Muscle ptérygoïdien médial

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’anatomie
Cet article est une ébauche concernant l’anatomie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Muscle ptérygoïdien médial (en rouge).

Le muscle ptérygoïdien médial (musculus pterygoideus medialis en latin) ou ptérygoïdien interne est un muscle pair, parallèle au masséter, mais se situant plus en dedans de la branche de la mandibule. Il possède 2 chefs, un chef inférieur, l'autre postérieur[1]. À ne pas confondre avec le muscle ptérygoïdien latéral situé latéralement par rapport à celui-ci.

Description[modifier | modifier le code]

  • Insertion ventrale : Son chef supérieur s'attache sur la grande aile de l'os sphénoïde sous la crête infratemporale et son chef inférieur prend lui son insertion sur la face latérale du processus ptérygoïde de ce même os.
  • Trajet : il se dirige vers le bas, le dehors et l'arrière.
  • Insertion dorsale : il s'insère sur la face profonde de l'angle de la mandibule (face médiale).

Innervation[modifier | modifier le code]

Il est innervé par une branche du tronc postérieur du nerf mandibulaire, qui est une subdivision du nerf trijumeau, Ve nerf crânien.

Vascularisation[modifier | modifier le code]

Il est vascularisé par des branches de l'artère ptérygoidienne, branche de l'artère maxillaire.

Action[modifier | modifier le code]

Il est élévateur de la mandibule, participe à la propulsion de la mandibule (contraction bilatérale) et participe aussi au mouvement de diduction controlatérale (contraction unilatérale). En cas de contracture des trois puissants muscles élévateurs, il est impossible d'ouvrir la bouche (trismus).

Rapports[modifier | modifier le code]

Il possède un fascia commun avec le muscle ptérygoïdien latéral, le fascia ptérygoïdien.

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Anne Gilroy, Atlas d'anatomie, Maloine, , 681 p.