Otep

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Otep
Description de cette image, également commentée ci-après

Otep au Marquis Theater à Denver, Colorado, le .

Informations générales
Surnom OTEP, OT3P
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical Nu metal, rap metal, metal alternatif, metal gothique
Années actives Depuis 2000
Labels Capitol Records[1], Victory Records[1], Koch Records[1], EMI[1], Napalm Records
Site officiel www.otepsaves.me
Composition du groupe
Membres Otep Shamaya
Ari Mihalopoulos
Justin Kier
Andrew Barnes
Anciens membres Voir anciens membres

Otep est un groupe de nu metal américain, originaire de Los Angeles, en Californie. Formé en 2000, le groupe compte deux EPs, six albums studio, et un album live. En décembre 2013, ils n'appartiennent plus au label Victory Records, et sont désormais signés au label Napalm Records.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts, Jihad et Sevas Tra (2000–2003)[modifier | modifier le code]

Le groupe est formé, en fin 2000 en Californie, de quatre musiciens incluant la chanteuse Otep Shamaya, le guitariste Aaron Nordstrom, le batteur Brian Wolff, et le bassiste « Evil » J. McGuire. Il se fait ensuite remarquer par Sharon Osbourne qui a été assez impressionnée pour offrir à Otep la possibilité de jouer à l'Ozzfest en 2001[1]. Pendant ce temps, le groupe n'a aucun contrat, mais c'est après quelques concerts et sans démo que Otep signe avec Capitol Records[1]. Ils jouent alors autour de Los Angeles et publient l'EP Jihad en 2001[1].

Le groupe publie l'album Sevas Tra avec Terry Date[2] le 18 juin 2002[3], puis jouent plusieurs gis à l'Ozzfest, et devient l'un des groupes popularisés en 2002[1]. Leur premier album atteint la 145e place du Billboard 200[4], et la 86e place de l'UK Albums Chart[5]. Sevas Tra lu à l'envers donne Art Saves.

House of Secrets (2004–2006)[modifier | modifier le code]

Leur deuxième album, House of Secrets, produit par Greg Wells aux studios Rocket Carousel à Los Angeles, est publié le 27 juillet 2004[6]. Pour l'album, le groupe décide de recruter le producteur Greg Wells qui a travaillé avec les Deftones[1]. L'album atteint la 93e place du Billboard 200[4] et la 102e place des classements français[7].

The Ascension (2007–2008)[modifier | modifier le code]

Après trois ans de tournée, le 20 mars 2007, Otep signe au label Koch Records, y publie son troisième album, The Ascension[8], et se lance en tournée en soutien à l'album avec Static-X au printemps 2007[1]. Malgré l'annonce de la date de sortie, l'album est repoussé indéfiniment à cause de la fusion entre Capitol et Virgin Records[9],[10]. Il atteint la 81e place du Billboard 200[4],[11],[12] et la 6e place des US Independent Charts[12],[13]. L'album se vend à presque 10 200 exemplaires à sa première semaine de sortie[11].

Smash the Control Machine (2009–2010)[modifier | modifier le code]

En avril 2009, Otep rejoint le label Victory Records[1]. Le 18 août 2009 sort l'album Smash the Control Machine qui est accompagné d'un single du même nom[1],[14]. L'album fait aussi participer Koichi Fukuda au piano, et Emilie Autumn au violon sur la dixième chanson, Ur a Wmn Now[15]. La 11e piste Serv Asat est une anagramme d'Art Saves déjà utilisé comme anagramme pour leur premier album Sevas Tra. Smash the Control Machine atteint la 47e place du Billboard 200[4] et la 6e} des US Independent Charts[13].

Le groupe apparait avec 2Cents, Five Finger Death Punch et Shadows Fall à la tournée nord-américaine Shock and Raw Tour en fin 2009[16]. Le 30 septembre 2010, le bassiste Jay McGuire quitte le groupe[17].

Atavist et Sounds Like Armageddon (2011–2012)[modifier | modifier le code]

Leur cinquième album, Atavist, est publié le 26 avril 2011 sous le label Victory Records[1],[18]. L'album atteint la 61e place du Billboard 200[4], la 10e place des Independent Charts[13], et la 19e place des US Rock Charts[19].

