Peter Roskam

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Peter Roskam
Illustration.
Fonctions
Représentant des États-Unis
En fonction depuis le
(11 ans, 7 mois et 14 jours)
Circonscription 6e district de l'Illinois
Prédécesseur Henry Hyde
Biographie
Nom de naissance Peter James Roskam
Date de naissance (56 ans)
Lieu de naissance Hinsdale (Illinois)
Nationalité Américaine
Parti politique Parti républicain
Diplômé de Université de l'Illinois[1]
Institut de technologie de l'Illinois[1]
Profession avocat
Religion Anglicane[1]
Résidence Wheaton[1]

Peter James Roskam, né le à Hinsdale, est un homme politique américain conservateur et membre du Parti républicain.

Il représente actuellement (2018) le sixième district de l'Illinois à la chambre des représentants des États-Unis. Auparavant, il a été sénateur dans l'Illinois et a servi à la Chambre des représentants de l'Illinois. Il est également actuellement (2018) président du sous-comité des voies et moyens sur la politique fiscale (House Ways and Means Subcommittee on Tax Policy) des États-Unis.

Enfance, éducation et carrière[modifier | modifier le code]

Roskam est né à Hinsdale dans l'Illinois (Banlieu de Chicago) ; il est le quatrième de cinq enfants.
Il a été élevé à Glen Ellyn dans la banlieue ouest de Chicago dans l'Illinois).

Diplômé de la Glenbard West High School de Glen Ellyn, il a obtenu un baccalauréat en science politique à l'Université de l'Illinois à Urbana-Champaign puis un doctorat en droit au Chicago-Kent College of Law[2].

En 1984 Roskam commence sa vie professionnelle comme professeur d'histoire et de sciences politiques dans les Caraïbes à l'école secondaire All Saints de Saint-Thomas (îles Vierges des États-Unis).

De 1985 à 1986 il entre en politique en devenant assistant parlementaire du député Tom DeLay (R-TX)[3] et de 1986 à 1987 comme assistant législatif du député Henry Hyde[3],[4]. À la fin des années 1980, il a dirigé (directeur exécutif) l' Educational Assistance Ltd., un programme de bourse pour enfants défavorisé, fondé par son père en 1982[5].
En 1992, Roskam est élu à la Chambre des représentants de l'Illinois (de 1993 à 1999)[6].
En 2000 il est proposé et retenu par les dirigeants républicains du comté de DuPage pour remplacer Beverly Fawell[7] de retraite dans le sénat d'état de l' Illinois où il a servi jusqu'à son élection à la Chambre des représentants des États-Unis.

Roskam réside à Wheaton (Illinois) avec la personne qu'il a épousé (Elizabeth Roskam) et leurs quatre enfants[8].

Roskam a té l'un des associé du cabinet d'avocats Salvi, Roskam & Maher, spécialisée dans la réparation blessures corporelles (renommée depuis Salvi & Maher) qui regroupe l'ancien candidat républicain au Sénat Al Salvi et l'ancienne candidate du parti républicaine Kathy Salvi, partenaires à part égales dans l'entreprise. Selon le Chicago Tribune Roskam a gagné plus de 615 000 $ en 2005 en tant qu'avocat à propos de blessures corporelles[9].

En 2017 (22 février) le Crain's Chicago Business rapporte que Roskam est l'un des trois seuls membres du Congrès de l'Illinois à à la fois recevoir des prestations de retraite de l'État de l'Illinois, tout en percevant un chèque de paie en tant que membre de la US House[10].

Positions politiques[modifier | modifier le code]

Roskam en représentation publique, à l'inauguration de la 1re station de ravitaillement en hydrogène de l'Illinois

.

Roskam lors d'une journée du Memorial Day dans le 6e district de Chicago

En 2017 (18 février) il vote (avec son parti, à 98 % des voix au 115e Congrès des États-Unis) en accord avec la position du président Trump dans 100 % des votes[11],[12].

Positions sur la politique intérieure des États-Unis[modifier | modifier le code]

Environnement[modifier | modifier le code]

En 2006, Roskam a qualifié la science du climat de "science bidon"[13],[14] et ses votes sont particulièrement "'anti-environnement" selon la "League of Conservation Voters" qui en 2013 lui a attribué un taux de vote de 4 % pour les questions environnementales et un score total de 10 %[15], tombé à 3 % en 2017[16].

En 2005, il a reçu une note de 67 % du Illinois Environmental Council. En 2004, il avait obtenu 100 %, alors qu'en 2003, il avait obtenu un score de 40 %[17].

