19e Panzerdivision

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

19e Division Panzerdivision
Image illustrative de l’article 19e Panzerdivision

Création
Dissolution Mai 1945
Pays Drapeau de l'Allemagne nazie Reich allemand
Branche Wehrmacht
Fait partie de District militaire (Wehrkreis) XI
Guerres Seconde Guerre mondiale

La 19e Panzerdivision était une division blindée de la Wehrmacht durant la Seconde Guerre mondiale. Elle a été créée .

Emblèmes divisionnaires[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Histoire[modifier | modifier le code]

Dans le cadre des plans de Hitler à doubler le nombre de Panzerdivisions après la campagne de France, les éléments de la 19e division d'infanterie et des blindés des 10e, 11e et 25e bataillons de chars de réserve sont restructurés dans la 19e Panzerdivision, créée en octobre 1940, à Hanovre, en Allemagne.

Du 6 avril au 28 mai 1941 elle est engagée dans la bataille de Grèce

À la veille de l'opération Barbarossa, la 19e Panzerdivision avait une force totale de 228 blindés :

La 19e Panzerdivision prend part à l'invasion allemande de l'Union soviétique, dans le cadre de l'opération Barbarossa, le au sein du 3e Panzergruppe du groupe d'armées centre de Hermann Hoth. Elle prend part aux combats de Minsk et aux attaques vers Moscou.

En 1942, la 19e Panzerdivision est affectée à la 2e Panzerarmee au sein du groupe d'armées Centre, et conduit à des batailles défensives autour d'Orel.

En , pour contrer les progrès rapides de la contre offensive d'hiver soviétique, elle envoyée au sud, vers Rostov, et affectée au III. Panzerkorps au sein du groupe d'armées Don, avec lequel elle livre des combats défensifs sur le Donetz.

Au cours de l'été 1943, la 19e Panzerdivision participe à l'opération Zitadelle (citadelle) et subit de très lourdes pertes en matériel et en personnel lors des contre-offensives soviétiques.

Après les combats en décembre près de Kiev, s'ensuit la retraite à travers l'Ukraine toujours en menant des combats défensifs et dans la région de Jytomyr, Proskourov et Stanislawow.

Restructurée en Hollande en mai 1944, elle est rattachée au groupe d'armées centre et part à Varsovie pour maintenir les lignes de défense sur la Vistule, mais également réprimer l'insurrection de la ville.

Elle combat les mois suivants à Radom et Kielle dans la tête de pont soviétique de Baranow, puis à Breslau et termine la guerre en Tchécoslovaquie, en se rendant aux forces soviétiques en Bohême, près de Prague.

Commandants[modifier | modifier le code]

Début Fin Grade Nom
General der Panzertruppen Otto von Knobelsdorff
Generalleutnant Gustav Schmidt
Generalleutnant Hans Källner
Generalleutnant Walter Denkert
Generalleutnant Hans Källner
Generalmajor Hans-Joachim Deckert

Ordre de batailles[modifier | modifier le code]

Composition en 1941[modifier | modifier le code]

  • Schützen-Brigade 19
    • Schützen-Regiment 73
      • Schützen-Bataillon I
      • Schützen-Bataillon II
    • Schützen-Regiment 74
      • Schützen-Bataillon I
      • Schützen-Bataillon II
    • Kradschützen-Bataillon 19
  • Panzer-Regiment 27
    • Panzer-Abteilung I
    • Panzer-Abteilung II
    • Panzer-Abteilung III
  • Artillerie-Regiment 19
    • Artillerie-Abteilung I
    • Artillerie-Abteilung II
    • Artillerie-Abteilung III
  • Aufklürungs-Abteilung 19
  • Panzerjüger-Abteilung 19
  • Pionier-Bataillon 19
  • Nachrichten-Abteilung 19

Composition en 1943[modifier | modifier le code]

  • Panzergrenadier-Regiment 73
    • Panzergrenadier-Bataillon I
    • Panzergrenadier-Bataillon II
  • Panzergrenadier-Regiment 74
    • Panzergrenadier-Bataillon I
    • Panzergrenadier-Bataillon II
  • Panzer-Regiment 27
    • Panzer-Abteilung I
    • Panzer-Abteilung II
  • Panzer-Artillerie-Regiment 27
    • Panzer-Artillerie-Abteilung I
    • Panzer-Artillerie-Abteilung II
    • Panzer-Artillerie-Abteilung III
  • Panzer-Aufklärungs-Abteilung 19
  • Heeres-Flak-Artillerie-Abteilung 272
  • Panzerjäger-Abteilung 19
  • Panzer-Pionier-Bataillon 19
  • Panzer-Nachrichten-Abteilung 19

Théâtres d'opérations[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « 19th Panzer Division (Wehrmacht) » (voir la liste des auteurs).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (fr + en) François de Lannoy et Josef Charita, Panzertruppen : les troupes blindées allemandes, Bayeux, Heimdal, , 272 p. (ISBN 978-2-840-48151-5, OCLC 1015457546)
  • Jorge Rosado et Chris Bishop (trad. de l'anglais par Christian Muguet), Les divisions blindées de la Wehrmacht : le guide d'identification des blindés : 1939-45 [« Essential tank identification guide »], Paris, Éd. de Lodi, , 192 p. (ISBN 978-2-846-90287-8)

Articles connexes[modifier | modifier le code]