Nivaklé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Nivaklé
Pays Paraguay, Argentine
Région Chaco
Nombre de locuteurs 18 200[1]
Classification par famille

Le nivaklé (ou nivaclé, chulupi, ajlujlay, ashlushlay) est une langue mataguayo parlée dans les départements de Presidente Hayes et de Boquerón au Paraguay ainsi qu'en Argentine dans le Nord-Est de la province de Salta par 18 200 Nivaklé[2].

Écriture[modifier | modifier le code]

José Seelwische publie plusieurs ouvrages sur le nivaklé avec sa propre orthographe utilisant l’alphabet latin à partir des années 1970 ; et publie en 1980 son dictionnaire nivaklé-espagnol qui est révisé en 1990.

Le comité linguistique du peuple nivaklé (CLPN) est créé en 2010 afin d’unifier les orthographes utilisées dans les écoles catholiques et menonnites, de publier un nouveau dictionnaire basé sur celui de Seelwische, de produire des ouvrages d’apprentissage et de promouvoir la langue et culture nivaklé. Le nouvel alphabet adopté est basé sur celui de Seelwische avec quelques modifications[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Fiche langue[cag]dans la base de données linguistique Ethnologue.
  2. Le chiffre est celui d'Ethnologue.com. Cependant Viegas Barro, 2002 (art. cité) signale que les sources varient entre 6 000 et 14 000 locuteurs. Le chiffre exact est donc difficile à déterminer
  3. Gutiérrez 2015.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (es) Analía Gutiérrez, Segmental and prosodic complexity in Nivaĉle: laryngeals, laterals, and metathesis (thèse de Ph.D.), (lire en ligne)
  • (es) J. Pedro Viegas Barros, « Fonologia del proto-mataguayo: las fricativas dorsales », dans Mily Crevels, Simon van de Kerke, Sérgio Meira, Hein van der Voort, Current Studies on South American Languages, Leyde, CNWS, coll. « Indigenous Languages of Latin America » (no 3), (ISBN 90-5789-076-3)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]