Loi sur les armes à feu[modifier | modifier le code]

Il soutient le lobby des armes à feu et a à ce titre reçu l'approbation de la National Rifle Association (NRA) en tant que partisan des droits des américains sur les armes à feu. Le 15 juillet 2006, Roskam était ainsi l'invité vedette d'un rassemblement de soutien de la NRA à Addison, dans l'Illinois[18]

Lois sur la santé[modifier | modifier le code]

Roskam, sous l'administration Trump a voté pour l'abrogation de la Loi sur les soins à coûts abordables le 04 mai 2017 et a adopté la loi Trump sur les soins de santé de 2017[19],[20],[21].

Sécurité sociale[modifier | modifier le code]

Selon un mailing direct envoyé par le Comité national du Congrès républicain (NRCC), Roskam s'est engagé à protéger la sécurité sociale américaine en s'opposant à tous les plans qui réduisent les prestations. Il a déclaré au journal The Hill qu'il s'oppose à toute mesure qui ajouterait des comptes d'épargne privés ou couperait le programme actuel pour créer un compte privé. Néanmoins il a aussi répondu à un questionnaire de l'Union nationale des contribuables indiquant qu'il «travaillerait et voterait pour le choix de sécurité sociale qui permettra aux jeunes travailleurs d'investir la plupart de leurs impôts sur la sécurité sociale dans des comptes de retraite individuels réglementés»[22].

Réformes juridiques[modifier | modifier le code]

Roskam a toujours voté pour la réforme des procès, et a été approuvé par les organisations de réforme pro-délit[23].

En 1995 lors d'une campagne politique visant à réformer la responsabilité délictuelle en à l'Assemblée de l'Illinois, Roskam a voté pour la mesure en faveur réforme, malgré les promesses contraires qu'il avait faites.
Selon Terrence Lavin, membre de l'Illinois Bar Association dont il est devenu président en 2003, Roskam avait promis (ainsi qu'Al Salvi) : "We will never, ever vote for tort reform"[9] ("Nous ne voterons jamais, jamais pour la réforme de la responsabilité délictuelle") tout en sollicitant un don de 25 000 $ à son comité d'action politique. Plus tard, il a remboursé une grande partie de cet argent collecté après avoir finalement voté pour soutenir ces réformes.
Roskam soutient l'ALÉAC Accord de libre-échange d'Amérique centrale (ou CAFTA pour (Dominican Republic-Central America Free Trade Agreement))[24].

Problèmes économiques[modifier | modifier le code]

Concernant la fiscalité Roskam a préconisé de rendre permanentes les réductions d'impôts accordées en 2001 et 2003[25] ; il a parrainé ou co-parrainé quatorze lois pour réduire les impôts, y compris les crédits d'impôt pour les personnes ayant des enfants et pour réduire l'impôt sur le revenu, déclarant aussi être en faveur d'un crédit d'impôt pour la recherche et développement.
En tant que législateur de l'Assemblée générale de l'Illinois, Roskam a rédigé et appuyé plusieurs lois sur la réduction des impôts[26].
En 2005, l'association des Américains pour la réforme fiscale ont nommé Roskam « Héros du contribuable » pour son engagement contre le HB-755 [27], qui devait se traduire par une augmentation des taxes sur les revenus et les taxes de vente (près de 7 milliards de dollars)[28]. Mi-2017, Avec Jesse Hathaway (du Institut Heartland, un think tank libertarien et conservateur), il estime combattre certains abus des contribuables et des propriétaires de petites entreprises tout en voulant limiter les capacités du ministère de la justice à immédiatement prélever les sommes qu'il estime dues sur les comptes bancaires des individus concernés en cas de litiges fiscaux avec l'administration[29].


En 2010 il a signé un engagement parrainé par l'association Americans for Prosperity par lequel il promet de voter contre toute législation contre le réchauffement climatique qui augmenterait les impôts[30].

En 2017, Roskam a justifié son vote en faveur de la Loi de 2017 sur les réductions d'impôts et les emplois en déclarant que selon lui «la classe moyenne s'effondre sous le poids de l'actuel code des impôts »[31].

Position sur la politique extérieure des États-Unis[modifier | modifier le code]

Position sur Cuba[modifier | modifier le code]

Roskam s'oppose à la normalisation des relations américano-cubaines. Il a accusé l'administration Obama de "complaisance" à l'égard de Cuba et affirmé que la restauration des relations américano-cubaines serait une « récompense légitimant des décennies de régime répressif et dictatorial des Castro »[32]. Selon lui l'accord ayant conduit à la libération de l'entrepreneur américain Alan Gross de la captivité cubaine en échange de la libération de trois Cubains emprisonnés aux États-Unis pour espionnage a été une "dangereuse erreur"[32].

