Olivia Mokiejewski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mokiejewski.
Olivia Mokiejewski
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (42 ans)
SuresnesVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Père
Fratrie
Autres informations
A travaillé pour
Domaine

Olivia Mokiejewski (née le 6 juin 1977 à Suresnes) est une journaliste française spécialisée dans l'économie de l'environnement.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fille de Jean-Pierre Mocky, elle obtient un DEA en économie internationale et économie des pays en transition, et commence sa vie professionnelle à 23 ans comme journaliste économique [réf. souhaitée], tout en étant bénévole au WWF. Elle passe au bureau AFP de New York puis à LCI. Elle change de rôle et passe derrière l'écran en devenant journaliste reporter d'images pour France 2, Canal+, M6, avant de revenir sur France 2, prenant encore de nouvelles responsabilités comme rédactrice en chef de Vu du ciel, l’émission de Yann Arthus-Bertrand[1],[2].

La réalisation des Orphelins du paradis lui permet de continuer à concilier ses convictions et ses responsabilités télévisuelles. La série L’Emmerdeuse contribue à révéler une nature « mélange singulier d’audace et de retenue », selon les propos d'Olivier Zilbertin, journaliste du Monde[2].

Émissions[modifier | modifier le code]

Olivia Mokiejewski a collaboré aux émissions :

Publication[modifier | modifier le code]

Documentaire[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Site JNE (Journalistes-écrivains pour la nature et l'écologie)
  2. a b et c Zilbertin 2013.
  3. Meyer 2010.
  4. Site www.developpementdurable.com
  5. Le Parisien 2013.
  6. Sébastien Porte, « “Rhino Dollars” sur Arte : une enquête vertigineuse sur le massacre des rhinocéros », Télérama,‎ (lire en ligne)
  7. Pierre Lepidi, « Les rhinocéros auront sûrement disparu dans une vingtaine d’années », Le Monde,‎ (lire en ligne)

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Olivier Zilbertin, « Olivia Mokiejewski, sacrée nature », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  • Rédaction Le Parisien, « « L’emmerdeuse » fait des bulles », Le Parisien,‎ (lire en ligne).
  • P. O. Meyer, « Olivia Mokiejewski - Une gazelle chez les guépards », France-Soir,‎ (lire en ligne).

Liens externes[modifier | modifier le code]