Paul de la Croix

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Paul de la Croix
Image illustrative de l’article Paul de la Croix
Prêtre, fondateur, saint
Naissance
Ovada (Italie)
Décès   (81 ans)
Rome (Italie)
Nationalité Drapeau : Italie Italien
Ordre religieux Congrégation de la Passion de Jésus-Christ
Vénéré à Basilique S. Giovanni e Paolo, Rome
Béatification
Canonisation
par Pie IX
Vénéré par Église catholique romaine
Fête

Saint Paul de la Croix, né le à Ovada (aujourd'hui en Italie) dans le Duché de Savoie pendant la guerre de la Ligue d'Augsbourg et décédé le à Rome dans les États pontificaux, était un prêtre italien, mystique et ardent prédicateur de la Passion du Christ. Il est le fondateur de la Congrégation de la Passion de Jésus-Christ (les 'Passionistes').

Biographie[modifier | modifier le code]

  •  : Paolo Francesco (Paul François) Danei naît à Ovada (Italie). Il est le fils de Luchino, commerçant, et d'Anna Maria Massari et l’aîné d’une famille de 16 enfants, dont seulement six survivront après l’enfance.
  • 1695 : naissance de Jean-Baptiste Danei, frère cadet et compagnon durant toute la vie de Paul de la Croix.
  • Été 1713 est le moment de la « conversion » de Paul : il reçoit une grande illumination et décide de se vouer totalement à Dieu.
  •  : Paul est revêtu de l’habit de pénitence des ermites, par Mgr Gattinara, son évêque. Il commence alors une retraite de 40 jours dans une pièce située dans l’église de Saint-Charles (Castellazzo Bormida). Là il rédige la règle de sa future congrégation, ainsi que son « journal spirituel », joyau de sa spiritualité.
  •  : son frère Jean-Baptiste est revêtu du même habit que Paul et s’engage avec lui dans la vie consacrée.
  •  : en l’église de la Navicella, Paul reçoit oralement du pape Benoît XIII la permission de réunir des compagnons.
  •  : tous deux sont ordonnés prêtres par le pape dans la basilique Saint-Pierre à Rome.
  •  : retour au Monte Argentario, où ils vivent dans un pauvre ermitage dédié à saint Antoine. Petit à petit une communauté religieuse se constitue ; en 1730, elle réunit sept personnes.
  • 1730 : mission paroissiale de Paul et Jean-Baptiste à Talamone. Projet de construction d’une Retraite, dédiée à la Présentation de Marie au Temple, sur l’Argentario.
  •  : inauguration de la première retraite (retraite passioniste) de la congrégation des Passionistes.
  •  : le pape Benoît XIV approuve la règle de la nouvelle congrégation, mais pas encore la congrégation elle-même.
  •  : ouverture des retraites de Vetralla et de Soriano (Saint-Eutizio). Paul s’installe à Vetralla.
  •  : approbation de la congrégation, en tant que telle, par un « bref » pontifical.
  • 1748-1750 : coalition de plusieurs ordres mendiants contre la congrégation passioniste. Un procès est ouvert à Rome. Victoire des passionistes.
  • 1758-1760 : ultime tentative pour l’obtention des vœux solennels.
  •  : mort de Jean-Batiste à Vetralla. Paul l’assistera.
  • -  : visite aux Retraites du sud de Rome. C'est pour Paul un triomphe populaire.
  • 1770: -  : dernier voyage à Tarquinia et à l'Argentario. Paul visite le monastère destiné à ses moniales. : rescrit d'approbation des Règles des moniales.
  •  : Clément XIV autorise l'ouverture du premier monastère des moniales passionistes à Tarquinia. Marie Crucifiée Costantini et 10 jeunes femmes y font leur profession religieuse. Paul ne pourra participer à l’inauguration.
  •  : mort à Rome de Paul de la Croix, à l’âge de 81 ans. Sa tombe se trouve dans la basilique Santi Giovanni e Paolo de Rome.
  •  : canonisation De Paul de la Croix par Pie IX.

Doctrine spirituelle[modifier | modifier le code]

La doctrine de Paul de la croix résulte d'une expérience personnelle éclairée par des auteurs également expérimentés dans le domaine de la vie intérieure. Il commence sa vie d'ermite avec une très grande connaissance de saint François de Sales et des deux grands docteurs du Carmel: saint Jean de la Croix et sainte Thérèse d'Avila. À 50 ans, au sommet de sa maturité spirituelle et apostolique, il découvre les écrits de Jean Tauler. Sa mystique de la Passion et de la kénose en est approfondie.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Saint Paul de la Croix, Lettres à Agnès Grazi, Pierre Téqui, 1982.

Spiritualité et itinéraire de Paul de la croix :

  • Philippe Plet, Saint Paul de la croix, mystique: Le Journal des 40 jours, Nouvelle Cité, 2008.
  • Philippe Plet, Saint Paul de la croix, prédicateur: Le fondateur et l'apôtre, Nouvelle Cité, 2008.
  • Philippe Plet, Saint Paul de la croix, directeur spirituel: La correspondance avec sr Colomba Gandolfi, Nouvelle Cité, 2009.
  • Philippe Plet, Prier 15 jours avec saint Paul de la croix, Nouvelle Cité, 2005.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]