Position sur Guantanamo[modifier | modifier le code]

Roskam s'oppose également catégoriquement à la réinstallation prévue du camp de détention de Guantanamo proposée par le président Obama au centre correctionnel de Thompson, dans l'Illinois, jugeant cette décision «mal avisée" et "qui sera finalement regrettée"[33].

Guerre d'Irak[modifier | modifier le code]

En 2006 (21 septembre) Roskam a déclaré que les États-Unis devraient « maintenir le cap » et que les troupes américaines ne devraient pas rentrer chez elles avant que l'Irak ne soit en sécurité[34] ; il a critiqué le point de vue de son opposant Tammy Duckworth sur le retrait, affirmant que "le Sixième District n'est pas un district dirigé."
Le 23 octobre 2006, Roskam a déclaré que c'était une erreur que les États-Unis ne soient pas entrés plus en force en Irak. Plus tard, il a exprimé son soutien aux rapports d'étape trimestriels au Congrès sur la formation des troupes irakiennes. Roskam a soutenu l'escalade de troupes en Irak en 2007, déclarant : "Il y a des rumeurs encourageantes en Irak selon lesquelles Bagdad devient plus sûr, et laissant entendre que l'insurrection est en train de s'atténuer ; ce qui est une période charnière, les Irakiens doivent saisir cette opportunité. pour eux-mêmes afin que nous puissions commencer à réduire notre nombre de troupes sur le terrain[réf. nécessaire].

Immigration[modifier | modifier le code]

Quand le président américain Donald Trump a signé un ordre exécutif suspendant le programme américain d'admission des réfugiés (United States Refugee Admissions Program ou USRAP)) et suspendre l'entrée des ressortissants étrangers de sept pays dont la population est principalement de musulmane, Roskam a déclaré que "la mise en œuvre de cette mesure était cahotique".

Dans des interviews accordées à la radio publique nationale, il a exprimé son opposition à la loi de 2007 sur la réforme de l'immigration et précisé qu'il a soutenu le projet de loi sur la réforme de l'immigration HR 4437, la loi sur la protection des frontières, la lutte contre le terrorisme et l'immigration clandestine. Au cours de ces entretiens, il a aussi affirmé que sa circonscription politique ne soutenait pas l'amnistie et souhaitait renforcer la sécurité frontalière[35],[36].

Positions sur les sujets sociétaux[modifier | modifier le code]

Avortement[modifier | modifier le code]

Roskam se montre politiquement très hostile au droit à l'avortement en estimant que l'avortement doit être interdit, avec une seule exception : les cas où la vie de la mère est menacée, ne souffrant selon lui aucune autre exception, pas même les cas de viol ou d'inceste[37].

Législation sur le Cannabis[modifier | modifier le code]

Roskam a obtenu la note «D» de l'association National Organization for the Reform of Marijuana Laws (NORML) pour ses antécédents de vote concernant les causes liées au cannabis.
Il s'oppose aux usages du Cannabis, y compris à l'accès des vétérans aux usages médicaux de la marijuana même quand elle est recommandée par le médecin de l'administration en charge de la santé des vétérans (Veterans Health Administration) et y compris si cela est légal à des fins médicalesc dans leur état de résidence[38]

point de vue sur l'homosexualité & les aspects LGBT[modifier | modifier le code]

En 2017 Roskam s'est exprimé contre le droit au mariage des homosexuel[39].

R&D sur les Cellules souches[modifier | modifier le code]

Roskam soutient la recherche sur les cellules souches (adultes et ombilicales) mais il a plaidé contre toute recherche utilisant des cellules souches embryonnaires au Sénat de l'Illinois, y compris si elle est entièrement financée par le secteur privé[40], et il a voté contre le Stem Cell Research Enhancement Act[41].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Législatives américaines dans l'Illinois : 2012 | 2010 | 2008 | 2006

