Phantasmagoria (jeu vidéo)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Phantasmagoria.

Phantasmagoria
Image illustrative de l'article Phantasmagoria (jeu vidéo)

Éditeur Sierra On-line
Développeur Sierra On-line
Kronos Digital Entertainment
Concepteur Roberta Williams

Date de sortie PC
31 juillet 1995[1] (AN)
1995 (EU)
Saturn
8 septembre 1997[2] (JAP)
Genre Aventure, Horreur
Plate-forme DOS, Windows, Saturn
Média 7 CD-ROM
Contrôle Souris

Évaluation SELL : 18+
Moteur SCI

Phantasmagoria est un jeu d'aventure horrifique développé et édité par Sierra On-Line en 1995. Il est l'œuvre de Roberta Williams (King's Quest…).

Un autre épisode présentant une toute nouvelle histoire est sorti en 1996 : Phantasmagoria II : Obsessions fatales.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Don et Adrienne viennent d'acquérir un vieux et grand manoir ayant appartenu à Zoltan Carnovash, célèbre illusionniste de la fin du XIXe siècle. Alors qu'Adrienne découvre petit à petit la demeure et ses secrets, elle est sujette à de terribles cauchemars semblant bien réels. Elle se met alors à interroger les gens du village qui lui apprennent que « Carno » est mort dans des circonstances étranges et que le manoir serait hanté. Au même moment, Don se met à devenir très agressif à son égard.

Détails techniques[modifier | modifier le code]

Ce jeu, réalisé en 3D précalculée et en vidéo incrustée, a rencontré un véritable succès à l'époque [réf. souhaitée]. Il était disponible sur sept CD-ROM.

Toutes les scènes vidéo ont été tournées en fond bleu afin de pouvoir être incrustées dans les décors en 3D [réf. souhaitée].

Accueil[modifier | modifier le code]

Critique[modifier | modifier le code]

Censure[modifier | modifier le code]

Phantasmagoria propose alors à son époque un concept qui se veut novateur [réf. souhaitée] : celui de jouer en version censurée. Le jeu reste le même, mais les scènes violentes se voient masquées par des cubes afin de ne pas montrer certains détails qui pourraient être jugés trop choquants. Malgré la censure optionnelle, si le joueur est attentif, il peut voir le contenu car les cubes apparaissent trop tard.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Phantasmagoria for PC », sur GameSpot, .
  2. « Phantasmagoria sur Saturn », sur Gamekult.
  3. (en) Andrea Morstabilini, Phantasmagoria Review, 13 novembre 2009, Adventure Gamers.
  4. (en) Jeff Sengstack, Phantasmagoria Review, 1er mai 1996, GameSpot.
  5. Test : Phantasmagoria, octobre 1995, Joystick.