Le 6 novembre 2012, Otep publie son premier album live, Sounds Like Armageddon[20],[21].

Hydra (2013-2014)[modifier | modifier le code]

Pendant une interview, Otep Shamaya annonce Hydra comme le dernier album de Otep[22]. L'album est publié le 22 janvier 2013[23] et atteint la 133e place du Billboard 200[24]. Cependant, le groupe tourne encore, notamment sur la côte ouest des États-Unis et en Australie pour leur tournée Sounds of Armageddon[25],[26]. Au début de 2014, Otep confirme sur son compte Facebook qu'un autre album sera publié. En avril 2014, Otep signe un nouveau contrat avec Kam 9.8 Machlation Group — une société fondée par DJ Sid Wilson de Slipknot.

Generation Doom (depuis 2015)[modifier | modifier le code]

Au début de 2015, le groupe signe au label Napalm Records[27] et annonce le 4 février un album intitulé Generation Doom pour le 15 avril 2016. Ils révèlent également la couverture de l'album sur leur page Facebook[28]. Le 11 avril 2016, Billboard prévoit de publier en streaming Generation Doom pendant 24 heures, mais décide d'allonger l durée de quelques jours à cause de son succès. Le clip de la chanson In Cold Blood'e publiée le 15 avril 2016 sur Music Choice. Le 26 avril, Generation Doom atteint la septième place du Billboard Rock Chart, la 10e place de l'Independent Chart, la 109e du Top 200 Albums Chart, et le 7 mai 2016, la quatrième place du Billboard Hard Rock Chart[29].

Style musical et influences[modifier | modifier le code]

Le style musical du groupe se concentre principalement sur le nu metal[6],[30],[31],[32],[33]. Le groupe est également considéré comme metal alternatif[20],[25],[26]. Il est également considéré comme groupe de metal gothique[34], rap metal[35] et metal extrême[36]. AllMusic décrit Otep comme un groupe de « art house nu-metal »[6]. Otep s'inspire de groupes comme Black Sabbath, Tool, Deftones, Korn, The Doors, Slipknot, Slayer, L7, Babes in Toyland, Hole, Marilyn Manson, et Nirvana[37],[38],[39]. Bien que concentré nu metal, le groupe reprend des éléments de death metal[35],[40].

Distinctions[modifier | modifier le code]

En 2004, le clip du single Warhead atteint le top 10 du Headbanger's Ball sur MTV[41].

En 2010, Otep est nommé d'un GLAAD Media Award pour l'album Smash the Control Machine[42].

Membres[modifier | modifier le code]

Membres actuels[modifier | modifier le code]

  • Otep Shamaya – chant (depuis 2000)
  • Ari Mihalopoulos - guitare (depuis 2011)
  • Justin Kier - batterie (depuis 2013)
  • Andrew Barnes - basse (depuis 2016)

Anciens membres[modifier | modifier le code]

  • Tarver Marsh – guitare (2000)
  • Dave « Spooky » Aguilera – guitare (2000-2001)
  • Mark « Moke » Bistany – batterie (2000–2003, 2009)
  • Rob Patterson – guitare (2001–2004, 2009)
  • Jason « eViL J » McGuire – basse (2000–2010)
  • Karma Singh Cheema - guitare (2006-2007)
  • Brian « Haggis » Wolff - batterie (2006-2008)

Membres de tournée[modifier | modifier le code]

  • Lane Maverick – guitare (2001)
  • Lee Rios – guitare (2004)
  • Scotty CH – guitare (2005)
  • Aaron Nordstrom – guitare (2007–2008)
  • Steven Barbola – guitare (2008–2010)
  • Scot Coogan – batterie (2003)
  • David Lopez – batterie (2004)
  • Doug Pellerin – batterie (2004–2005)
  • Dave Gentry – batterie (2008–2010)
  • Chasin Cox – batterie (2010)
  • Joe Fox – batterie (2011)
  • Chase Brickenden - batterie (2012)
  • Erik Tisinger - basse (2011-2013)

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

EPs[modifier | modifier le code]

  • 2001 : Jihad
  • 2005 : Wurd Becomes Flesh

Albums live[modifier | modifier le code]

