Paul Dupuis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Paul Dupuis
Naissance
Montréal
Nationalité Canadienne
Décès (à 59 ans)
Saint-Sauveur
Profession Acteur
Films notables La Forteresse
Les Belles Histoires des pays d'en haut

Paul Dupuis, né le à Montréal et mort le à Saint-Sauveur, (Québec)[1] est un acteur québécois.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il s'initie au théâtre avec Les Compagnons de Saint-Laurent du père Émile Legault. En 1937, il entre à Radio-Canada comme annonceur et devient, par la suite, comédien pour le radioroman Un homme et son péché[2].

En 1942, il devient correspondant de guerre. Après cette expérience, il retourne en Grande-Bretagne pour se familiariser avec le milieu du cinéma. Il signe alors un contrat de cinq ans avec Arthur Rank[2], ce qui lui permet de jouer dans une dizaine de longs métrages, parmi lesquels Johnny Frenchman (1945), Against the Wind (1948), Sleeping Car to Trieste (1948), Madness of Heart (1948), Passeport pour Pimlico (1948), The Romantic Age (1949) et The Reluctant Widow (1950).

Il tourne aussi en France, mais dans des productions de moindre envergure, comme Les pépées font la loi (1954).

Il revient au Québec dans les années 1950. Il poursuit sa carrière, notamment dans les films La Forteresse, Son copain, Étienne Brûlé gibier de potence et Tit-Coq. Les téléspectateurs se souviennent surtout de lui dans Les Belles Histoires des pays d'en haut où il incarne l'écrivain Arthur Buies, dès le premier épisode, le 8 octobre 1956[3].

En 1970, il devient animateur de l'émission Bon voyage, à Télé-Métropole, mais il démissionne la même année. Il disparait ensuite pendant quelques années, où il vit en Australie et en Nouvelle-Zélande[4].

Lorsqu'il revient au Québec, il fait un retour comme animateur à CKVL, où il est renvoyé en raison de ses opinions[4].

Paul Dupuis décède dans un hôtel de Saint-Sauveur le 23 janvier 1976 [2].

Filmographie sélective[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Article du journal Le Soleil, édition du samedi 24 janvier 1976, page A9 : Le comédien Paul Dupuis est mort - "L'artiste du cinéma... Paul Dupuis a été trouvé mort dans une chambre d'hôtel de Saint-Sauveur, hier... qui était âgé de 62 ans..."
  2. a b et c Alexandre Carle, « Paul DUPUIS », sur www.lesgensducinema.com, (consulté le 21 février 2021)
  3. Sophie Caron, « La petite histoire des Pays d’en haut », sur Radio-Canada.ca, (consulté le 21 février 2021)
  4. a et b « La faiblesse de ses semblables l'agaçait : Paul Dupuis ne croyait ni à Dieu ni au Diable », La patrie : l'hebdo des canadiens-français,‎ , p. 5 (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]