Patrick Bokanowski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bokanowski.
Patrick Bokanowski
Patrick D 9574.jpg
Biographie
Naissance
(75 ans)
Alger
Nationalité
Domicile
Activités
Conjoint

Patrick Bokanowski, né en 1943, est un cinéaste français qui pratique le cinéma expérimental et le film d'animation.

Biographie[modifier | modifier le code]

Patrick Bokanowski développe un travail entre les genres cinématographiques traditionnels : court-métrage, cinéma expérimental, animation. Sa manière de traiter le matériau filmique situe sa recherche à la frontière des arts optiques et plastiques, dans un « entre-deux » toujours à créer. Patrick Bokanowski révoque en doute l’idée que le cinéma doit -ce serait là son essence- reproduire la réalité, c’est-à-dire nos habitudes de penser et de sentir. Ses films contredisent l’ « objectivité » photographique à quoi est solidement arrimé l’essentiel de la production cinématographique mondiale. Les expérimentations de Bokanowski, en vue d’ouvrir le cinéma à d’autres possibilités expressives –par exemple le « gauchissement » des lentilles des objectifs (il préfère le terme de « subjectifs »)- témoignent de visions purement mentales qui ignorent les représentations conventionnelles, affectent la réalité, la métamorphosent, offrant ainsi au spectateur de ses films de nouvelles aventures perceptives.

Le long métrage L'Ange (1982) est son œuvre la plus marquante, fascinante et obsessionnelle, elle est accompagnée d'une bande-son réalisée par son épouse, Michèle Bokanowski.

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • 1972 : La Femme qui se poudre, 35 mm, n&b, 18 min
  • 1974 : Déjeuner du matin, 35 mm, couleurs, 12 min
  • 1982 : L'Ange, 35 mm, couleurs, 70 min
  • 1984 : La Part du hasard, 16 mm, couleurs, 52 min
  • 1992 : La Plage, 35 mm, couleurs, 14 min
  • 1993 : Au bord du lac, 35 mm, couleurs, 6 min
  • 1998 : Flammes, 35 mm, couleurs, 4 min
  • 2002 : Le Canard à l'orange, 35 mm, couleurs, 9 min
  • 2002 : Éclats d'Orphée, 16 mm, couleurs, 5 min
  • 2003 : Le Rêve éveillé, vidéo, couleurs, 41 min
  • 2008 : Battements solaires, 35 mm, couleurs, 18 min
  • 2014 : Un Rêve, couleurs, 30 min
  • 2016 : Un Rêve solaire, HD video, couleurs, 63 min
  • 2018 : L'Envol, DVCAM, couleurs, 4 min
  • 2018 : L'Indomptable, DVCAM, couleurs 8 min

Publications sur les films[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]