Zahlé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Zahlé
(ar) زحلة
Zahlé
Zahlé, sur les contreforts du Mont Sannine
Administration
Pays Drapeau du Liban Liban
Gouvernorat Bekaa
District Zahlé
Démographie
Population 60 000 hab. (est. 2011)
Géographie
Coordonnées 33° 50′ 42″ nord, 35° 54′ 16″ est
Altitude A partir de 900 m
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Méditerranée
Voir sur la carte administrative de Méditerranée
City locator 12.svg
Zahlé
Géolocalisation sur la carte : Liban
Voir sur la carte administrative du Liban
City locator 12.svg
Zahlé
Géolocalisation sur la carte : Liban
Voir sur la carte topographique du Liban
City locator 12.svg
Zahlé

Zahlé (en arabe : زحلة / zaḥla) est une ville libanaise, capitale du gouvernorat de la Bekaa, et quatrième plus grande ville du Liban après Beyrouth, la capitale du Liban, Tripoli, capitale du Liban-Nord et Jounieh, capitale du district de Kesrouan[1]. Le nom de Zahlé est dérivé d'un mot arabe signifiant « glissante » et cela est dû au glissement des pentes des montagnes chaque année après la fonte de la neige[2].

La ville compte 60 000 résidents en 2011, 120 000 habitants avec ses banlieues, et environ 200 000 habitants dans sa zone métropolitaine.

Zahlé est un centre économique et administratif important dans la Bekaa, avec des activités industrielles, commerciales, de services et de loisirs. La ville accueille le siège du gouvernorat de la Bekaa, des tribunaux, des hôpitaux, des écoles, des collèges techniques et des centres universitaires régionaux, ainsi que le siège de la chambre de commerce et d'industrie de Zahlé et de la Bekaa.

Zahlé est reconnue pour son climat agréable, sa cuisine traditionnelle surtout dans les nombreux restaurants qui longent la rivière Nahr el-Berdawni ainsi que pour le grand nombre de célèbres poètes et écrivains qui ont marqué le siècle passé. Toutes ces caractéristiques ont rendu Zahlé " Ville du vin et de la poésie"[3].

Autour de Zahlé, sur les contreforts du Mont Liban, les habitants font pousser de la vigne, des céréales, des fruits et des légumes. Dans la plaine à l'Est sont cultivées principalement la vigne et la pomme de terre.

La ville de Zahlé peut être considérée comme la plus grande ville catholique du Proche-Orient – la majorité de sa population est de rite grec catholique – puisque Ashrafieh, le secteur chrétien de la ville de Beyrouth, est à majorité orthodoxe. C'est la ville d'exception au Liban avec son alimentation en électricité 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 (Electricité de Zahlé)[4].

Historique de la ville[modifier | modifier le code]

Au XVIIIèmesiècle, un grand nombre d'émigrants provenant de la Békaa, du Mont-Liban et du Houran s'installent sur les bourdures de Berdawni et au XIXème siècle, la ville devient le premier état autonome de la région et se caractérise par son propre drapeau et hymne[5]

La ville a été brûlée plusieurs fois: 1771, 1791 et 1860. Elle a été reliée au chemin de fer en 1885 ce qui a donné à la ville un aspect commercial étant le "port intérieur" de la Békaa et la Syrie et un centre de transaction pour l'agriculture et les marchandises entre Beyrouth et Damas[6].

Bataille de Zahlé[modifier | modifier le code]

À la fin de , Jahjah bin Mustafa Al Harfoushi a établi un plan pour occuper Baalbek et expulser les gendarmes du gouverneur de Al-Sham Ahmad Pasha Al-Jazzar, mais qu'une centaine de guerriers , alors il a embauché une autre centaine des Zahliotes et des gens de la montagne pour une journée.

Il y avait des gardes sur la ville depuis l'ouest la où les plaines s'étiraient, alors il a choisi d'entrer du nord du côté de Labwa. Son plan était d'entrer dans le centre-ville sans que personne ne le ressente, empêchant ses hommes de faire un mouvement ou une voix et leur donnant le mot de passe "Abdullah", de sorte que quiconque ne leur répondrait pas en termes similaires le tuera immédiatement[7]

Après que les gardes ont été tués, son frère Sultan et ses hommes sont entrés dans la ville après minuit, et quand ils sont arrivés au milieu de celle-ci, il a donné le signal en tirant et en criant haut, alors les soldats ont pensé qu'une grande armée les avait attaqués, et ils n'ont pas pu se battre et ont été surpris et alors Mustafa Al Harofushi a occupé la ville et y est resté [8].

