Pepper (robot)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Pepper the robot
Pepper the robot

Pepper est un robot humanoïde, développé par la société SoftBank Robotics (anciennement Aldebaran), capable de reconnaître certaines émotions [1].

Historique[modifier | modifier le code]

Dévoilés lors d'une conférence, le , les robots Pepper ont tout d'abord été déployés au Japon dans les boutiques de SoftBank où ils sont chargés d'accueillir les clients, de leur donner des informations et de les distraire pendant l'attente[2]. Depuis le 20 juin 2015, Pepper est également disponible pour tout le monde.

Ce robot humanoïde accueille, aujourd'hui[Quand ?], les visiteurs dans plus de 2 000 entreprises à travers le monde.

Description[modifier | modifier le code]

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Son design rappelle celui de NAO, un autre robot de la famille SoftBank Robotics[3].

Détails techniques[modifier | modifier le code]

Dimensions Hauteur : 120 cm • Profondeur : 42,5 cm • Largeur : 48,5 cm
Poids 28 kg
Batterie Type : Accumulateur lithium-ion • Capacité : 30,0 Ah/795 Wh • Autonomie : env. 12 h
Capteurs d'interaction 4 microphones, 2 caméras RGB HD (au niveau de la bouche et du front), 5 capteurs tactiles (3 dans la tête et 2 dans les mains) et un écran tactile sur le torse
Capteurs de déplacement 1 caméra 3D derrière les yeux pour la profondeur et la détection des mouvements et des obstacles • Dans les jambes : 2 sonars, 6 lasers, un capteur gyroscopique
Degré de liberté des articulations Tête : 2 • Épaules : 2 • Poignets : 1 • Mains (5 doigts) : 1 • Taille : 2 • Genoux : 1 • Base : 3
Système d'exploitation NAOqi OS, compatibilité ROS
Charge utile 500 g à bout de bras
Affichage Écran tactile de 10,1 pouces
Réseau Wi-Fi (IEEE 802.11a/b/g/n) • Connexion Ethernet
Déplacement 3 roues omnidirectionnelles • vitesse maximum de 5 km/h

Interaction et reconnaissance des émotions[modifier | modifier le code]

Pepper adapte son langage corporel en fonction de l'attitude de son interlocuteur.

Pepper est dit être un robot émotionnel, car l'objectif est qu'il puisse avoir la réaction la plus appropriée pour une situation non définie[4].

Le robot possède ainsi une variété de tons et de registres de langue qu'il va sélectionner en fonction de l'analyse du contexte et de son interlocuteur. La reconnaissance des émotions de l'interlocuteur est basée sur la détection des expressions faciales, du ton et du champ lexical employé[5].

Outre l'interaction verbale, le robot va adapter sa position et respecter une certaine distance avec la personne, afin qu'elle ne soit pas mal à l'aise, mais que la relation puisse tout de même se construire. De la même façon, Pepper va adopter un langage corporel particulier. Tout cela dans le but que sa réaction soit la plus pertinente et la plus appréciée par l'interlocuteur.

Afin d'améliorer l'interaction et la reconnaissance des émotions, les robots Pepper partagent les données recueillies dans un système d'intelligence artificielle en cloud[6].

Sécurité[modifier | modifier le code]

Pepper possède un ensemble de systèmes pour optimiser sa sécurité et celle des personnes à proximité. D'une part, ses capteurs lui permettent de détecter son environnement et ainsi adapter sa position et ses mouvements. D'autre part, il est constitué en polyuréthane, une matière souple, pour limiter les risques de pincements. Pour éviter les chutes, une centrale inertielle permet au robot de ne pas perdre l'équilibre s'il est bousculé. Une sécurité l'empêche également de tomber en cas de coupure électrique. Enfin, un bouton d'arrêt d'urgence se trouve dans le dos du robot, fonctionnant de pair avec des freins, en bloquant les moteurs des jambes dans une position stable[7].

