Nicolas Lorin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Nicolas Lorin
Image dans Infobox.
« À N. Lorin, ses employés reconnaissants »
Cimetière Saint-Cheron, Chartres.
Naissance
Décès
Sépulture
Autres noms
Ateliers Lorin
Nationalité
Française
Activité
Maitre-verrier
Élève
Charles Lorin (fils)
François Lorin (petit-fils)
Enfant
Œuvres principales
À Chartres, Paris, Lyon, New-York, Saïgon, Vienne...
Compléments
Restauration des vitraux de la cathédrale Notre-Dame de Chartres, de l'église Saint-Pierre et d'un grand nombre de verrières monuments historiques.

Nicolas Lorin est un peintre-verrier, né à Nepvant (Meuse) en 1833 et mort à Chartres (Eure-et-Loir) en 1882 à l'âge de 49 ans.[3].

Nicolas Lorin, fondateur des ateliers Lorin[modifier | modifier le code]

Biographie[modifier | modifier le code]

Originaire de la Meuse, Nicolas Lorin est domicilié au Mesnil-Saint-Firmin (Oise) lors de son mariage avec Marie-Françoise Dian le [4]. Le Mesni-Saint-Firmin accueille en effet la fabrique de vitraux peints Latteux Bazin, dans laquelle Nicolas Lorin travaille.

L'année de son mariage, il s'installe à Chartres, d'abord dans le quartier Saint-Chéron, puis, six ans plus tard, en 1869, dans la « basse » ville au bord de l'Eure, à l'emplacement d'une ancienne tannerie[5].

En 1866, naît leur fils Charles Lorin.

En 1878, les ateliers Lorin emploient 53 personnes. En plus de l'atelier de dessin situé à Paris, un magasin de vente s'ouvre en 1880 à Lille .

Associés[modifier | modifier le code]

La base « Vocabulaires - Auteurs » du ministère de la Culture fait état des associés cartonniers suivants[6] :

Fialeix A. (cartonnier et collaborateur), Crauk C.A., Queynoux M.P., Desborde, Lelouch, Michaut, Raverat, Revel, Dubois, Julian, Sauvé.

Œuvres[modifier | modifier le code]

La période d'activité de Nicolas Lorin s'étend de 1864 à sa mort en 1882.

Œuvres signées[modifier | modifier le code]

message galerie Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Œuvres répertoriées[modifier | modifier le code]

Marie Françoise Dian, veuve Nicolas Lorin[modifier | modifier le code]

À la mort de son époux, Marie Françoise Dian, sa veuve, reprend les ateliers : leur fils Charles n'a alors que 16 ans. Sa période d'activité débute en 1882 et semble se poursuivre jusqu'en 1895, dont une participation à l'Exposition universelle de Paris de 1889.

Associés[modifier | modifier le code]

La base « Vocabulaires - Auteurs » du ministère de la Culture fait état des associés cartonniers suivants[19] :

Charles Crauk (cartonnier et collaborateur), Queynoux M.P., Michaut, Martin, Julian, Revel, Léon, Dubois, Sauvé.

Par comparaison avec la liste des anciens associés de Nicolas Lorin, il apparaît que six collaborateurs (en gras ci-dessus) étaient déjà présents dans l'équipe précédente.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Durant cette période, les œuvres sont signées sans mention de prénom. Exceptionnellement, figure la signature « V. Lorin », par exemple en 1884 dans l'église Saint-Aubin d'Houlgate ou en 1887 dans l'Église Sainte-Marie-Madeleine de Marcoussis.

Sont notamment répertoriées les réalisations suivantes :

message galerie Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Acte de naissance n°6, vue 18/147, Archives départementales de la Meuse.
  2. Acte de décès n°484, vue 125/171, Archives départementales d'Eure-et-Loir.
  3. Revue de l'art chrétien, Volume 26, 1883.
  4. Acte de mariage n°1, vue 13/141, Archives départementales de la Meuse.
  5. « Ateliers de fabrication de vitraux, dits Ateliers Lorin », notice no PA28000006, base Mérimée, ministère français de la Culture
  6. Fiche "Vocabulaires-Auteurs" de Nicolas Lorin, ministère de la Culture.
  7. « Verrière figurée : Apparition de la Vierge à Bernadette Soubirous (baie 29) », notice no IM91000206, base Palissy, ministère français de la Culture
  8. « Le mobilier de l'église », notice no IM45000685, base Palissy, ministère français de la Culture
  9. « Ensemble de 7 verrières. », notice no IM62000978, base Palissy, ministère français de la Culture
  10. « Ensemble de trois verrières figurées, dites vitrail tableau (baies 24 à 28) et de deux grisailles (baies 22 et 30) : Vie de saint Vincent de Paul », notice no IM80000908, base Palissy, ministère français de la Culture
  11. « Ensemble de cinq verrières figurées et à personnages (baies 100 à 104) : Éducation de la Vierge, Les prophètes, Le Sacrifice d'Abraham, Moïse et le veau d'or », notice no IM80000907, base Palissy, ministère français de la Culture
  12. « Ensemble de trois verrières figurées, dites vitrail tableau (baies 23, 25 et 27) et de deux grisailles (baies 21 et 29) : Vie de la Vierge », notice no IM80000906, base Palissy, ministère français de la Culture
  13. « Ensemble de trois verrières légendaires (baies 6, 8, 10) : Épisodes de la vie de saint Joseph », notice no IM80000905, base Palissy, ministère français de la Culture
  14. « Verrière figurée, dite vitrail tableau (baie 39) : Le Baptême du Christ », notice no IM80000893, base Palissy, ministère français de la Culture
  15. « Verrière figurée (baie 36) : La Conversion de saint Paul », notice no IM80000886, base Palissy, ministère français de la Culture
  16. « Ensemble de trois verrières légendaires (baies 5, 7, 9) : Épisodes de l'histoire de Tobie », notice no IM80000883, base Palissy, ministère français de la Culture
  17. « Saint Joseph portant l'Enfant Jésus (baie 7) », notice no IM78000213, base Palissy, ministère français de la Culture
  18. « 2 verrières, Assomption, Apparition du Christ (baies 1, 2) », notice no IM91000558, base Palissy, ministère français de la Culture
  19. Fiche "Vocabulaires-Auteurs" de Veuve Nicolas Lorin [archive], ministère de la Culture.
  20. « 15 verrières », notice no IM43000611, base Palissy, ministère français de la Culture
  21. « Verrière : Sainte Cécile », notice no IM45000750, base Palissy, ministère français de la Culture