Les fugitifs sont arrivés à El Sham et ont informé le Mollah Ismail de ce qui leur était arrivé. Il a donc promis de se venger de Jahjah, et il est allé à Zahle avec 1200 cavaliers.Il y avait très peu d'hommes et de fusibles mais il les a demandés de creuser des tranchées tout autour de la ville pour les chevaux n'entrent pas. Ismail a alors attaqué la ville par les côtés nord et sud, alors les hommes se sont réfugiés dans les tranchées. Ils ont alors abattus sans apparaître devant les soldats, puis il est parti vaincu, et la tâche du sultan et de vingt de ses hommes était de résister à la deuxième division de l'armée. Le sultan lui-même a fait un piège que les militaires poursuivent, de sorte qu'il les pousse à s'approcher du réservoir, où ils deviennent une cible facile pour l'arme du latent[9].

Cette bataille a duré plus de cinq heures. L'armée (Mullah Ismail) a été vaincue après son impact avec de nombreux morts et blessés. Un seul homme, Ibn Moubarak, a été tué par les défenseurs (Jahjah et Sultan et les défenseurs avec eux).

Les quartiers de Zahlé[modifier | modifier le code]

Le fleuve de Berdawni qui parcourt la ville partage les quartiers en deux zones parallèles : Zone Est et la Zone Ouest [10].

Zone Est Zone Ouest
Wadi El Arayech Al Rassiyeh
Al Berbara Sayyidet Al Najat (Al Maalifa)
Al Midan Mar Antonios
Hawch Al Zaraaneh Mar Youssef
Maalaka Mar Gerges
AL Karak Mar Mikhael
Mar Elias
Hawch Al Omara

Le tourisme dans la ville[modifier | modifier le code]

Notre Dame de Zahlé et de la Békaa

Le tourisme religieux[modifier | modifier le code]

Notre dame de Zahlé et de la Békaa[modifier | modifier le code]

Chez les habitants de la Békaa et surtout pour les Zahliotes, la Vierge Marie a une place historique importante pour bénir et sauver la ville et les citoyens. En 1957, après les évènements qui ont ravagé le Liban et Zahlé, une demande a été présentée à l’archevêque des Catholiques Aftimos Yoakim afin d'autoriser la construction d'un sanctuaire avec une tour sur l'une des collines de la ville qui porte une statue de 10 m de la Vierge Marie pour l'honorer et montrer leur amour et de leurs remerciements . Après l'acceptation de l'archevêque, les travaux ont commencé en 1965 avec l'appostion de la statue le de cette année. Les travaux ont été arrêt és durant la guerre civile libanaise (1975-1990). La statue de la Vierge Marie porte l'enfant Jésus et un épi de blé (symbole des récoltes de la Békaa et de l'amour de Jésus)[11].

L’évêché des Grecs Catholiques Melkites de Fourzol, Zahlé et de la Békaa[modifier | modifier le code]

L’évêché a été établi dans le village de Fourzol au début du Ve siècle par l’archevêque Saint Bardanos puis a été transféré à Zahlé par l’archevêque Aphtimos Fadel en 1727. La cathédrale Saydet Al najat (سيدة النجاة) qui fait partie de l’évêché a été construite en 1846. Cette cathédrale a subi des évènements dramatiques : elle est tombée en cendre durant les évènements de 1860 et restaurée à partir de 1861[12]. De plus, une grande explosion toucha l’évêché le et une partie du bâtiment fut détruite. Cependant, grâce aux efforts de l’archevêque André Haddad qui a survécu par miracle, des travaux de construction et de restauration ont été faites pour l'embellir de nouveau [11].

Le tourisme gastronomique[modifier | modifier le code]

Le château Ksara[modifier | modifier le code]

Le Château Ksara est la plus ancienne cave viticole au Liban qui a été fondée en 1857 regroupant 10 vignobles sur 441 hectares dans la vallée de la Békaa[13]. La production annuelle varie entre les différents types de vin mais on peut compter presque 2,5 millions de bouteilles. La cave de Ksara a été trouvée par erreurs en 1898 par les Jésuites, qui étaient à la recherche d'un loup qui mangeait leur poulet[14].