Vision et usages[modifier | modifier le code]

Grand public[modifier | modifier le code]

À partir de juin 2015, Pepper est distribué auprès du grand public (uniquement au Japon) en tant que robot compagnon. Il a pour vocation de s'intégrer dans les foyers, reconnaître les membres de la famille et s'adapter en fonction de chaque utilisateur. Il est notamment capable de tenir des conversations et de divertir les enfants[8].

Commercial[modifier | modifier le code]

Pepper a déjà été adopté par de nombreuses enseignes au Japon, en Europe, aux États-Unis pour accueillir les clients de façon originale. Vendu au prix de 20 000  pour les entreprises, il est capable d'informer les visiteurs, de les orienter, de recueillir leur niveau de satisfaction ou encore de les divertir le temps qu'un vendeur se libère.

On le trouve notamment chez Carrefour, Darty, Axa Banque, dans des gares SNCF, à la Cité des Sciences et de l'Industrie, Uniqlo dans sa boutique de Saint Germain des Prés à Paris, les bateaux de croisière Costa, à la mairie du 15e arrondissement de Paris[9] ou encore au parc de loisirs du Futuroscope.

Pepper permet notamment d'automatiser des tâches ou de décharger l'humain d'actions à faible valeur ajoutée[10].

En 2017, Pepper est devenu l'égérie de la campagne publicitaire Renault « French Touch » et a intégré plus de 120 concessions à travers la France[11].

Académique[modifier | modifier le code]

Pepper est disponible en tant que robot éducatif et de recherche pour les écoles, les collèges et les universités afin d’enseigner la programmation et de mener des recherches sur les interactions homme-robot.

En 2017, une équipe internationale a entamé des recherches sur l'utilisation de Pepper en tant que robot polyvalent permettant de prendre en charge des personnes âgées dans des maisons de retraite ou des centres d'hébergement. Le projet a reçu un financement de deux millions de livres sterling, avec des donateurs tels que l'Union Européenne et le gouvernement japonais. Le projet devait durer trois ans. Les institutions développées dans la recherche incluent l'Université du Middlesex et l'Université du Bedforshire[12]. Le mardi 16 octobre 2018, un robot Pepper du projet a témoigné devant le Comité de l'éducation de la Chambre des communes du Parlement du Royaume-Uni[13],[14].


Références[11][modifier | modifier le code]

  1. « Qui est Pepper ? », sur www.aldebaran.com (consulté le 30 août 2014)
  2. (en) « SoftBank to start selling personal robots next year », sur Reuters, (consulté le 29 juillet 2014)
  3. « Pepper, un humanoïde capable de lire les émotions », sur 01net, (consulté le 30 juillet 2014)
  4. « Pepper, le premier robot capable de lire les expressions humaines », sur Le Figaro, (consulté le 30 juillet 2014)
  5. (en) « Softbank unveils 'human-like' robot Pepper », sur BBC News, (consulté le 29 juillet 2014)
  6. (en) « Real Humans: Are the robots taking over? », sur The Independant, (consulté le 30 juillet 2014)
  7. Frédéric Boisdron, « Pepper : Le premier robot humanoïde de services grand public », Planète Robots, no 28,‎
  8. « Pepper, humanoïde de compagnie », sur Le Monde, (consulté le 30 juillet 2014)
  9. « À Paris, un robot vous accueille à la mairie du XVe arrondissement », leparisien.fr,‎ 2017-09-08cest21:21:03+02:00 (lire en ligne, consulté le 14 mars 2018)
  10. « Qui es-tu Pepper ? - Réponse d'un robot », sur Nexworld, (consulté le 1er mars 2019)
  11. a et b C. B. News, « Pepper, nouvelle égérie de La French Touch », sur www.cbnews.fr (consulté le 10 février 2019)
  12. (en) « Pepper (robot) », dans Wikipedia, (lire en ligne)
  13. « Parliamentlive.tv », sur www.parliamentlive.tv (consulté le 1er mars 2019)
  14. (en) « A robot is going to appear before Parliament to give evidence », sur The Independent, (consulté le 1er mars 2019)

Articles connexes[modifier | modifier le code]