Northern line

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Northern.
Northern Line
image
Carte

Réseau Transport for London
Année d’ouverture 1890
Dernière extension 1941
Exploitant London Underground /
Tube Lines
Matériel utilisé 1995 Tube Stock
Points d’arrêt 50
Longueur 58 km
Distance moyenne entre points d’arrêt 1180 m
Fréquentation
(moy. par an)
206 734 000

La Northern line (ligne du Nord) est une ligne du métro de Londres, le Tube, représentée en noir sur le plan du métro de Londres.

Avec deux itinéraires dans la partie centrale de Londres et deux branches au nord (dont une avec une ramification), elle est l'une des lignes les plus complexes. Malgré son nom, elle est celle qui s'étend le plus au sud.

Histoire[modifier | modifier le code]

Formation de la Northern Line[modifier | modifier le code]

Un train du City & South London Railway, 1890

Le City & South London Railway (C&SLR), premier chemin de fer souterrain de grande profondeur de Londres, a été construit sous la supervision de James Henry Greathead qui était responsable, avec Peter W. Barlow, du Tower Subway. Il a ouvert en novembre 1890 entre Stockwell et une station aujourd'hui abandonnée à King William Street. Cette dernière était mal placée et incapable de faire face au trafic ; un nouvel itinéraire a donc été ouvert en 1900 vers Moorgate via Bank. En 1907, le C&SLR a été prolongé, reliant alors Clapham Common à Euston.

Formation de la Northern Line

Le Charing Cross, Euston & Hampstead Railway (CCE&HR) (aussi appelé "Hampstead Tube") a ouvert en 1907 et allait de Charing Cross (station longtemps appelée Strand) à Golders Green et Highgate (aujourd’hui Archway). Elle a été prolongée au sud vers Embankment en 1914.

En 1913 les deux lignes ont eu le même propriétaire, et pendant les années 1920 des raccordements ont été construits pour relier les deux lignes à Camden Town et Kennington. Les tunnels du C&SLR ont aussi été élargis pour atteindre le gabarit standard Tube et les lignes ont été prolongées de Golders Green à Edgware au nord (1923 et 1924) et de Clapham Common à Morden au sud (1926). La ligne découlant de ces modifications est devenue la Morden–Edgware Line ; bien qu’un certain nombre de noms rappelant la contraction de Baker Street & Waterloo Railway en "Bakerloo" aient été proposés, comme "Edgmorden" ou "Medgware", elle a finalement été dénommée Northern Line en 1937.

L'extension de Morden[modifier | modifier le code]

L’extension de Morden a ajouté sept nouvelles stations toutes conçues par Charles Holden dans un style moderne qui est connu sous le nom de "Morden Style". À l’exception des stations de Morden et Clapham South, où plus d’espace était disponible, les nouvelles stations ont généralement des dimensions restreintes à l’angle des grands axes routiers, dans des quartiers déjà développés. Holden a fait un bon usage de l’espace limité en concevant des constructions impressionnantes. Au niveau de la rue, les structures sont en pierre de Portland, recevant des salles des billets de grande hauteur, avec la célèbre "rondelle" du métro de Londres composée de panneaux de verre colorés dans de grands écrans glacés. Les colonnes en pierre encadrant les écrans de verre sont surmontées par un capital formé d’une version tridimensionnelle du logo du métro. La large surface vitrée permet de disposer de salles des billets claires ; cela permet aussi d’avoir des stations accueillantes la nuit, éclairées de l’intérieur. La première et la dernière station du prolongement, Clapham South et Morden, ont inclus des galeries commerciales et ont été conçues avec des structures capables de recevoir des constructions au-dessus (comme beaucoup des premières stations du centre de Londres). Clapham South a été intégrée dans un immeuble d’habitation peu après sa construction ; quant à Morden, un immeuble de bureaux a été construit au-dessus dans les années 1960. Toutes les stations de ce prolongement sont aujourd’hui classées au "Grade II" des monuments classés, à l’exception de Morden.

La Northern City Line[modifier | modifier le code]

Après la nationalisation en 1933, le Great Northern & City Railway, qui reliait Moorgate à Finsbury Park, a été intégrée au métro de Londres sous le nom de Northern City Line ; elle a été exploitée comme une ligne annexe de la Northern Line, bien qu'elles n'aient jamais été connectées, jusqu’en 1975, date de son transfert à British Rail.