Les restaurants sur le Berdawni[modifier | modifier le code]

Château de Ksara, Zahlé

Appelée la capitale de la gastronomie levantine, la vallée de Berdawni à Zahlé regroupe des cafés et des restaurants très célèbres. Cette appellation revient du début du XXème siècle avec ces casinos de Berdawni qui ont entraîné une vague touristique importante dans la Békaa[15]. C'est un lieu de destination pour tous les touristes arabes et étrangers qui visitent la ville afin de savourer les plats libanais et spécialement Zahléotes et de profiter de la nature qui entoure la vallée. Ces lieux peuvent recevoir un très grand nombre d'invités et offrent une cuisine variée et délicieuse. Sans jamais oublier le dessert de crème glacée arabe, une spécialité des habitants de Zahlé et le parc d'attraction qui comprend des jeux électroniques pour le divertissement des enfants et des pistes de course automobile.

Des cafés sur les rives de la rivière

Les anciennes maisons[modifier | modifier le code]

Zahlé conserve jusqu'à aujourd'hui de belles maisons bourgeoises aux tuiles rouges qui appartiennent aux familles Geha, Azar, Skaff, Hindi. La résidence Geha est connue par la grande cour intérieure en arcades entourée par 24 pièces et un long tunnel de 1.4 Km qui relie la propriété à l'église St. Elie[16].

L'ancien sérail (qui est aujourd'hui la municipalité de Zahlé) a été construit en 1885[17] et sa cour intérieur compte d'arcades.

Le souk el Blatt est situé dans la partie la plus ancienne de la ville. Ce souk était un lieu d'échange entre les commerçants venant de Syrie, de Palestine et de Bagdad.

Le tourisme culturel[modifier | modifier le code]

Le centre culturel français[modifier | modifier le code]

Le centre culturel a été inauguré à Zahlé en 1958 et offre des cours de langue et de perfectionnement en français ainsi que des projections de film, des pièces de théâtre, des spectacles de danse ainsi que des conférences. Le centre compte aussi une bibliothèque permettant de toucher des public différents[18].

Les écoles des activités diverses[modifier | modifier le code]

Les écoles de danse, de musique et de peinture ne sont pas en reste. Par l’apprentissage du corps et des sens, elles véhiculent le goût artistique, permettent la perpétuation des traditions, ouvrent aux vocations affirmées ou à naître les voies de la scène mondiale, parisienne, londonienne ou new-yorkaise [18].

Le grand Hotel Kadri[modifier | modifier le code]

Le grand hôtel Kadri est un excellent exemple de l’architecture traditionnelle en pierre de Zahlé, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur. Il a longtemps été utilisé par la plupart des fonctionnaires et des dignitaires visitant la ville, comme son plus grand et le plus luxueux hôtel. Les Ottomans l’ont converti en hôpital pendant la Première Guerre mondiale. C'est le lieu ou Générale Goraud a annoncé le Grand Liban en 1920. Pendant la guerre civile libanaise, il a été occupé par les troupes syriennes et a subi d’énormes dégâts. Un ambitieux projet de restauration au milieu des années 90 a pu le ramener à son ancienne gloire. L’hôtel a fermé ses portes en en raison d’un conflit entre sa direction et l’Église catholique (son propriétaire effectif depuis 1999) et a rouvert ses portes plus tard en 2013[19].

Grand Hotel Kadri - 1947

Les hôtels à Zahlé[20][modifier | modifier le code]

  • Beit El Kroum
  • Auberge Breidy
  • Grand Kadri Hotel
  • Hotel St Jean
  • Zahle hills
  • La place hotel

Les caves à Zahlé[modifier | modifier le code]

  • Cave de Ksara
  • Les Coteaux du Liban
  • Domaine des tourelles
  • Domaine Wardy
  • Chateau St Thomas
  • Château Khoury
  • Domaine de Baal

Les écoles à Zahlé[modifier | modifier le code]

À Zahlé se trouvent des écoles publiques et privées. On cite quelques écoles privées à Zahlé :

  • Collège des Sœurs des Saints Cœurs, Zahlé-Rassieh [21]
  • Collège des Sœurs des Saints Cœurs, Moualaka
  • Collège des Sœurs des Saints Cœurs, Barbara
  • Collège Saint Élie de la Sainte Famille, Dhour Zahlé
  • Collège Saint Joseph des Sœurs Antonines, Ksara
  • Collège du Christ Roi, Rassieh
  • Evangelical School[22]
  • Collège oriental[23]
  • National American School

