Mustafa Nayyem

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Mustafa Nayyem
Мустафа Найєм
Illustration.
Mustafa Nayyem en 2011.
Fonctions
Député de la Rada
En fonction depuis le
(4 ans, 4 mois et 22 jours)
Élection 26 octobre 20)14
Président Volodymyr Hroïsman
Andry Parouby
Législature VIIIe
Coalition BPP
Biographie
Date de naissance (37 ans)
Lieu de naissance Kaboul (Afghanistan)
Nationalité ukrainienne
Parti politique Bloc Petro Porochenko « Solidarité »
(2014-2016)
Alliance démocrate
(depuis 2016)
Diplômé de Institut polytechnique de Kiev
Profession journaliste

Mustafa Nayyem (en ukrainien : Мустафа Найєм, en pachtoune, مصطفی نعیم), né le à Kaboul en Afghanistan) est un journaliste et homme politique ukrainien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Reporter du journal Kommersant-Ukrainy et de la chaîne TVi, il travaille désormais pour Ukrayinska Pravda. Son post sur Facebook en novembre 2013 semble avoir été à l'origine d'Euromaïdan[1].

D'abord élu en 2014 sous les couleurs du Bloc Petro Porochenko, il quitte le parti présidentiel en 2016, rejoint l'Alliance démocrate et devient un opposant au camp présidentiel.

Le , il aide l'ancien président géorgien et gouverneur d'Odessa Mikheil Saakachvili à franchir la frontière ukraino-polonaise, alors que le gouvernement ukrainien s'oppose à son retour en Ukraine, Petro Porochenko l'ayant déchu de sa nationalité ukrainienne deux mois auparavant[2].

Le , au sujet de Nadia Savtchenko, accusée d'avoir tenté d'organiser une attaque contre le Parlement, il déclare que « Que l’on aime Petro Porochenko ou non, que l’on prête fois [sic] aux enquêtes du procureur Iouriy Loutsenko ou non, Nadia Savchenko est dangereuse »[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Benoît Vitkine, « Ukraine : de Maïdan à la dure école de la politique », sur Le Monde, (consulté le 11 septembre 2017)
  2. Benoît Vitkine, « Le retour de Saakachvili en Ukraine, un défi à l’autorité de Kiev », sur Le Monde, (consulté le 11 septembre 2017)
  3. Sébastien Gobert, « Nadia Savchenko, la chute brutale d'une icône nationaliste », sur Libération, (consulté le 12 avril 2018) (inscription nécessaire)

Liens externes[modifier | modifier le code]