Panzergrenadier Division Kurmark

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Panzergrenadier Division Kurmark
Création
Dissolution
Pays Drapeau de l'Allemagne nazie Reich allemand
Branche Wehrmacht
Type Division d'infanterie motorisée
Rôle Infanterie mobile
Guerres Seconde Guerre mondiale
Batailles Bataille de Berlin

La Panzer-Grenadier Division Kurmark est une division régulière de la Wehrmacht active à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Elle a été créée le [1].

Création et différentes dénominations[modifier | modifier le code]

La Panzergrenadier Division Kurmark est créée le à Francfort-sur-l'Oder. Il ne s'agissait pas d'une nouvelle grande unité, mais plutôt d'un assemblage à partir du Kampfgruppe Langkeit (de) et des unités de dépôt de la Grossdeutschland (la Pz. Gren. Ers. Brigade Grossdeutschland) pour tenter de stopper l'offensive des troupes soviétiques sur la capitale allemande.

Cette unité sera aussi désignée dans les textes officiels comme Panzer-Division Kurmark. Le nom « Kurmark (en) » se réfère à une région dans le Brandebourg que cette division était chargée de défendre.

Composition[modifier | modifier le code]

La Panzergrenadier Division Kurmark se compose début [2] d'un état-major (Stab), d'une compagnie d'état-major (Divisions-Stabs-Kompanie), plus les unités organiques suivantes :

  • Panzer Regiment Kurmark (Stab, I. et II.)
  • Panzergrenadier Regiment Kurmark (Stab, Stabs-Kp., Versorg.-Kp., I. et II.)
  • Panzer Artillerie Regiment Kurmark (la deuxième compagnie de ce régiment est la III./SS-Art.Lehr-Rgt. avec les batteries 7, 8 et 9)
  • Panzer Aufkl. Abt. Kurmark (avec trois escadrons)
  • (Pz.) Pionier Bataillon Kurmark (deux compagnies plus une colonne)
  • (Pz.) Nachr. Abt. Kurmark (trois compagnies)
  • Divisions Nachschub Truppen Kurmark
  • Verwaltg. Truppen Kurmark
  • Feldersatz Battalion (bataillon de remplacement)
  • Sanitäts-Truppe

En la division reçoit en plus :

  • Panzer Füsilier Regiment Kurmark aussi moins officiellement Fahnenjunker Rgt. Dresden (ex-Gren. Rgt. 1235). Ce sont les éléments de l'école Fahnenjunker-Schule I Dresden.
  • le Panzergrenadier Regiment Kurmark reçoit une compagnie du génie (12. (Pi) Kompanie).

Théâtres d'opérations[modifier | modifier le code]

La division fait partie de la 9e armée allemande au sein du groupe d'armées Vistule et combat sur la Vistule et autour de Francfort-sur-l'Oder.

Elle est sous les ordres, avec d'autres formations de la Wehrmacht, du 11e SS-Armeekorps (nl) de la 9e armée située sud-est de Berlin. Lors des combats, la division se trouve coupée en deux. Une partie de la Kurmark réussit à briser la poche et atteint Jerichow sur l'Elbe. L'autre partie reste à combattre dans la poche de Francfort-sur-l'Oder et sur la ligne Oder-Neisse. En , une partie de la Panzergrenadier Division Kurmark est capturée par l’Armée rouge dans la poche de Halbe, l'autre se rend aux Américains sur l'Elbe.

Commandement[modifier | modifier le code]

Le Generalmajor Willy Langkeit est le commandant de la division de sa création jusqu'à la capitulation.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Tessin, Georg. Verbände und Truppen der deutschen Wehrmacht und der Waffen-SS im Zweiten Weltkrieg 1939-1945. Tome 14, p. 132.
  2. Horst Scheibert. Panzer-Grenadier Division Großdeutschland und ihre Schwesterverbände: Panzer-Korps Großdeutschland, Panzer-Grenadier-Divisionen: Brandenburg, ... Kurmark. Eine Dokumentation, p. 177-179.