Dominique Barberi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Barberi.
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour voir d'autres.
La mise en forme de cet article est à améliorer. (décembre 2014).

La mise en forme du texte ne suit pas les recommandations de Wikipédia. La typographie, les liens internes ou externes, les conventions de style, la présentation des sources, etc. sont autant de points qui peuvent ne pas convenir voire être absents. Découvrez comment faire pour le « wikifier ». Les raisons de la pose de ce bandeau sont sont peut-être précisées sur la page de discussion. Si seules certaines sections de l'article sont à wikifier, pensez à les indiquer en utilisant {{section à wikifier}}.

Dominique Barberi
Image illustrative de l'article Dominique Barberi
Bienheureux
Naissance
à Viterbe (Italie) Drapeau: Italie
Décès (à 57 ans) 
à Reading, Berkshire (Angleterre) Drapeau: Royaume-Uni
Nationalité Italienne
Béatification le
Vénéré par l'Église catholique romaine
Fête 27 août
Attributs Apôtre de l'œcuménisme

Dominique Barberi ou Dominique de la Mère de Dieu (né le à Viterbe, dans le Latium et mort le à Reading, dans le Berkshire, en Angleterre) était un religieux passionniste italien de la première moitié du XIXe siècle, qui fut l'apôtre de l'œcuménisme. Il est déclaré bienheureux le .

Biographie[modifier | modifier le code]

  • Dominique Barberi est né dans une modeste famille de paysans du Latium.
  • Il est reçu chez les Passionistes en 1814 sous le nom de Dominique de la Mère de Dieu. Il est ordonné prêtre en 1818.
  • A Rome, il fait la connaissance de Georges Spencer, qui y résida de 1830 à 1832.
  • Il fonde en 1840 la première maison passioniste hors d'Italie : à Ere (Belgique), près de Tournai.
  • Il s'intéresse de près au Mouvement d'Oxford, et entretient un dialogue avec ses membres. En 1841, il rédige sa fameuse Lettre aux professeurs d'Oxford, que John Henry Newman étudia avec beaucoup de soin. Cette lettre fut publiée à l'époque en français dans le journal l'Univers.
  • En 1842 il fonde la première maison en Angleterre à Aston Hall (Staffordshire).
  • Dans les années 1840, alors en mission à Stone, il entraîne la conversion d'Elizabeth Prout.
  • Il reçoit dans l'Église catholique John Henry Newman.
  • Il meurt d'épuisement dans la gare de Reading. Il est enterré à Saint Helen's, Merseyside, (Angleterre).
  • Il est l'auteur de plusieurs écrits théologiques d'envergure.
Tombe de Dominique Barberi

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Dominique Barberi, Lettera ai professori di Oxford, ed CIPI, Roma, 1990.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]