Georges Spencer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres membres de la famille, voir Famille Spencer.
Georges Spencer
Image illustrative de l'article Georges Spencer
Prêtre passioniste, vénérable
Naissance
Décès  
Nationalité Drapeau : Royaume-Uni Britannique
Béatification cause en cours
Vénéré par l'Église catholique

Le père Ignace de St Paul (1799-1864) est né dans une haute famille d’Angleterre sous le nom de Georges Spencer. Toute sa vie il travaillera à la conversion de l’Angleterre, qu’il aurait voulu voir devenir catholique. Il est resté connu comme étant « l’apôtre de la prière pour l’Angleterre ». Il fut le compagnon du bienheureux Dominique Barberi et de saint Charles Houben. Il est reconnu vénérable par l'Église catholique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ignace de St Paul appartient à la prestigieuse famille britannique Spencer. Fils de George Spencer, 2e comte Spencer, il avait pour tante paternelle Georgiana Cavendish, duchesse de Devonshire (née Lady Georgiana Spencer), pour cousine Caroline Lamb. Il est par ailleurs le grand-oncle de Winston Churchill et l'arrière-grand-oncle de la princesse Diana (Diana Spencer).

En 1824 il devient prêtre dans l’église anglicane.

En janvier 1830 il se convertit au catholicisme, et est reçu dans l’Église catholique. Sa famille, bien que très choquée par sa décision, la respecte cependant.

Il se rend à Rome, où après 2 ans d’études il est ordonné prêtre (1832). Il fit durant ce séjour la connaissance du bienheureux Dominique Barberi, prêtre passioniste qui désirait vivement aller prêcher en Angleterre.

De retour dans sa patrie, George Spencer s’occupe des paroisses de Walsall et West Bromwich.

En 1841, Dominique Barberi et un groupe de religieux passionistes s’installent en Angleterre, à Aston Hall, près de Stone dans le Staffordshire. La même année, Georges entre chez les passionistes sous le nom d’Ignace de St-Paul. Dominique Barberi meurt en 1849. Georges Spencer lui succède comme supérieur des passionistes anglais. Il devient le directeur spirituel de sr. Marie Joseph de Jésus, la fondatrice des sœurs de la croix et de la Passion.

Il meurt subitement le .

Béatification et canonisation[modifier | modifier le code]

Le , le pape François reconnaît l'héroïcité de ses vertus et le déclare ainsi vénérable[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]