Nikola Špear

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Spear.
Nikola Špear
Carrière professionnelle
1965 – 1979
Nationalité Drapeau de la République fédérative socialiste de Yougoslavie Yougoslavie
Drapeau de la Serbie Serbie
Naissance
Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie Subotica
Décès (à 73 ans)
Drapeau : Serbie Subotica
Prise de raquette Droitier
Palmarès
En simple
Titres 0
Finales perdues 0
Meilleur classement 78e (02/07/1977)
En double
Titres 0
Finales perdues 1
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/32 1/8 1/32 1/32
Double 1/16 1/16 1/8 1/32

Nikola Špear, né le à Subotica et mort le dans la même ville[1], est un joueur et entraîneur de tennis yougoslave.

En 1975, il devient le premier joueur serbe à intégrer le top 100 ATP. Il a été quatre fois champion de Yougoslavie (1968, 1972, 1973 et 1975).

Carrière[modifier | modifier le code]

Peu prolifique en Grand Chelem (18 échecs au premier tour), Nikola Špear a tout de même atteint les huitièmes de finale à Roland-Garros en 1966 et 1967, la première fois en écrasant Jean-Claude Barclay puis en infligeant deux bulles à Cliff Richey au 3e tour. Il est en revanche resté dans les annales du tennis pour être le premier joueur à avoir réalisé un triple 6-0 dans l'ère Open lors du 1er tour des Internationaux de France en 1968 face à Daniel Contet. Seuls trois autres joueurs sont parvenus à rééditer cet exploit.

En 1969, il permet à la Yougoslavie de décrocher sa première King's Cup avec Željko Franulović contre la Roumanie.

Il a remporté plusieurs tournois amateurs notamment en Inde, en Grèce et en Allemagne, mais aussi aux Internationaux de Yougoslavie en 1969. En 1970, il est finaliste à Téhéran et Barranquilla en 1970[2]. Il s'est aussi distingué à Madrid en éliminant Jan Kodeš, 8e mondial en 1973 et en y atteignant les demi-finales en 1975. En 1977, il dispute la finale en double du tournoi de Munich avec John Whitlinger contre František Pala et Balázs Taróczy.

Il joue 21 match pour l'équipe de Yougoslavie de Coupe Davis (8 victoires, 13 défaites). Il s'y est notamment illustré lors de la campagne 1970 où il bat le no 1 mondial Ilie Năstase en demi-finale de la zone Europe, permettant à l'équipe de revenir à égalité. En finale, il perd ses trois matchs contre l'Espagne d'Orantes et Santana.

Il a par la suite fait carrière dans le coaching, s'occupant de Damir Keretić, ainsi que de l'équipe du Danemark de Coupe Davis à partir de 1987 où il était également entraîneur fédéral et directeur du centre d'entraînement de Copenhague. Il a aussi entraîné l'équipe d'Autriche de Fed Cup et l'équipe de Yougoslavie de Coupe Davis au début des années 2000[3]. Il a également été juge-arbitre, superviseur et organisateur de tournois, expert pour l'ITF, conseiller spécial, commentateur télévisé et président de la Fédération de Tennis de Serbie. Diplômé de la faculté de philologie de l'université de Belgrade, il parlait 6 langues[4].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Finale en double messieurs[modifier | modifier le code]

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Dotation Surface Vainqueurs Partenaire Score
1 25-04-1977 Drapeau : République fédérale d'Allemagne BMW Open
 Munich
NC $ Terre (ext.) Drapeau : Tchécoslovaquie František Pala
Drapeau : République populaire de Hongrie Balázs Taróczy
Drapeau : États-Unis John Whitlinger 6-3, 6-4

Parcours dans les tournois du Grand Chelem[modifier | modifier le code]

