Morphing

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Morphing du visage de George W. Bush vers celui d'Arnold Schwarzenegger.

Le morphing ou la morphose[1] est un des effets spéciaux applicables à un dessin, vectoriel ou bitmap, ou à des images photographiques ou cinématographiques. Il consiste à fabriquer une animation qui transforme de la façon la plus naturelle et la plus fluide possible un tracé initial en un tracé final, totalement différent. Il est la plupart du temps utilisé pour transformer de visu un visage en un autre, ou tout autre partie du corps (main, pied). Traditionnellement, en trucage argentique optique, une telle opération était mise en œuvre via un fondu enchaîné, mais a été remplacée depuis le début des années 1990 par des techniques informatiques (triangulation de Delaunay, spline), permettant d'obtenir une transformation plus réaliste.

De nombreux logiciels sont disponibles pour faire du morphing. En général, la technique consiste à sélectionner des points sur la première image (par exemple, les yeux, le nez, et la bouche), et de sélectionner les points correspondants sur la deuxième image. Le logiciel trouve ensuite une transformation pour passer d'une image à l'autre et génère les images intermédiaires pour en faire une animation.

Méthode originelle[modifier | modifier le code]

Dans les films entièrement argentiques (tournage et finition), la transformation était obtenue par un fondu enchaîné d'un plan représentant un personnage à un autre plan (filmé plan sur plan) du même personnage, maquillé différemment. La limite de ce procédé était que l'acteur se devait d'être totalement immobile d'un plan à l'autre pour éviter tout décalage de son visage dans le cadre. Par exemple, dans Les Visiteurs du soir (1942), quand Lison la laideronne devient une superbe jeune fille, l'actrice est adossée à un mur qui assure le repérage de sa place et son immobilité.

Méthode moderne[modifier | modifier le code]

Au début des années 1990, les techniques informatiques produisent des résultats plus convaincants qui entrainent leur développement et la généralisation de leur emploi. Elles prennent en compte les différences de deux images, d'un photogramme à l'autre, tout en effectuant une continuité visuelle de la transformation grâce à l'identification de points et de vecteurs correspondants sur les images initiales et finales. Par exemple, une transformation d'un visage en un autre est effectuée en identifiant des points clés sur le premier visage, tels que l'axe du nez, l'emplacement des yeux et de la bouche, et en les remplaçant peu à peu par les points correspondants du deuxième visage. L'ordinateur effectue ainsi une transformation subtile qui n'interdit pas à l'acteur de bouger, rendant ce procédé de morphing très spectaculaire et réaliste.

Utilisations[modifier | modifier le code]

  • Le morphing peut être utilisé pour simuler le vieillissement d'une personne, partant de son visage jeune et se transformant en celui, plus âgé, que lui ont donné les maquilleurs et prothésistes. Cet effet étonnant est utilisé par exemple dans le film Titanic, ainsi que dans Il faut sauver le soldat Ryan.
  • Il existe des exemples antérieurs et le premier film contenant un morphing est Willow (1988), de Ron Howard.
  • Le premier clip à contenir un morphing est Black or White, pour Michael Jackson en 1991.
  • Le réalisateur Michel Gondry a détourné les logiciels de morphing de leur usage habituel pour effectuer des transitions entre plans (IAM, Je danse le Mia, 1994) ou distordre l'espace (The Rolling Stones, Like a Rolling Stone, 1995).


Logiciels libres[modifier | modifier le code]

Logiciels gratuits[modifier | modifier le code]

Logiciels payants[modifier | modifier le code]

Adobe After Effects (fonction Reshape, Remodeler)

Autres ressources[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.dglf.culture.gouv.fr/cogeter/27-02-03-internet.htm