Norman Davies

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Norman Davies avec sa femme Maria, à Varsovie en 2007.

Ivor Norman Richard Davies, qui signe Norman Davies, né le à Bolton dans le Grand Manchester, est un historien britannique, spécialiste du Royaume-Uni, de la Pologne et de l'Europe.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il fait ses études au Magdalen College de l'université d'Oxford, à l'université de Sussex, à Grenoble, à Pérouse et à l'Université Jagellonne de Cracovie. Sa thèse de doctorat de 1972, qui devait porter sur la guerre russo-polonaise de 1920, prend pour sujet, à la demande des autorités communistes polonaises, les relations entre la Pologne et le Royaume-Uni. De 1971 à 1985, il est professeur à l'université de Londres (School of Slavonic and East European Studies). Il est depuis supernumerary fellow au Wolfson College d'Oxford. Ses ouvrages sont vendus clandestinement en Pologne dans les années 1980.

Vivant à Cracovie, il se marie. « Polonophile » avoué, Norman Davies est membre d'honneur de l'Association des insurgés de Varsovie (Związek Powstańców Warszawskich), chevalier de l'Ordre de Saint-Stanislas, docteur honoris causa de l'université de Varsovie, de l'Université Marie Curie-Skłodowska de Lublin, de l'Université de Wrocław, de Université Jagellonne[1] et de Gdańsk. Il est citoyen d'honneur des villes de Cracovie et de Lublin. Il a été décoré de l’ordre Polonia Restituta[2][réf. à confirmer].

De retour en Europe occidentale, il travaille pour la chaîne BBC, The Independent, The New York Review of Books, ou The Times.

Parmi ses ouvrages les plus connus, on peut citer Powstanie 44 (en anglais, Rising '44) sur l'Insurrection de Varsovie, ou Boże igrzysko (en anglais : God's Playground: a History of Poland) (Histoire de la Pologne, publié en Pologne comme samizdat en deux tomes, puis en un seul après la fin du communisme). Son histoire de Wrocław écrite avec Roger Moorhouse, 'Microcosm: Portrait of a Central European City', fait référence.

Il est membre[Quand ?] du comité scientifique de la Maison de l'histoire européenne, à Bruxelles[3][source insuffisante].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Ouvrages originaux en anglais[modifier | modifier le code]

Ouvrages traduits en français[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (pl) Doktorzy honoris causa, sur le site de l'Université Jagellonne
  2. www.msz.gov.pl/files/file_library/42/Ars0223f_11175.doc p. 2
  3. « Board of trustees and academic committee », sur Maison de l'Histoire européenne (consulté le 2 novembre 2017).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :