Nqwebasaurus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Nqwebasaurus thwazi

Nqwebasaurus est un genre éteint de dinosaures théropodes, un ornithomimosaurien basal de petite taille. Il a été découvert dans la région de Kirkwood en Afrique du Sud. Il a été découvert dans la formation géologique de Kirkwood datée du Crétacé inférieur, classiquement du Berriasien à Valanginien[1], mais possiblement de l'Hauterivien[2], soit une fourchette de temps entre 145 et 130 Ma (millions d'années).

Nqwebasaurus est à la fois le premier ornithomimosaurien prouvé découvert en Afrique et dans le Gondwana, et le plus ancien membre connu de ce clade[2].

Une seule espèce est rattachée au genre : Nqwebasaurus thwazi, décrite par W. J. de Klerk et ses collègues en 2000[1].

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom de genre Nqwebasaurus combine le nom de la région de Kirkwood en Afrique du Sud en langue xhosa « Nqweba », et le mot du grec ancien « saûros » qui signifie « lézard » pour donner « lézard de Nqweba ». Le nom d'espèce « thwazi » signifie « coureur rapide » en langue xhosa[1].

Description[modifier | modifier le code]

Un seul fossile de Nqwebasaurus est connu. Il s'agit d'un squelette post-crânien presque complet et bien préservé. Le crâne est par contre très fragmentaire.

L'animal n'a pas atteint l'âge adulte ; on peut le considérer comme un « adolescent », dont la longueur totale est estimée à 90 centimètres pour une hauteur de 30 centimètres[1].

Il possède de longues mains avec trois doigts portant des griffes, dont un pouce partiellement opposable terminé par une « griffe tueuse »[1],[3].

Des dents de petite taille sont présentes sur les deux mâchoires, ce qui est une caractéristique des ornithomimosauriens basaux[4]. Le fossile a montré également la présence de gastrolithes au niveau de ce qui était son estomac. De plus, il possède un gésier à pseudo-dents. Tous ces éléments ont conduit J. N. Choiniere et ses collègues à considérer Nqwebasaurus comme un herbivore[2].

Classification[modifier | modifier le code]

Le cladogramme établi en 2014 par Yuong-Nam Lee, Rinchen Barsbold, Philip J. Currie, Yoshitsugu Kobayashi, Hang-Jae Lee, Pascal Godefroit, François O. Escuillié et Tsogtbaatar Chinzorig évalue les principaux genres (les mieux documentés) d'ornithomimosauriens[5]. Il montre la place de Nqwebasaurus comme le plus basal des ornithomimosauriens :

Ornithomimosauria

Nqwebasaurus Nqwebasaurus.jpg




Pelecanimimus Pelecanimimus restoration.jpeg




Shenzhousaurus Shenzhousaurus.jpg




Harpymimus Harpymimus steveoc (flipped).jpg



Deinocheiridae

Beishanlong




Garudimimus



Deinocheirus Hypothetical Deinocheirus (flipped).jpg




Ornithomimidae

Anserimimus




Gallimimus Gallimimus Steveoc86 (flipped).jpg




Ornithomimus -Ornithomimus- sp. by Tom Parker (flipped).png



Struthiomimus Struthiomimus BW.jpg










Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

(en) Référence Paleobiology Database : Nqwebasaurus de Klerk et al., 2000

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f et g (en) W.J. de Klerk, C.A. Forster, S.D. Sampson, A. Chinsamy et Ross, C.F., « A new coelurosaurian dinosaur from the Early Cretaceous of South Africa », Journal of Vertebrate Paleontology, vol. 20,‎ , p. 324–332 (DOI 10.1671/0272-4634(2000)020[0324:ancdft]2.0.co;2., lire en ligne)
  2. a b et c (en) J. N. Choiniere, C. A. Forster et W. J. De Klerk, « New information on Nqwebasaurus thwazi, a coelurosaurian theropod from the Early Cretaceous (Hauteriverian?) Kirkwood Formation in South Africa », Journal of African Earth Sciences,‎ (DOI 10.1016/j.jafrearsci.2012.05.005)
  3. (en) http://dinosaurs.about.com/od/carnivorousdinosaurs/p/nqwebasaurus.htm
  4. (en) Andrew Cuff, 2014. Composite tree of Ornithomimosauria| [url=https://arcuff.blogspot.fr/2014/12/ornithomimosaurs-birdy-mimicking.html]
  5. (en) Yuong-Nam Lee, Rinchen Barsbold, Philip J. Currie, Yoshitsugu Kobayashi, Hang-Jae Lee, Pascal Godefroit, François O. Escuillié et Tsogtbaatar Chinzorig, « Resolving the long-standing enigmas of a giant ornithomimosaur Deinocheirus mirificus », Nature, vol. 515, no 7526,‎ , p. 257–260 (PMID 25337880, DOI 10.1038/nature13874, Bibcode 2014Natur.515..257L)