Newnham College

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Old Hall de Newnham College, à Cambridge.

Newnham College est un collège pour femmes fondé en 1871 à Cambridge, pour accueillir les femmes qui suivaient les cours de l'université de Cambridge. Il est le deuxième collège féminin de la ville, après Girton College (1869). Il est l'un des 31 collèges constitutifs de l'université.

Origines[modifier | modifier le code]

L'accès des étudiantes à l’université de Cambridge doit énormément aux initiatives prises par le philosophe Henry Sidgwick et Millicent Garret Fawcett. Les premières conférences de cette université ouvertes aux étudiantes, remontent à 1870 : leur succès fut tel que Sidgwick, l'un des conférenciers, prit dès 1871 en location une maison sur Regent Street pour héberger en semaine celles qui ne pouvaient s'y rendre tous les jours. Il sollicita l'aide d'Anne Clough, directrice d'école du Lake District pour mettre en place l'institution.

La demande s'accrut sans cesse et les partisans de cette petite révolution de l'enseignement supérieur se constituèrent en association pour subventionner l'internat, louer et construire de nouveaux locaux. Newnham Hall ouvrit ainsi ses portes en 1875 et devint le premier bâtiment du collège en dehors de Sidgwick Avenue, où Newnham se trouve aujourd'hui. Les étudiantes étant toujours plus nombreuses, l'association Newnham Hall Company poursuivit son action immobilière sans interruption jusqu'en 1914, faisant édifier trois bâtiments pour les nouvelles salles de cours, un laboratoire et une bibliothèque.

Tout au long de cette première période, Basil Champneys fut l’unique architecte chargé des travaux. Ses façades sont de style Reine Anne, et donnent une unité au site.

Principales du collège[modifier | modifier le code]

Personnalités liées au collège[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Gillian Sutherland, « Cohen, Ruth Louisa (1906–1991) », dans Oxford Dictionary of National Biography, Oxford University Press, (lire en ligne).
  2. Stephen J. Ball, « Floud [née McDonald], Jean Esther (1915–2013) », dans Oxford Dictionary of National Biography, Oxford University Press, (lire en ligne).

Sur les autres projets Wikimedia :