2011
  • Série rose, 2012
  • Something out of Apocalypse, 2012
  • Hyperspeed disconnected motions, 2012
  • Série bleue, 2013
  • Ombre della Mente, 2013
  • Le dernier songe de Samuel Beckett, 2013
  • Post Human Computation, 2014
  • Induction, 2014
  • Twins Peak, 2015
  • Soleil noir, 2015
  • Lesson of Anatomy n°1, 2015
  • Ultimatum, 2016
  • This leads to an emotional stasis, 2016
  • Tadmor, 2016
  • Soleil blanc, 2016[4]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. D'après Gilbert Rouget, dans la musique interactive un spectateur (qui est un constituant de l'œuvre) devient un musiquant.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Fiche de l'œuvre Cinq poèmes de Jacques Dupin sur le site de ressources brahms.ircam.fr.
  2. Voir le CV sur le site officiel de Pierre Jodlowski
  3. Pierre Jodlowski sur le site de ressources brahms.ircam.fr.
  4. a et b Chronologie des œuvres de Pierre Jodlowski sur le site de ressources brahms.ircam.fr.
  5. Fiche et note de programme de l'œuvre Dialog/No Dialog sur le site de ressources brahms.ircam.fr.
  6. Fiche de l'œuvre Mixtion sur le site de ressources brahms.ircam.fr.
  7. Fiche et note de programme de l'œuvre Série noire sur le site de ressources brahms.ircam.fr.
  8. Fiche de l'œuvre Figures pour un espace en mouvement sur le site de ressources brahms.ircam.fr.
  9. Mécano 1 sur le site de ressources brahms.ircam.fr.
  10. Time & Money sur le site de ressources brahms.ircam.fr.
  11. Pierre Jodlowski, lauréat du GPLC 2015 sur www.gplc.musiquenouvelleenliberte.org.
  12. Jour 54 sur le site de ressources brahms.ircam.fr.
  13. Jour 54 sur france culture (ACR).
  14. Pierre Jodlowski, Kasper T. Toeplitz, « Réflexions sur la musique mixte », Penser le sonore, écrire la musique, Revue et Corigée n°91, sur pierrejodlowski.fr, (consulté le 23 août 2017).
  15. GrainStick 2.0 sur le site de ressources brahms.ircam.fr.
  16. Le projet Grainstick sur le site universcience.tv.
  17. Soleil blanc sur le site de ressources brahms.ircam.fr.
  18. Vidéo de démonstration du projet sur Vimeo.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]