En simple[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
1966 1/8 de finale Drapeau : France F. Jauffret
1967 1/8 de finale Drapeau : République populaire de Hongrie I. Gulyás 1er tour (1/64) Drapeau : États-Unis C. Graebner
1968 2e tour (1/32) Drapeau : Chili P. Cornejo 1er tour (1/64) Drapeau : Afrique du Sud R. Moore
1969 1er tour (1/64) Drapeau : URSS A. Metreveli
1970 3e tour (1/16) Drapeau : Australie D. Crealy 2e tour (1/32) Drapeau : Afrique du Sud C. Drysdale
1971 2e tour (1/32) Drapeau : République populaire de Hongrie I. Gulyás 1er tour (1/64) Drapeau : Australie G. Masters 1er tour (1/64) Drapeau : Australie J. Gardner
1972 1er tour (1/64) Drapeau : URSS T. Kakulia 1er tour (1/64) Drapeau : Australie D. Crealy
1973 1er tour (1/64) Drapeau : Australie G. Masters
1974 1er tour (1/64) Drapeau : Égypte I. El Shafei
1975 1er tour (1/64) Drapeau : République fédérale d'Allemagne H. Elschenbroich 2e tour (1/32) Drapeau : France F. Jauffret 1er tour (1/64) Drapeau : Mexique R. Ramírez 2e tour (1/32) Drapeau : France G. Goven
1976 1er tour (1/64) Drapeau : Brésil J. Mandarino 1er tour (1/64) Drapeau : France I. Năstase 1er tour (1/64) Drapeau : Pays-Bas T. Okker
1977 1er tour (1/64) Drapeau : République populaire de Hongrie B. Taróczy 1er tour (1/64) Drapeau : États-Unis D. Crawford
1978 1er tour (1/64) Drapeau : Argentine R. Cano
1979 1er tour (1/64) Drapeau : Paraguay F. González

N.B. : à droite du résultat, se trouve le nom de l'ultime adversaire.

En double[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
1968 2e tour (1/16)
Drapeau : Australie J. Moore
Drapeau : Royaume-Uni M. Cox
Drapeau : Royaume-Uni R. Wilson
1/8 de finale
Drapeau : Mexique T. Palafox
Drapeau : Australie K. Rosewall
Drapeau : Australie F. Stolle
1970 2e tour (1/16)
Drapeau : Pologne W. Gąsiorek
Drapeau : Royaume-Uni G. Battrick
Drapeau : Royaume-Uni D. Lloyd
1971 2e tour (1/16)
Drapeau : Nouvelle-Zélande O. Parun
Drapeau : États-Unis R. Lutz
Drapeau : États-Unis C. Pasarell
1er tour (1/32)
Drapeau : Nouvelle-Zélande O. Parun
Drapeau : États-Unis S. Smith
Drapeau : États-Unis E. van Dillen
1er tour (1/32)
Drapeau : États-Unis W. Higgins
Drapeau : États-Unis J. Osborne
Drapeau : États-Unis J. McManus
1972 2e tour (1/16)
Drapeau : Colombie I. Molina
Drapeau : Inde P. Lall
Drapeau : Inde J. Mukerjea
1975 1er tour (1/32)
Drapeau : Japon K. Tanabe
Drapeau : Australie A. Gardiner
Drapeau : Australie G. Thomson
1er tour (1/32)
Drapeau : États-Unis W. Brown
Drapeau : États-Unis A. Ashe
Drapeau : États-Unis E. van Dillen
1976 2e tour (1/16)
Drapeau : États-Unis G. Reid
Drapeau : Rhodésie C. Dowdeswell
Drapeau : Australie C. Kachel
1er tour (1/32)
Drapeau : Australie P. Kronk
Drapeau : Suède B. Borg
Drapeau : Argentine G. Vilas
1er tour (1/32)
Drapeau : République populaire de Hongrie B. Taróczy
Drapeau : Australie F. Stolle
Drapeau : États-Unis C. Greabner
1977 2e tour (1/16)
Drapeau : Égypte I. El Shafei
Drapeau : Nouvelle-Zélande C. Lewis
Drapeau : Nouvelle-Zélande R. Simpson
1979 1er tour (1/32)
Drapeau : États-Unis H. Hoyt
Drapeau : Australie M. Edmondson
Drapeau : Australie J. Marks

N.B. : le nom du ou de la partenaire se trouve sous le résultat, tandis que le nom des ultimes adversaires se trouve à droite.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Nikola Spear, first player to achieve triple career bagel in a Slam, dies, sur tennisworldusa.org, 3 décembre 2017
  2. Nikola Spear, sur tennisarchives
  3. Najbolji subotički teniser svih vremena, sur gradsubotica.co.rs, 7 janvier 2013
  4. IN MEMORIAM NIKOLA ŠPEAR 1944 – 2017, sur teniskisavez.com, décembre 2017

Liens externes[modifier | modifier le code]