Les universités[modifier | modifier le code]

  • Université Saint Joseph de Beyrouth (USJ) - centre régional et école d'ingénieurs agronomes et agroalimentaires
  • Université Saint Esprit de Kaslik (USEK)
  • Université Antonine (UPA)
  • Université Libanaise (UL)
  • Université américaine de science et de technologie (AUST)
  • Université des arts, sciences et technologies du Liban (AUL)

Les hôpitaux[modifier | modifier le code]

  • Khoury General Hospital [24]
  • Tel Chiha Hospital [25]
  • Hôpital Libano-français [26]
  • Hôpital gouvernemental de Zahlé

Climat[modifier | modifier le code]

Zahlé connaît un climat méditerranéen aux légères influences continentales, en raison de son altitude et de sa location dans l'ombre pluviométrique du Mont Liban. Les étés sont chauds et secs, et les hivers frais et plutôt pluvieux, avec d’occasionnelles chutes de neige.

À Zahlé, les étés sont chaud, aride et dégagé et les hivers sont très froid et partiellement nuageux. Au cours de l'année, la température varie généralement de 2 °C à 29 °C et est rarement inférieure à -2 °C ou supérieure à 31 °C [27]

Relevé météorologique de Zahlé
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) −4 0 3 6 11 14 19 18 12 7 2 −2 7,17
Température moyenne (°C) 2 5 8 12 17 21 26 26 20 14 8 3 13,5
Température maximale moyenne (°C) 10 11 13 19 25 31 37 35 27 20 15 9 21
Record de froid (°C) −11 −7 −3 −2 3 6 8 11 7 1 −4 −5 −11
Record de chaleur (°C) 23 19 26 32 35 41 44 43 38 33 27 18 44


Personnalités liées à la ville[modifier | modifier le code]

Plusieurs grands auteurs, poètes et chanteurs du monde arabes sont issus de la ville de Zahlé:

Relations internationales[modifier | modifier le code]

Jumelage[modifier | modifier le code]

La ville de Zahlé est jumelée avec les villes suivantes:

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Carte géographique - Zahlé - MAP[N]ALL.COM », sur www.mapnall.com (consulté le )
  2. (en-US) « Zahlé » (consulté le )
  3. « Zahlé | Réseau des villes creatives », sur fr.unesco.org (consulté le )
  4. La Libre.be, « Zahlé, seule ville du Liban qui ne connait pas le rationnement en électricité », sur www.lalibre.be, (consulté le )
  5. Melhem Chaoul, « 17. Zahlé : de la za‘âma nationale à la za‘âma dépendante »
  6. « Liban Phenix », sur libanphenix.free.fr (consulté le )
  7. « authentification », sur www.universalis-edu.com (consulté le )
  8. (ar) الدر المرصوف، المنير، دار الرائد, ص 76
  9. (ar) تاريخ الشيعة في لبنان، سعدون حمادة، دار الخيال، طبعة 2013، مجلد1،, ص 322
  10. « ZAHLE - LIBAN LOUBNAN », sur originesliban.canalblog.com, (consulté le )
  11. a et b « Discover Lebanon - Christian Worship Sites », sur www.destinationlebanon.gov.lb (consulté le )
  12. « Melkite :: Melkites », sur www.melkitepat.org (consulté le )
  13. (en) « CHATEAU KSARA », sur www.chateauksara.com (consulté le )
  14. « Visite culturelle de Baalbeck, Zahlé et Ksara », sur AgendaCulturel, (consulté le )
  15. « Zahlé la gourmande »
  16. « Rue, place, quartier... - LA VIEILLE VILLE DE ZAHLÉ - Zahle », sur www.petitfute.com (consulté le )
  17. (en-US) « بلدية زحلة », sur Municipality of Zahle, Maalaka and Taanayel (consulté le )
  18. a et b « Zahlé, centre intellectuel et foyer culturel », sur L'Orient Litteraire (consulté le )
  19. (en-US) « Grand Kadri Hotel » (consulté le )
  20. « Hotels à Zahlé »
  21. « SSCC Zahlé Rassieh »
  22. « Evangelical School »
  23. « cobzahle.edu.lb »
  24. (en) « Khoury Hospital »
  25. (en) « Tel Chiha »
  26. « HLF »
  27. « Climat à Zahlé »

Liens externes[modifier | modifier le code]