Musée du 4 juillet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Caractères cyrilliques Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Musée du 4 juillet
Музеј 4. јули
Muzej 4. juli
Zgrada muzeja 4 juli.JPG

Le musée du 4 juillet

Présentation
Nom local
Музеј 4. јули
Muzej 4. juli
Date de construction
Destination initiale
Maison particulière
Destination actuelle
Protection
Géographie
Pays
District
Municipalité
Commune
Localisation
Coordonnées
Localisation sur la carte de Serbie
voir sur la carte de Serbie
Red pog.svg

Le musée du 4 juillet (en serbe cyrillique : Музеј 4. јули ; en serbe latin : Muzej 4. juli) est un ancien musée situé à Belgrade, en Serbie, dans la municipalité de Savski venac. Il est lié au souvenir du 4 juillet 1941, date à laquelle les Partisans communistes de Josip Broz Tito décidèrent de se lancer dans la résistance contre l'occupant nazi. Le bâtiment, construit en 1934, est inscrit sur la liste des monuments culturels d'importance exceptionnelle de la République de Serbie[1] et sur la liste des biens culturels de la Ville de Belgrade[2].

Présentation[modifier | modifier le code]

L'Appel aux armes par Vojin Bakić

Le bâtiment a été construit en 1934 pour Vladislav C. Ribnikar, le directeur du journal Politika. Dès avant la Seconde Guerre mondiale, un abri souterrain fut creusé dans la cour arrière de la maison, tandis que le bâtiment lui-même était réorganisé pour y accueillir des activités illégales. De fait, pendant les premières années de la guerre, la maison abrita des clandestins et le Bulletin du Haut commandement des Partisans y fut publié. Elle a servi de cachette à des immigrants illégaux comme Edvard Kardelj, Vladimir Dedijer ou Ivo Lola Ribar et, à l'étage, se trouvait une pièce qui servait de bureau à Josip Broz Tito. La maison doit une partie de sa notoriété au fait que, le 4 juillet 1941, le bureau politique du Parti communiste de Yougoslavie y a pris la décision de lancer la résistance contre l'occupant nazi[1].

En 1943, Vladislav Ribnikar et sa femme Jara prirent leur distance avec les Partisans ; leur maison fut confisquée et fut occupée par des officiers nazis. À la libération, les Allemands quittèrent la maison, après l'avoir vidée et gravement endommagée. La famille Ribnikar fit don du bâtiment à la Ligue des communistes de Yougoslavie pour en faire un mémorial. Le Musée du 4 juillet ouvrit ainsi ses portes le 1er mai 1950 et poursuivit ses activités jusqu'en 2000[1].

Sur la maison, une place commémorative a été apposée et, devant elle, a été placée L'Appel aux armes, une œuvre du sculpteur Vojin Bakić[1].

Future destination[modifier | modifier le code]

Après la fermeture du musée, la propriété est revenue à la famille Ribnikar[3]. En 2003, le Fond Ribnikar a décidé de se servir du bâtiment pour en faire un Musée de Politika et de la Presse serbe[4],[5].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (sr) « Zgrada Muzeja 4. jula 1941., Beograd », sur http://spomenicikulture.mi.sanu.ac.rs (consulté le 22 octobre 2012)
  2. (sr)(en) « The July 4th Museum », sur http://beogradskonasledje.rs, Site de l'Institut pour la protection du patrimoine de la ville de Belgrade (consulté le 22 octobre 2012)
  3. (sr) Jovan Dulović, Tamara Skrozza, « Tajna uklonjenog pečata », sur http://www.vreme.com, Site de Vreme,‎ 14 février 2002 (consulté le 22 octobre 2012)
  4. (sr) « Projekti », sur http://www.fondribnikar.com, Site du Fond Ribnikar (consulté le 22 octobre 2012)
  5. (sr) « Beograd, kuća Ribnikara kao multimedijalni centar », sur http://www.ekapija.com (consulté le 22 octobre 2012)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :