Pharnace Ier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Pharnace Ier
Illustration.
Monnaie de Pharnace Ier
Titre
Roi du Pont
184 av. J.-C.170 av. J.-C.
Prédécesseur Mithridate III
Successeur Mithridate IV
Biographie
Dynastie Mithridatides
Lieu de naissance Royaume du Pont
Date de décès 170 av. J.-C.
Lieu de décès Sinope
(Royaume du Pont)
Père Mithridate III
Mère Laodicé (en)
Conjoint Nysa
Enfants 1. Mithridate V
2. Nysa (en)
Héritier Mithridate V
Religion Religion grecque antique

Pharnace Ier (en grec moderne : Φαρνάκης Α'), mort en , est un roi du Pont de la dynastie des Mithridatides qui règne de à .

Biographie[modifier | modifier le code]

Pharnace Ier est le fils aîné et successeur de Mithridate III.

Sa politique d'expansion territoriale vers le Pont-Euxin (mer Noire) et la prise de la ville de Sinope en 183 av. J.-C.[1], ainsi que vers la Cappadoce et la Galatie[2] se heurte à Eumène II de Pergame, qui est l'allié de Rome.

À la tête d'une coalition, Eumène II attaque alors le roi du Pont qui tente de se justifier par l'envoi d'une ambassade à Rome en 183-182 av. J.-C. Le conflit est réglé par l'entremise d'une commission romaine, bien entendu toute acquise à Eumène II. Bien que le conflit ait été soumis à l'arbitrage de Rome, Pharnace Ier reprend le combat dès 180 av. J.-C. ; il envoie un de ses généraux, Léôcritos, avec 10 000 hommes en Galatie et noue une alliance avec un roi galate, Gézatorix. Eumène II et son frère Attale, alliés à Ariarathe IV de Cappadoce, contre-attaquent et envahissent le territoire des Môkisiens en Galatie[3].

Devant la puissance de cette offensive, Pharnace Ier accepte de traiter et la paix est établie pour toujours entre Eumène II, Prusias II et Ariarathe IV d'un côté et Pharnace Ier et son allié Mithridate, « satrape d'Arménie »[4], qui doit s'engager à verser de son côté 300 talents pour avoir pris les armes contre Ariarathe IV[5]. Selon le traité conclu en 179, Pharnace Ier doit abandonner ses conquêtes sauf Sinope dont il fait sa capitale[6].

À sa mort, le trône est occupé par son frère Mithridate IV Philopatôr, qui prend également le surnom de Philadelphôs (« qui aime son frère »).

Information Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Famille[modifier | modifier le code]

Mariage et enfants[modifier | modifier le code]

De son mariage en 172 av. J.-C. avec la princesse séleucide Nysa, fille d'Antiochos le Jeune, il eut :

Ascendance[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Polybe, livre XXIII, chapitre 9.
  2. Polybe, livre XXIV, chapitre 13.
  3. Polybe, livre XXIV, chapitre 14.
  4. Ce Mithridate, nominalement vassal des Séleucides, d'où son titre de « satrape », régnait sur l'Arménie Mineure (la partie nord-ouest de l'Arménie qui bordait le Pont-Euxin).
  5. Polybe, fragment du livre XXV, chapitre 2.
  6. Polybe, fragment du livre XXV, chapitre 24, § 14, & Strabon, livre XII, chapitre 3, § 11.