Olivier Meyer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Meyer.
Olivier Meyer
Olivier Meyer (photographer) by Alexandra Meyer, 2017.jpg
Olivier Meyer par Alexandra Meyer en 2017
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Autres informations
Site web

Olivier Meyer est un photographe contemporain né le [1]. Il réside et travaille actuellement à Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ses premiers reportages photographiques sont publiés dans France-Soir Magazine[2] puis dans le quotidien France-Soir en 1981[3].

Sur les conseils de la Galerie Agathe Gaillard plusieurs de ses photographies de Paris en noir et blanc sont éditées à partir de 1989 en cartes postales aux Éditions Marion Valentine[4].

En 1992 le photographe Édouard Boubat qu’il rencontre souvent dans l’île Saint-Louis et au laboratoire Publimod de la rue du Roi de Sicile lui dit après avoir vu ses photographies : « finalement, nous faisons tous la même chose…[5] »

À l’occasion d'une parution dans le magazine Le Monde 2 en 2007[6], il est remarqué par le galeriste Charles Zalber[7] qui expose ses tirages à la galerie Photo4 dirigée par Victor Mendès.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Son œuvre s’inscrit dans la continuité de la photographie humaniste[8] et de la photographie de rue avec les moyens techniques souvent utilisés par les précurseurs du genre : film Kodak Tri-X (en), tirage argentique noir et blanc sur papier baryté, Leica M3 ou M4 équipés habituellement d’un objectif de 50 ou 90 mm. Le filet noir encadrant l’image prouve que le cadrage choisi à la prise de vue n'a pas été modifié au tirage.

Pour lui l'utilisation d'un matériel photographique argentique traditionnel permet de conserver un esprit humaniste dans le choix et l'approche des sujets, généralement des personnages modestes de la vie quotidienne dans leur environnement urbain.

Il a été influencé par Henri Cartier-Bresson, Édouard Boubat, Saul Leiter[9].

Son portrait d'Aguigui Mouna tirant la langue[10] à la manière d'Albert Einstein, publié sous forme de carte postale en 1989, puis en illustration d’un livre d'Anne Gallois[11] a servi de base pour la réalisation d’un pochoir sur toile[12] en 2006 par l’artiste Jef Aérosol reproduit dans le livre VIP[13].

Ses photographies ont été exposées à la Galerie Photo4 en avril 2008, puis avec des œuvres de Ralph Gibson à la même galerie en janvier 2010.

En septembre 2012, la Galerie Dupif lui a consacré une exposition particulière[14] à l’occasion de la parution du livre Paris, Nothing new.

Collections[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Un ouvrage de photographies de Paris en noir et blanc dont certaines sont récentes, mais avec un choix de sujets et de cadrages qui évitent toute référence à la modernité, ce qui explique le sous-titre Nothing new.
Un ouvrage de photographies assorties de questions relatives au Kotel, vestige du Temple de Jérusalem encore appelé le Mur occidental, le sous-titre Beyond the Wall posant la question de la spiritualité susceptible de transcender un mur fait de pierres.
Un ouvrage de photographies de Londres en noir et blanc, avant-propos par Alain Dercourt, interview du photographe par Patricia Frischer, fondatrice et coordinatrice du San Diego Visual Arts Network, Californie.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Meyer, Olivier (1957-....), « BnF Catalogue général », sur catalogue.bnf.fr, 20614-frfre (consulté le 28 février 2018)
  2. France-Soir Magazine no 11 525, 5 septembre 1981, reportage Inspecteurs de la Samaritaine
  3. France-Soir no 11 623, 29 décembre 1981
  4. Fleuriste boulevard des Capucines (1979), Deux religieuses rue de Sèvres (1985), Aguigui Mouna rue Mouffetard (1988)
  5. Paris Nothing New d'Olivier Meyer sur actuphoto.com
  6. Le Monde 2 no 184, 25 août 2007
  7. Charles Zalber a dirigé jusqu'à sa mort en 2011 la Galerie Lucie Weill & Seligmann fondée en 1930 au 6 de la rue Bonaparte à Paris, mitoyenne de la galerie Photo4 située au 4 de la même rue
  8. Réponses Photo no 246, septembre 2012, p. 19 "Olivier Meyer, photographe humaniste dans la lignée des Doisneau et Ronis..."
  9. citation d'Olivier Meyer sur le site officiel : « Inspiré pour la géométrie par Henri Cartier-Bresson, pour l'humanisme par Edouard Boubat (...) je suis très sensible à la poésie de Saul Leiter, alchimiste des temps modernes qui sait transformer en extraordinaire le quotidien banal. »
  10. Histoire d'une photographie sur omeyer.fr, site officiel
  11. Aguigui Mouna, geule ou crève par Anne Gallois, Les dossiers d'Aquitaine, 1997 (ISBN 2-905212-34-9) "Le document publié en page 11 du cahier photographique (...) est un cliché du photographe Olivier Meyer, spécialisé dans les scènes typiques de la vie parisienne"
  12. [image] sur flickr.com Jef Aérosol 2006 - Mouna Aguigui
  13. ouvrage : Very Important Pochoirs (ISBN 978-286227-517-8), Éditions Alternatives, 2007
  14. Chasseur d'Images no 347, octobre 2012 « Photos n&b d'Olivier Meyer, dans l'esprit de la street photography et des humanistes jusqu'au 29 septembre »

Liens externes[modifier | modifier le code]