Parc national du Gargano

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant les réserves naturelles et autres zones protégées image illustrant les Pouilles
Cet article est une ébauche concernant les réserves naturelles et autres zones protégées et les Pouilles.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gargano (homonymie).
Parc national du Gargano
Image illustrative de l'article Parc national du Gargano
L'île San Domino
Catégorie UICN II (parc national)
Identifiant 63641
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Pouilles
Province Foggia
Ville proche Foggia
Coordonnées 41° 47′ 38″ Nord, 15° 51′ 45″ Est
Superficie 1 181,44 km2
Création

Géolocalisation sur la carte : Italie

(Voir situation sur carte : Italie)
Parc national du Gargano

Le parc national du Gargano est un parc national italien, situé dans le massif montagneux du Gargano, formant une presqu'île sur la côte adriatique de l'Italie, dans la province de Foggia, non loin de la ville éponyme, dans la région des Pouilles.

Ce parc, créé par l'article 34 de la loi n° 394 du , s'étend sur 118 144 hectares, ce qui en fait l'une des réserves les plus vastes d'Italie. Il englobe également l'archipel des îles Tremiti, dont les trois îles principales sont San Domino, San Nicola et Capraia.

Les communes présentes sur son territoire sont : Apricena, Cagnano Varano, Carpino, Ischitella, Isole Tremiti, Lesina, Manfredonia, Mattinata, Monte Sant'Angelo, Peschici, Rignano Garganico, Rodi Garganico, San Giovanni Rotondo, San Marco in Lamis, San Nicandro Garganico, Serracapriola, Vico del Gargano, Vieste.

On y rencontre les paysages les plus variés et plus de 2 200 espèces végétales, des épaisses forêts, de hautes falaises plongeant sur la mer, de grands plateaux calcaires, de grands lacs côtiers. Les formations végétales les plus importantes que l'on y rencontre sont la hêtraie et l'yeusaie (peuplement de chênes verts).

On y trouve aussi 170 espèces d'oiseaux parmi lesquelles la buse variable, le faucon crécerelle, l'épervier, le faucon pèlerin, le hibou moyen-duc, le hibou grand-duc, la chouette effraie, l’alouette et le petit-duc scops.

Liens externes[modifier | modifier le code]