Olivier-Clément Cacoub

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Olivier-Clément Cacoub
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 88 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Distinction
Œuvres réputées

Olivier-Clément Cacoub, né le à Tunis et mort le [1] à Paris, est un architecte français d'origine juive tunisienne[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Il commence une brillante carrière en Tunisie, comme architecte-conseil auprès de la République tunisienne[3], et la développe ensuite en France (Paris, Orléans, Nice, Cannes et Grenoble), en Russie, à Tahiti et surtout en Afrique[2]. Lauréat du Grand Prix de Rome en 1953, il porte le titre d'architecte en chef des bâtiments civils et des palais nationaux[3].

Intime du président français Jacques Chirac et père de quatre fils et une fille[2], il est décédé le 27 avril 2008 à l'âge de 88 ans et inhumé le 30 avril au cimetière du Montparnasse en présence de Bernadette Chirac[2],[3]. En 1973, il avait créé avec sa première femme l'Association Dominique Cacoub qui, pendant vingt-trois ans, a aidé financièrement les leucémiques et leurs familles.

Vision[modifier | modifier le code]

Chez ce grand bâtisseur enthousiaste existe un plaisir physique de l'architecture. Il voit tout en volume comme un sculpteur :

« Je fais de l'architecture comme je fais des gestes. »

Son œuvre étonne par son abondance mais aussi par sa variété. Cacoub est aussi à l'aise dans la réécriture des formes traditionnelles qu'il emprunte aux cultures des divers pays où il exerce son art[3] que dans les créations les plus audacieuses.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Drapeau de la Tunisie Tunisie[modifier | modifier le code]

L'hôtel Africa dominant l'avenue Bourguiba
Mausolée Bourguiba

Afrique subsaharienne[modifier | modifier le code]

Drapeau de la France France[modifier | modifier le code]

Immeuble « Le Ponant », 15e arrondissement de Paris
La cité internationale des arts

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Décès de l'architecte Olivier-Clément Cacoub
  2. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k et l François Soudan, « Olivier Clément Cacoub, l'architecte du soleil », Jeune Afrique, 4 mai 2008
  3. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j et k « Décès de l'architecte français Olivier-Clément Cacoub, bien connu en Afrique », Agence France-Presse, 29 avril 2008
  4. Biographie Olivier-Clément Cacoub (Who’s Who)
  5. colloque l'art pour tous, les 60 ans du 1% artistique