Nathalie Chabanne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chabanne.
Nathalie Chabanne
Image illustrative de l'article Nathalie Chabanne
Fonctions
Députée des Pyrénées-Atlantiques
Élue dans la 2e circonscription

(5 ans)
Élection 17 juin 2012
Prédécesseur François Bayrou
Successeur Jean-Paul Mattei
Biographie
Date de naissance (44 ans)
Lieu de naissance Oloron-Sainte-Marie (Pyrénées-Atlantiques, France)
Nationalité Française
Parti politique Parti socialiste

Nathalie Chabanne, née le à Oloron-Sainte-Marie (Pyrénées-Atlantiques), est une femme politique française.

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

Nathalie Chabanne est mariée et mère de deux filles. Elle est inspectrice du Trésor public, débutant à la Trésorerie de Vicdessos puis chef du service des collectivités locales à Tarbes[1].

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Elle rejoint le Mouvement des jeunes socialistes alors qu'elle est étudiante en droit à Pau. Elle n'adhère toutefois au Parti socialiste qu'en 2005[2].

Elle se présente pour la première fois à des élections lors des régionales de 2010, où elle figure en 14e place sur la liste socialiste dans les Pyrénées-Atlantiques. Bien que non élue, elle rencontre à cette occasion la conseillère générale et régionale Marie-Pierre Cabanne qui l'incite à se présenter aux élections législatives de 2012. Le 1er décembre 2011, elle est désignée par les militants socialistes pour représenter le parti dans la 2e circonscription des Pyrénées-Atlantiques, dont François Bayrou est l'élu depuis les années 1980[1]. Le vote de ce dernier en faveur du socialiste François Hollande au second tour de l'élection présidentielle de 2012 pousse certains dirigeants socialistes à demander le retrait de Nathalie Chabanne. Finalement, la direction du parti tranche en faveur de la candidate en confirmant son investiture du premier tour[3]. Le 10 juin 2012, elle arrive en tête du premier tour avec 34,9 % des suffrages exprimés suivie par François Bayrou à 23,63 % et Éric Saubatte (UMP) à 21,72 %. Elle l'emporte au second tour dans une triangulaire avec 42,78 % des voix, battant donc le sortant MoDem (30,17 %) et le candidat de droite (27,04 %)[4].

Elle fait partie des députés frondeurs et s'oppose à la loi Travail, sans toutefois signer à l'une des deux motions de censure lancées contre celle-ci[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Éric Normand, « Législatives : qui est Nathalie Chabanne, la tombeuse de François Bayrou ? », La République des Pyrénées,‎ (lire en ligne)
  2. Éric Normand, « De Gurmençon à l'Assemblée, la trajectoire de Nathalie Chabanne », La République des Pyrénées,‎ (lire en ligne)
  3. Sylvia Zappi et Pierre Jaxel-Truer, « La direction du PS maintient un candidat face à Bayrou », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  4. « Résultats des élections législatives de 2012 dans la 2e circonscription des Pyrénées-Atlantiques », sur Ministère de l'Intérieur (consulté le 28 septembre 2012)
  5. « Loi travail : pourquoi Nathalie Chabanne n’a pas signé la motion de censure », sur Sud Ouest.fr, (consulté le 22 février 2017).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]