Nina Georgievna de Russie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Nina Georgievna de Russie
Description de cette image, également commentée ci-après
La princesse Nina par Philip Alexius de László (v. 1920).
Biographie
Titulature Princesse de Russie
Princesse Chavchavadze
Dynastie Maison Romanov
Naissance
Mikhaïlovskoe (Russie)
Décès (à 72 ans)
Wellfleet (États-Unis)
Père Georges Mikhaïlovtich de Russie
Mère Marie de Grèce
Conjoint Paul Alexandrovitch Chavchavadze
Enfants David Chavchavadze

Nina Georgievna de Russie (en russe : Нина Георгиевна), princesse de Russie, est née le dans le palais de Mikhaïlovskoe, près de Iaroslavl, en Russie, et décédée le à Wellfleet, dans le Massachusetts, aux États-Unis. Issue d'une branche cadette de la famille impériale russe, c'est l'une des membres de la famille Romanov ayant survécu à la Guerre civile.

Famille[modifier | modifier le code]

La princesse Nina Georgievna est la fille du grand-duc Georges Mikhaïlovtich de Russie (1863-1919) et de son épouse la princesse Marie de Grèce (1876-1940). Par son père, elle est donc l'arrière-petite-fille du tsar Nicolas Ier de Russie (1796-1855) tandis que, par sa mère, elle a pour grand-père le roi Georges Ier de Grèce (1845-1913).

Le , Nina épouse morganatiquement, à Londres, le prince géorgien Paul Alexandrovitch Chavchavadze (1899-1971), descendant par les femmes du roi Georges XII de Géorgie (1746-1800). De ce mariage naît un fils unique :

Biographie[modifier | modifier le code]

La princesse Nina passe son enfance aux côtés de ses parents, en Russie. Issue d'une famille cosmopolite, elle voyage beaucoup, à la fois en Russie (régions de Saint-Pétersbourg et de Moscou, Caucase et Crimée) et à l'étranger (Grèce, France, Danemark et Royaume-Uni). Elle grandit dans un univers polyglotte et parle russe avec son père et anglais avec sa mère, tandis que ces derniers communiquent entre eux en français[1].

Au fil des années, ses parents s'éloignent et Nina et sa sœur voyagent de plus en plus souvent seules avec leur mère. À l'été 1914, les princesses s'installent au Royaume-Uni, dans la région d'Harrogate[2]. Peu de temps après éclate la Première Guerre mondiale, et les trois princesses se retrouvent bientôt bloquées en Angleterre tandis que le grand-duc Georges Mikhaïlovitch reste en Russie[3].

Le déclenchement de la Révolution russe en 1917 place les trois princesses dans une difficile situation financière tandis que le grand-duc est arrêté et bientôt exécuté[4]. Marie de Grèce reçoit cependant l'aide de sa futur belle-sœur, la millionnaire américaine Nancy Leeds[5].

La mort du grand-duc Georges (1919) et le remariage de Marie avec un amiral grec (1920) éloignent pour un temps Nina et sa mère[6].

Désormais sans grande ressources, Nina est courtisée par son cousin, le prince Paul de Grèce. Cependant, la princesse ne ressent aucune attraction pour le jeune homme et elle coupe court à la relation naissante. Peu de temps après, elle épouse morganatiquement un exilé russe, le prince géorgien Paul Alexandrovitch Chavchavadze[7].

En 1927, le couple s'installe aux États-Unis, où il vit chichement[8]. Tandis que son époux se lance dans l'écriture et la traduction, Nina s'adonne à la peinture.

La princesse meurt en 1974, un peu plus de deux ans après son mari.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) David Chavchavadze, Crowns and Trenchcoats : A Russian Prince in the CIA, David Chavchavadze, (ISBN 0938311107)
  • (en) David Chavchavadze, The Grand Dukes, Atlantic Intl Pubns, (ISBN 0938311115)
  • (es) Ricardo Mateos Sainz de Medrano, La Familia de la Reina Sofίa, La Dinastίa griega, la Casa de Hannover y los reales primos de Europa, Madrid, La Esfera de los Libros,‎ (ISBN 84-9734-195-3) Document utilisé pour la rédaction de l’article

Article connexe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Référence[modifier | modifier le code]