Nicole Sanquer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homonymes, voir Sanquer.

Nicole Sanquer
Illustration.
Nicole Sanquer en 2014.
Fonctions
Députée française
En fonction depuis le
(2 ans, 7 mois et 27 jours)
Élection 17 juin 2017
Circonscription 2e de Polynésie française
Législature XVe
Groupe politique LC (2017)
UAI (2017-2019)
UDI (depuis 2019)
Prédécesseur Jonas Tahuaitu
Ministre polynésienne de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur et la Jeunesse et des Sports

(2 ans, 10 mois et 1 jour)
Président Édouard Fritch
Gouvernement Fritch I, II et III
Prédécesseur Michel Leboucher
René Temeharo (Jeunesse et Sports)
Successeur Édouard Fritch (Jeunesse et Sports)
Tea Frogier (Éducation et Enseignement supérieur)
Biographie
Date de naissance (47 ans)
Lieu de naissance Papeete (Polynésie française)
Nationalité Française
Parti politique Tapura huiraatira / UDI
Diplômée de ESSEC

Nicole Sanquer-Fareata, née le à Papeete, est une femme politique française, membre du Tapura huiraatira et députée de la deuxième circonscription de la Polynésie française depuis le .

Elle est auparavant ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, de la Promotion des langues, de la Culture et de la Communication dans le gouvernement de la Polynésie française à partir du [1]. Son portefeuille est remanié en mai 2015 sous l'intitulé de ministre de l'Éducation et de l’Enseignement supérieur. Elle quitte ses fonctions ministérielles en juillet 2017 pour se consacrer à ses mandats de députée à l’Assemblée nationale[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Nicole Sanquer est la fille de Nicolas Sanquer, ancien ministre polynésien de l'Éducation (1991-2004)[3].

Après des études à l'université française du Pacifique (diplôme d'études universitaires générales en histoire-géographie avec mention), elle rejoint l'École des Arts culinaires d'Ecully, présidée par Paul Bocuse d'où elle sort diplômée en 1995. Elle obtient une maîtrise en Management Hôtelier International à l'ESSEC à Cergy en collaboration avec l'université de Cornell à New York en 1997. De retour à Tahiti, elle exerce, de 1997 à 1998, au lycée hôtelier de Tahiti en qualité de maître auxiliaire en hôtellerie restauration. Chef du service du protocole à la présidence de la Polynésie française, de 1998 à 2000, elle est par la suite nommée chef du service des activités et des aménagements touristiques de 2000 à 2001. Elle réintègre le lycée hôtelier de Tahiti à compter de la rentrée d’août 2001 où, en sa qualité d’assistante au chef des travaux, elle participe à l’ouverture du nouveau lycée hôtelier en 2003 à Outumaoro[4].

Sanquer est placée en deuxième position sur la liste du Tahoeraa Huiraatira lors des élections territoriales de mai 2013, elle est élue représentante à l’Assemblée de la Polynésie française, avant d’être nommée ministre de l’Éducation et de l’enseignement supérieur en 2014. Elle est promue chevalier des Palmes académiques en 2014.

Elle rejoint ensuite le parti politique autonomiste Tapura Huiraatira, fondé par Édouard Fritch, le président de la Polynésie française. Le 3 juin 2017, Sanquer arrive en tête au premier tour des élections législatives de 2017 dans la deuxième circonscription avec 37,61% des suffrages exprimés, devant Teura Iriti, candidate de Tahoeraa huiraatira (24,06%)[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]