  • 2012 : Sounds Like Armageddon

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l et m (en) « Otep Biography », AllMusic (consulté le 16 février 2013).
  2. (en) « Sevas Tra – Otep Credits », AllMusic (consulté le 16 février 2013).
  3. (en) « Sevas Tra – Otep », AllMusic.
  4. a, b, c, d et e (en) « Otep – Chart History: Billboard 200 », Billboard, Prometheus Global Media (consulté le 7 février 2013).
  5. (de) Zywietz, Tobias, « Chart Log UK: The O – Ozric Tentacles », zobbel.de, Tobias Zywietz (consulté le 7 juillet 2009).
  6. a, b et c (en) « House of Secrets Review », AllMusic (consulté le 16 février 2012).
  7. (en) « Discographie Otep », lescharts.com, Hung Medien (consulté le 7 juillet 2009).
  8. (en) « The Ascension – Otep », AllMusic.
  9. (en) « OTEP Frontwoman: New Album 'Will Be Released As Soon As Corporately Possible' », sur Blabbermouth.net,‎ (consulté le 30 octobre 2016).
  10. (en) CD Universe, "CD Universe album listing", 2013.
  11. a et b (en) « AVENGED SEVENFOLD, PUSCIFER, OTEP, BLOODSIMPLE First-Week Sales Revealed », Blabbermouth.net,‎ (consulté le 30 octobre 2016).
  12. a et b (en) « The Ascension – Otep », AllMusic.
  13. a, b et c (en) « Otep – Chart History: Independent Albums », Billboard, Prometheus Global Media (consulté le 7 février 2013).
  14. (en) AllMusic review.
  15. (en) « Smash the Control Machine – Otep », AllMusic.
  16. (en) « Shadow Fall's 'Shock and Raw' Tour Dates with OTEP and FFDP », SMN,‎ .
  17. (en) « Otep – Biography », Metal Storm.
  18. (en) « Atavist – Otep », AllMusic
  19. (en) « Otep – Chart History: Rock Albums », Billboard, Prometheus Global Media (consulté le 7 février 2013).
  20. a et b (en) « Release Otep releases first ever LIVE album », sur MetalRiot,‎ (consulté le 30 octobre 2016).
  21. (en) « Sounds Like Armageddon – Otep », AllMusic.
  22. (en) « OTEP Releases Final Album ».
  23. (en) « Hydra – Otep », AllMusic
  24. (en) « Otep - Chart History », Billboard.
  25. a et b (en) « OTEP 2013 Tour », Caught in the Mosh
  26. a et b (en) « Otep – Australian Tour 2013 », Metal as Fuck.
  27. (en) « Otep announce new album label », sur Revolver Mag (consulté le 25 mars 2015).
  28. http://metalholic.com/otep-to-release-generation-doom-april-15-album-details-unvieled/
  29. (en) http://www.billboard.com/charts/hard-rock-albums/2016-05-07
  30. (en) Encyclopedia of Popular Music, Oxford University Press, (ISBN 0-19-531373-9), « Otep ».
  31. (en) Garry Sharpe-Young, New Wave of American Heavy Metal, Zonda Books Limited, (ISBN 0-9582684-0-1), p. 229
  32. (en) « OTEP – Sounds Like Armageddon », Metal Forces Magazine.
  33. (en) Mark Hebblewhite, « Rise, Rebel, Resist », theMusic.com.au,‎ (consulté le 14 décembre 2015).
  34. (en) « Otep Brings Goth Metal to Culture Room », Nicholas L. Hall,‎ .
  35. a et b (en) « Otep interview », Illinois Entertainer
  36. (en) « Otep - Hydra Review », Todd Lyons (consulté le 9 avril 2013)
  37. (en) « Otep – The Ascension », Live-Metal.
  38. (en) « Interview with Otep Shamaya », After Ellen,‎ .
  39. (en) « Otep Interview », All Access Magazine,‎ .
  40. (en) « Otep – Sevas Tra », Amber Authier.
  41. (en) « Otep Join The Alliance », Pollstar,‎
  42. (en) « 21st Annual GLAAD Media Awards – English Language Nominees », Gay & Lesbian Alliance Against Defamation,‎ (consulté le 21 février 2010).

Liens externes[modifier | modifier le code]