Muscle temporal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Muscle temporal
Muscle temporal droit.png

Muscle temporal. Le processus zygomatique de l'os temporal est enlevé pour voir le passage du muscle temporal.

Nom latin
Musculus temporalis
Origine
os frontal, os temporal (écaille), os pariétal (fosse temporale), os sphénoïde (grande aile), os zygomatique.
Terminaison
mandibule (processus coronoïde)
Artère
Artères temporales profondes (branches de l'artère maxillaire)
Nerf
Nerf mandibulaire (V3) par le nerf temporal profond.
Actions
Attire la mandibule en haut et en arrière.

Le muscle temporal est un muscle de l'appareil manducateur.

Description[modifier | modifier le code]

  • Origines : il s'insère sur
  • Trajet : il se dirige surtout vers le bas pour les fibres antérieures du muscle et pour les fibres les plus postérieures vers le bas et l'avant.
  • Terminaisons : il s'insère en bas sur le bord antérieur et l'apex du processus coronoïde de l'os mandibule.

Innervation et vascularisation[modifier | modifier le code]

Ce muscle est sous la commande des rameaux temporaux profonds du nerf mandibulaire précisément le nerf temporal profond (branche du V3).

Le muscle temporal est vascularisé par les artères temporales profondes, issues du second segment de l'artère maxillaire.

Action[modifier | modifier le code]

Son action consiste à attirer la mandibule vers le haut et l'arrière en refermant la mâchoire.

Des insertions posterieurs au niveau du disque articulaire de l'articulation temporo-mandibulaire permettent un ajustement de la position du disque lors des mouvements mandibulaires.

Rapports[modifier | modifier le code]

Ce muscle sert de point de repère aux paléontologues lors de la découverte de fossiles. Son développement informe sur la façon dont se nourrissaient les hommes, et donc permet de situer plus ou moins le fossile dans l'hominisation. En effet moins ce muscle est développé (autrement dit moins volumineux), plus le fossile est évolué.