Numa Murard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Numa Murard est un sociologue français, professeur de sociologie à l'université Paris VII - Diderot et à l'EHESS.

Son travail de recherche s'effectue dans un domaine délimité par la sociologie de l'État-providence, d'un côté, et, de l'autre, la sociologie des sociabilités et solidarités. Sur la forme, il est, avec Jean-François Laé et Annick Madec, un promoteur de la « sociologie narrative »[1].

Il participe à la rédaction des revues L'homme et la société et Mouvements.

Il a été tout jeune membre du Centre d'études, de recherches et de formation institutionnelles (CERFI) créé par Félix Guattari.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Ouvrages personnels
  • La protection sociale, Paris, La Découverte, coll. « Repères »,
  • La morale de la question sociale, Paris, La Dispute, , 283 p.
En collaboration
  • Numa Murard, Michel Rostain, Claudine Dardy, Gérard Grass, Georges Préli, « Histoires de La Borde », revue Recherches n° 21, 1976
  • Numa Murard, Jean-François Laé, L'argent des pauvres: la vie quotidienne en cité de transit, Paris, Le Seuil,
  • Numa Murard, Jean-François Laé, Les récits du malheur, Paris, Descartes et Cie, coll. « Interfaces-société », , 193 p.
  • Numa Murard, Annick Madec, Citoyenneté et politiques sociales, Paris, Flammarion, coll. « Dominos », , 127 p.
  • Numa Murard, Jean-François Laé, Deux générations dans la débine : Enquête dans la pauvreté ouvrière, Paris, Bayard, , 350 p.[2]
Direction de numéros de revue
  • Numa Murard, Alain Jaubert (dir.), Drogues, passions muettes, Paris, revue Recherches, n°39bis,
  • Jean-François Laé, Annick Madec et Numa Murard (dir.), Sociologie narrative : le pouvoir du récit, revue Sociologie et sociétés, vol.48, n°2, Les Presses de l'Université de Montréal, (lire en ligne)
Chapitres d'ouvrages collectifs
  • « Guilty victimes: social exclusion in contemporary France » et « The short est way out of work, in contemporary France » dans (en) Prue Chamberlayne, Michael Rustin, Tom Wengraf (éds), Biography and social policy in Europe, The polity press,
  • « L'amicale de la philanthropie salariée » dans Jacques Ion (dir.), Le travail social en débats, Paris, La Découverte, coll. « Alternatives sociales », , 276 p. (ISBN 978-2-7071-4440-9, LCCN 2005542386)
  • « Une drôle d'idée : la citoyenneté des sans-domicile » dans Danielle Ballet (dir.), Les SDF, Visibles, proches, citoyens, Paris, P.U.F.,
  • « L'informe, l'instant » dans Anne Kupiec et Étienne Tassin (éds), Critique de la politique. Autour de Miguel Abensour, Paris, Sens & Tonka,
  • « La reconnaissance négative dans l'expérience sociale de la vulnérabilité : la seconde liberté » dans Jean-Paul Payet et Alain Battegay (éds), La reconnaissance à l’épreuve. Explorations socio-anthropologiques, Lille, Presses universitaires du Septentrion, coll. « Le regard sociologique », , 320 p. (ISBN 978-2-7574-0039-5, LCCN 2008420085)

Références[modifier | modifier le code]

  1. Atelier de sociologie narrative
  2. Voir Jean-François Laé & Numa Murard, « Retour à Elbeuf », La Vie des idées, 21 décembre 2010 [lire en ligne]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]