Nouveau programme de travaux 1935–40: le plan "Northern Heights"[modifier | modifier le code]

En juin 1935, un plan ambitieux de nouvelles extensions est annoncé par LT, comprenant l’intégration d’un complexe de lignes existantes du London and North Eastern Railway (LNER) au nord de Highgate, à travers les "Northern Heights". Ces lignes, construites dans les années 1860 et 1870 par le Edgware, Highgate and London Railway (et ses successeurs), allait de Finsbury Park à Edgware par Highgate, avec des branches vers Alexandra Palace et High Barnet. La ligne aurait aussi dû être prolongée au-delà de Edgware vers Brockley Hill, Elstree South et Bushey Heath. Un nouveau dépôt devait être édifié à Aldenham. Cela aurait impliqué l’électrification des lignes de surface (alors desservies par des trains à vapeur) et la construction de trois nouvelles sections : une correspondance entre la Northern City Line et la station de surface de Finsbury Park, une extension de la branche de Highgate vers la ligne du LNER près de East Finchley avec une nouvelle station en tunnel profond sous la station existante de Highgate, et une courte déviation depuis l’amont de la station Edgware jusqu’à la station souterraine du même nom.


Les travaux ont commencé à la fin des années 1930, mais ont été interrompus par le début de la Guerre. Les travaux, suffisamment avancés sur la jonction vers Highgate ainsi que sur la branche de High Barnet, ont été autorisés à continuer et ont été terminés en 1939 (Archway - East Finchley), 1940 (East Finchley - High Barnet) et 1941 (Station de Highgate). Une seule voie de la ligne du LNER vers Edgware a été électrifiée ainsi que vers Mill Hill East en 1941 (pour desservir les casernes), formant ainsi la Northern Line telle qu’elle est aujourd’hui. Le nouveau dépôt ferroviaire d’Aldenham était déjà construit pour la construction de bombardiers Halifax. Les travaux sur les autres éléments du plan ont été suspendus.

Après la guerre, la zone au-delà de Edgware a été intégrée à la "Ceinture Verte" ("Green Belt", constituée autour de Londres pour contenir l’urbanisation) ; la demande potentielle de services depuis Bushey Heath a donc été annulée. Les fonds disponibles ont été réorientés sur l’extension orientale de la Central Line, et le plan "Northern Heights" a été abandonné. Le dépôt d’Aldenham a été converti en atelier pour les bus. La ligne de Finsbury Park à Muswell Hill et Alexandra Palace par les quais de surface à Highgate a été fermée au trafic voyageurs en 1954. Un groupe de pression local, le Muswell Hill Metro Group, fait campagne pour la réouverture de ce tracé sous forme de tramway. Il n’y a à ce jour rien qui aille dans ce sens ; cet itinéraire, aujourd’hui "Parkland Walk", est très apprécié des promeneurs et des cyclistes ; l’idée émise dans les années 1990 de le transformer partiellement en route a rencontré une opposition hostile.

L’héritage de la ligne suburbaine qu’était la branche de High Barnet au-delà de Highgate est visible dans la conception des stations.

Le matériel roulant[modifier | modifier le code]

Une rame de la Northern Line.

Toutes les rames de la Northern line sont de type London Underground 1995 Stock et portent la livrée particulière de London Underground à base de rouge, blanc et bleu. Comme sur les autres lignes profondes, les rames ont le gabarit le plus petit des deux du métro de Londres.

Stations[modifier | modifier le code]

Tracé géographiquement exact de la Northern Line

Branche de High Barnet[modifier | modifier le code]

Branche de Edgware[modifier | modifier le code]

Camden Town[modifier | modifier le code]

Arrivée en station d'une rame type 1995 de la Northern Line à Charing Cross.

Les jonctions entre les deux branches septentrionales et les deux itinéraires centraux de la Northern Line sont situées juste au sud de la station Camden Town. La station a deux quais sur chacune des branches septentrionales ; vers le sud, les trains peuvent partir d'un quai comme de l'autre vers Charing Cross ou vers Bank.

