Nicolas Ducos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Nicolas Ducos
Fonction
Député
Titre de noblesse
Baron
Biographie
Naissance
Décès
Période d'activité
Nationalité
Activités
Homme politique, militaireVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Grade militaire
Conflit
Distinctions

Nicolas Ducos, né à Dax le , et mort à Montfort-en-Chalosse le , est un général français de la Révolution et de l’Empire. Il participe aux campagnes napoléoniennes en Allemagne et en Espagne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Nicolas Ducos est le fils cadet de Philibert Ducos (1713-1771) et de Jeanne-Marie Leclercq (1716-1775). Il est notamment le frère de Roger Ducos (1747-1816), homme politique et 3e consul de Bonaparte.

Il entre au service comme simple soldat dans le régiment de Bourbonnais le , il y reste jusqu'au , il passe le dans le régiment de Hainault, il fait les campagnes d'Amérique de 1782 et 1783.

Il est nommé sergent le , sergent-major le , adjudant sous-officier le , et lieutenant le suivant. Il fait les guerres de la Révolution, passe, en l'an II, à l'armée d'Italie, il est adjoint à l'adjudant-général Chabran le 15 thermidor an III (), il se distingue à Castiglione le .

Il est nommé capitaine le 5 vendémiaire an V (), chef de bataillon le 1er nivôse (). Le 19 ventôse an V () , il devient aide-de-camp de Masséna, et chef de brigade le 15 germinal an VII ().

Adjudant-commandant à l'armée de réserve le 15 floréal suivant (), il est promu général de brigade à l'armée d'Italie le 7 floréal an X (). Membre de la Légion d'honneur 19 frimaire an XII (), officier de l'ordre le 25 prairial an XII (, il est élu, le 29 thermidor an XII (), par le Sénat conservateur, député des Landes au Corps législatif.

Il siège que pendant deux législatures, avant d’être envoyé à l'armée d'Espagne en mars 1808. Il force le défilé de la Venta del Escudo, et contribue pour la plus grande part à la victoire de Medina del Riosecco le . Il est promu commandeur de la Légion d'honneur le .

Le il est envoyé à l’armée de réserve d’Allemagne, et le , il passe, en qualité de commandant supérieur, à l'île de Schouwen, il est créé Baron de l'Empire le , et il est nommé en 1813, gouverneur de la citadelle d'Anvers.

À la restauration il est décoré de la croix de chevalier de Saint-Louis le , et il est admis à la retraite le .

Remis en activité pendant les Cent-Jours, il est chargé de commander la place de Longwy le , qu'il défend pendant deux mois et demi, avec une garnison de 300 hommes contre 18,000 Prussiens, commandés par le prince de Hesse-Hombourg. Celui-ci, qui veut s'emparer de la place, ne cesse de la bombarder, même quand les assiégés eurent hissé le drapeau blanc au nom et par ordre du roi. Sommé de se rendre, Ducos répond « qu'il y songerait, quand son mouchoir brûlerait dans sa poche ». La place se rend le .

Il est mis à la retraite avec effet au , il se retire à Montfort-en-Chalosse, où il meurt le .

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]