Front populaire (Ukraine)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Front populaire.

Народний фронт
Front populaire
Image illustrative de l’article Front populaire (Ukraine)
Logotype officiel.
Présentation
Chef Arseni Iatseniouk
Fondation
Scission de Union panukrainienne « Patrie »
Siège Akademik Kurchatov Street,
3, Kiev, 02068
Positionnement Droite
Idéologie Conservatisme
Nationalisme ukrainien
Libéralisme économique
National-conservatisme
Pro-européisme
Couleurs Jaune et bleu
Site web http://nfront.org.ua/
Représentation
Députés
81 / 450

Le Front populaire (en ukrainien : Народний фронт, abrégé en NF) est un parti politique ukrainien, dirigé par Arseni Iatseniouk, fondé le [1]. Le parti participe aux élections législatives du où il devient le parti ayant obtenu le plus de voix à la Rada. Selon le site officiel du parti, les principaux responsables sont : Arseni Iatseniouk, Tetiana Tchornovol, Oleksandr Tourtchynov, Andriy Paroubiy, Andriy Teteрук, Arsen Avakov, Victoria Syumar, Iouri Bereza, Yevhen Deydey, Dmytro Tymchuk, Roman Pytskiv, Anton Heraschenko et Mykhailo Havryluk[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le parti est enregistré auprès du ministère de la Justice ukrainien le [3]. Arseni Iatseniouk et Oleksandr Tourtchynov sont mécontents que, le , leur parti Union panukrainienne « Patrie » (Batkivchtchyna ) désigne Ioulia Tymochenko comme tête de liste pour les élections législatives du [3],[4]. Le Front populaire tient son premier congrès le [1]. Lors de ce congrès, Arseni Iatseniouk est élu président du bureau politique et Oleksandr Tourtchynov, chef du bureau central[3]. Plusieurs membres de haut rang des bataillons de défense territoriale de l'Ukraine, qui combattent dans la guerre du Donbass, sont membres du bureau militaire du parti[5]. Dans son discours, Arseni Iatseniouk a appelé à « l'unification et l'unité de toutes les forces démocratiques » car ce sera « la recette de notre victoire »[6].

Bureau politique[modifier | modifier le code]

Selon le think-tank Central European Policy Institute, les membres du bureau politique sont[7] :

Bureau militaire[modifier | modifier le code]

Selon le site officiel du parti, les membres du bureau militaire sont[10]:

Résultats électoraux[modifier | modifier le code]

Élections législatives[modifier | modifier le code]

Année Voix Mandats Rang Gouvernement
2014 22,17 %
82 / 450
1er Iatseniouk II (2014-2016) et Hroïsman (depuis 2016)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Modèle:Uk iconYatsenyuk became a leader of the "People's Front" political council, while Turchynov is a head of its headquarters. Ukrayinska Pravda. 10 September 2014
    Ukrainian PM, Parliament Speaker to Head Newly Formed Popular Front Party, RIA Novosti (10 September 2014)
  2. Equipe (Команда en ukrainien) sur le site officiel du parti, 17 septembre 2014)
  3. a b et c Yatseniuk elected head of political council of People's Front Party – congress decision, Interfax-Ukraine (10 September 2014)
  4. Ukraine President Poroshenko Calls Snap General Election, Bloomberg News (25 August 2014)
  5. http://www.kyivpost.com/content/ukraine/turchynov-avakov-parubiy-and-commanders-of-special-battalions-included-in-military-council-of-peoples-front-364326.html
  6. Yatseniuk calls for unification of all democratic forces in run-up to parliamentary elections, Interfax-Ukraine (10 September 2014)
  7. CEPI Ukraine Watch Week of September 6 – September 12, 17 septembre 2014)
  8. « François de Rugy accusé de recevoir un néonazi ukrainien à l'Assemblée », L'Obs,‎ (lire en ligne)
  9. Adam Taylor, « John McCain Went To Ukraine And Stood On Stage With A Man Accused Of Being An Anti-Semitic Neo-Nazi », Business Insider,‎ (lire en ligne)
  10. Membres du Bureau militaire (Члени Військової ради en ukrainien) sur le site officiel du parti, 17 septembre 2014)
  11. « François de Rugy accusé de recevoir un néonazi ukrainien à l'Assemblée », L'Obs,‎ (lire en ligne)
  12. (en) Adam Taylor, « John McCain Went To Ukraine And Stood On Stage With A Man Accused Of Being An Anti-Semitic Neo-Nazi », Business Insider,‎ (lire en ligne)
  13. Миротворець (батальйон)
  14. Золоті Ворота (батальйон)
  15. Київська Русь (25 батальйон територіальної оборони)