Branche de Charing Cross (Charing Cross branch)[modifier | modifier le code]

(Aussi connue sous le nom de West End branch.)

Les trains nord-sud de cette branche ont souvent leur terminus à Kennington, où ils se retournent grâce à une boucle.

Un quai type de la Northern Line, à la station Bank.

Branche de Bank (Bank branch)[modifier | modifier le code]

(Connue aussi sous le nom de City Branch.)

Branche de Morden[modifier | modifier le code]

Stations fermées[modifier | modifier le code]

  • City Road, située entre Angel et Old Street sur la branche de Bank, ouverte le 7 novembre 1901, fermée le 8 août 1922
  • South Kentish Town, située entre Kentish Town et Camden Town sur la branche de High Barnet, ouverte le 22 juin 1907, fermée le 5 juin 1924

Stations ayant changé de nom[modifier | modifier le code]

  • Brent est devenue Brent Cross en 1976
  • Clapham Road est devenue Clapham North en 1926
  • Trinity Road est devenue Tooting Bec en 1950
  • La station Archway était originalement nommée Highgate, et après l'ouverture de la station Highgate en 1941, Archway a reçu son nom actuel.

Développements plus récents[modifier | modifier le code]

Quai central de Clapham North
Le quai de Clapham North
Quai central de Clapham Common
Le quai de Clapham Common
Les quais centraux à Clapham North (haut) et Clapham Common, les plus étroits sur le métro de Londres.

En 1965, le quai central étroit à Euston, situé entre deux voies, était remplacé par deux quais séparés avec la construction de la Victoria Line.

En 1975, la Northern City Line, aussi appelée branche de Highbury, est intégrée à British Rail ; elle est aujourd'hui desservie par First Capital Connect.

Dans les années 1980 et 1990, la ligne a été surnommée la "Ligne de la Misère", bien que sa réputation se soit améliorée significativement avec l’introduction d’un nouveau matériel roulant à la fin des années 1990.

En 1991 la station d'Angel, qui, comme Euston, avait un quai central étroit entre les deux voies, était rénovée et réouverte avec deux quais séparés. Aujourd'hui, seulement Clapham North et Clapham Common continuent d'avoir ce type de quai souterrain ; considéré peu sûr, il n'y a pas de plans pour les remplacer.

En 2003, un train a déraillé à Camden Town. Cela a endommané plusieurs éléments dont la signalisation ; les jonctions n’ont pas pu être utilisées pendant les réparations — les trains venant de Edgware continuant obligatoirement sur la branche de Bank, et ceux de High Barnet et Mill Hill East sur la branche de Charing Cross. Cette situation a pris fin quand les jonctions ont été rouvertes, après de gros travaux de réparation et des essais de sécurité, le .

Un rapport commun de London Underground et de son consortium chargé de la maintenance, Tube Lines, a conclu que la mauvaise géométrie de la voie était la cause principale, et que, à cause de la géometrie, des frottements supplémentaires provenant des stries (éraflures) apparues sur un ensemble d'aiguillages nouvellement installés ont fait monter la première roue du dernier véhicule sur le rail, et ainsi dérailler. Dans la zone du déraillement, la géométrie de la voie comporte une courbe serrée dans un tunnel étroit, ce qui exclut la mise en œuvre d’un dévers.

Le , le service sur toute la Northern Line service a été suspendu du fait de problèmes de maintenance sur le système de freinage d’urgence des rames. Une série de bus de remplacement a été mise en place pour connecter les stations de la périphérie avec les autres lignes. Un service réduit a été mis en place le , et le service normal reprenait le 18 octobre.

Début 2006, le cabinet du Maire a exposé qu’un des points de développement à long terme serait l’expansion du métro dans les zones mal desservies du sol de Londres. Les principales pistes évoquées sont :

  • prolongement de la Bakerloo Line, renouvelant l’idée longtemps repoussée de prolongement vers Camberwell et au-delà,
  • prolongement de la Victoria Line depuis Brixton qui a, comme la Bakerloo, une réserve de capacité sur sa partie méridionale,
  • prolongement de la Northern line depuis Kennington, ce qui pourrait se faire conjointement avec la separation de la Northern Line en deux lignes distinctes, ce qui nécessiterait le réaménagement de la station Camden Town pour améliorer les correspondances.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :