Ordre antonin maronite

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L’Ordre antonin maronite (OAM), ou Ordre antonin de saint Isaïe, est un ordre religieux de l’Église maronite.

Historique[modifier | modifier le code]

L'Ordre antonin maronite est né à la fin du XVIIe siècle grâce à l'initiative de Gebraël (Gabriel) Blouzani alors évêque d'Alep qui fut le réformateur et le rénovateur de la vie monastique dans l'Église maronite du début du XVIIIe siècle.
En 1673, Mgr Blouzani fonde le monastère Notre-Dame à Tamiche et en fait le siège de son évêché, et en y établissant un modèle de vie monastique renouvelée selon le modèle de saint Antoine.

Après avoir formé ses moines, durant une longue période selon les règles de la vie monastique orientale, il choisit parmi eux une élite et les envoie, en 1698, pour reconstruire le monastère dédié à Mar Chaaya (saint Isaïe[1]), aux abords du village de Broumana, dans la région du Metn.

En 1740, le Pape Clément XII, par le bref apostolique Père de miséricordes, confirma ses Constitutions et lui conféra son statut canonique de droit pontifical.


Activités[modifier | modifier le code]

  • Renouveau liturgique : chant syriaque,
  • Pastorale : activités paroissiales,
  • Éducation : universités et établissements d’enseignement,
  • Agriculture et élevage.

Les couvents de l'Ordre antonin maronite[modifier | modifier le code]

  • Mar Chaaya (Metn), la maison-mère de l'Ordre
  • Mar Roukoz (Dekwaneh)
  • Mar Edna (Nammoura)
  • Mar Elias (Antélias)
  • Mar Abda Mechammar (Zekrit)
  • Mar Sarkis w Bakhos (Ehden)
  • Saint-Georges (Dbayeh)
  • Saint-Jean (Beit Mery)
  • Saint-Élie (Kornayel)
  • Saint-Simon (Ain el Kabou)
  • Saints-Pierre-et-Paul (Kattine)
  • Saint-Antoine (Baabda)
  • Saint-Joseph (Zahlé)
  • Saint-Antoine (Jezzine)
  • Saint-Élie (Kabb Elias)
  • Saint-Nohra (Kornet El Hamra)
  • Notre-Dame (Chemlane)
  • Saint-Roch (Haouche-Hala)
  • Notre-Dame (El-Mina)
  • Saint-Élie (El-Kneissi)
  • Saint-Joseph (Bherssaf)
  • Saint-Nohra El Kanzouh (Fatka)
  • Saint-Jean (Ajaltoun)
  • Saint-Joseph (Marjeyoun)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. saint moine, né vers 351 à Alep.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]