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Rep. Peter Roskam (R-Ill.)
  2. "Biography". roskam.house.gov. consulté le 10 mai 2018.
  3. a et b "ROSKAM, Peter: Biographical Information". Bioguide.congress.gov. consulté le 15 lars 2015
  4. "About Peter". Roskam for Congress Committee
  5. "The Story of EAL". Educational Assistance Ltd. Retrieved May 12, 2007.
  6. "Congressional Directory for the 111th Congress (2009-2010), décembre 2009. -". www.gpo.gov. Retrieved 2018-01-03
  7. Kadin, Deborah. "GOP leaders choose Roskam for Fawell's Senate seat". Daily Herald (en). Paddock Publications, Inc. January 16, 2000.
  8. The Washington Times. "Peter J. Roskam - Illinois - Bio, News, Photos - Washington Times". www.washingtontimes.com. consulté 2018-01-03
  9. a et b « Change of Subject: Candidate's reform talk may be adding insult to injury », Blogs.chicagotribune.com, (consulté le 17 mars 2015)
  10. "These legislators collect paychecks from Washington—and pensions from Illinois". consulté le 23 février 2017.
  11. Derek Willis, « Represent », ProPublica, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne)
  12. Bycoffe, Aaron, « Tracking Peter J. Roskam in The Age Of Trump », FiveThirtyEight,‎ (lire en ligne)
  13. « Tammy Duckworth mailing », Democratic Underground (consulté le 27 février 2017)
  14. « Biography Peter Roskam - Election(s) Meter », sur Electionsmeter.com (consulté le 27 février 2017)
  15. "["Roskam scorecard". Scorecard.lcv.org. January 29, 2015. Retrieved March 17, 2015. Roskam scorecard]". Scorecard.lcv.org. January 29, 2015. Retrieved March 17, 2015.
  16. Representative Peter Roskam (R), consulté le 19 mai 2018
  17. [1] « https://web.archive.org/web/20070929101442/http://www.ilenviro.org/publications/files/2005scorecard.pdf »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?),
  18. « Issue Experts. Unique Connections. Maximum Impact », Releases.usnewswire.com (consulté le 23 août 2010)
  19. « The Voter's Self Defense System », sur Project Vote Smart (consulté le 16 février 2017)
  20. « How the House voted to pass the GOP health-care bill », sur Washington Post (consulté le 4 mai 2017)
  21. « Health care vote puts pressure on dozens of vulnerable GOP reps », USA TODAY, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne)
  22. Kaplan, Jonathan E. « '82 issues return in ’06 », The Hill, (consulté le 21 mars 2007)
  23. Lawsuit Reform« Roskam Record »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), (consulté le 7 mai 2008)
  24. Krol, Eric.« Roskam supports Bush on database », Daily Herald, {{Article}} : paramètre « date » manquant, p. 17 (lire en ligne)
  25. Roskam, Congressman Peter J. ROSKAM: DEMOCRAT BUDGET WILL CRIPPLE ECONOMY, HURT IL 6th DISTRICT « https://web.archive.org/web/20070829182608/http://roskam.house.gov/News/DocumentSingle.aspx?DocumentID=67574 »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), ; retrieved August 18, 2007.
  26. « Taxes & The Economy » [archive du ], Roskam for Congress Committee (consulté le 17 mars 2007)
  27. National Taxpayer Advocacy Group Names Roskam Hero of the Taxpayer « https://web.archive.org/web/20061002200747/http://www.atr.org/content/pdf/2005/may/052405pr-il-roskam_hero.pdf »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), Americans for Tax Reform, May 24, 2005.
  28. « A Critical Analysis of Education Funding Reform » [archive du ], Illinois Policy Institute, (consulté le 12 mai 2007)
  29. U.S. REP. PETER ROSKAM (R-IL): THE RESPECT ACT, sur le site du Heartland Institute, mis en ligne le 03 aout 2017
  30. « Americans for Prosperity Applauds U.S. Representative Peter Roskam » [archive du ] [PDF], Americansforprosperity.org (consulté le 17 mars 2015)
  31. (en) Dan McCaleb et Greg Bishop, « Senate Republicans pass historic federal tax reform plan; House to revote Wednesday », sur Illinois News Network (consulté le 27 décembre 2017)
  32. a et b Skiba, Katherine. Durbin 'overjoyed' Gross is home; Roskam questions shift in U.S.-Cuba ties, Chicago Tribune, December 17, 2014.
  33. "Illinois deserves better than this", The Hill, December 16, 2009.
  34. Corcoran, Pat. "Iraq not central in war on terror, Duckworth says", Elk Grove Times, September 21, 2006.
  35. Michelle Norris, Robert Siegal on NPR and National Public Radio's All Things Considered; accessed June 25, 2017.
  36. Biemer, John."Little common ground for Roskam, Duckworth", September 23, 2006, Chicago Tribune.
  37. Koehler, Michael.« House candidates debate at college », College of DuPage Courier,‎ , p. 1 (lire en ligne[archive du ])
  38. (en-US) « Illinois Scorecard », sur NORML (consulté le 27 décembre 2017)
  39. (en) Andrew Kaczynski, « Illinois Republican Delegation Not Joining Mark Kirk In His Gay Marriage Shift », sur BuzzFeed (consulté le 27 décembre 2017)
  40. Biemer, John, « Duckworth joins stem cell debate », The Chicago Tribune,‎ (lire en ligne)
  41. « FINAL VOTE RESULTS FOR ROLL CALL 20 », Clerk.house.gov (consulté le 17 mars 2015)