Monument Gordon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Monument Gordon
Monument Gordon 02.JPG
Présentation
Type
Mémorial
Destination initiale
Mémorial
Destination actuelle
Mémorial
Style
Construction
1817
Statut patrimonial
Localisation
Pays
Région
Province
Commune
Coordonnées

Géolocalisation sur la carte : Belgique

(Voir situation sur carte : Belgique)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Brabant wallon

(Voir situation sur carte : Brabant wallon)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Champ de bataille de Waterloo

(Voir situation sur carte : Champ de bataille de Waterloo)
Point carte.svg

Le Monument Gordon est un monument érigé sur le site du champ de bataille de Waterloo à la mémoire d'Alexander Gordon, lieutenant-colonel britannique des Scots Guards et aide de camp de Wellington, mort à l'âge de 29 ans à la bataille de Waterloo, le 18 juin 1815[1],[2],[3].

Localisation[modifier | modifier le code]

Le monument Gordon se situe exactement sur la limite entre le territoire de la commune belge de Braine-l'Alleud et celui de la commune de Lasne, dans la province du Brabant wallon.

Il se dresse à environ 500 m à l'est de la Butte du Lion, et à 100 m au nord de la Ferme de la Haie Sainte, au sud-ouest du carrefour de la chaussée de Charleroi et de la route du Lion,

Face à lui, de l'autre côté de la chaussée de Charleroi se dresse le monument aux Hanovriens et, au nord-est du carrefour, le monument aux Belges.

La couronne de laurier
au sommet de la colonne brisée

Historique[modifier | modifier le code]

Alexander Gordon était un proche de Wellington. Issu d’une vieille famille écossaise, frère de Lord Aberdeen, qui présidera plus tard aux destinées du gouvernement britannique, il avait, très tôt, rejoint l’armée et participé aux campagnes d'Espagne et du Portugal. Remarqué par Wellington, il était devenu, dès 1810, son aide de camp. Et c’est aux côtés de son chef, le 18 juin 1815, aux environs de 18h30, alors qu’ils chevauchaient tous les deux pour rejoindre les bataillons brunswickois en difficulté, qu’il fut grièvement blessé à la cuisse.

Transporté à l’arrière des combats, il fut amputé, puis ramené à l’auberge Bodenghien, dans le centre de Waterloo, où Wellington avait installé son quartier général. C’est là que le Duc le retrouva, agonisant. "Dieu soit loué, vous êtes sauf !", lui aurait dit Gordon, en le dévisageant. Avant de perdre connaissance.

Wellington passa ensuite dans la chambre voisine pour entamer l’écriture de son rapport. Mais, épuisé, il sombra très vite dans les bras de Morphée. Vers 3 heures du matin, le docteur Hume, qui avait veillé Gordon, vint réveiller le Duc pour lui annoncer que son aide de camp venait d’expirer. Il lui donna aussi les noms d’autres officiers, victimes des combats. Au fur et à mesure de l’énumération, raconte le médecin, des larmes coulèrent sur les joues de Wellington. Visiblement très ému, le Duc aurait dit : "Grâce à Dieu, j’ignore ce qu’est perdre une bataille, mais rien ne peut être plus pénible d’en gagner une en perdant tant d’amis !"

Le monument a été édifié dès 1817 par la famille d'Alexander Gordon[1].

Il a été restauré en 1863 par son frère, en 1870 et en 1886 par son petit-neveu J. Gordon et en 1887 par sa famille.

Il fait l'objet d'un classement au titre des monuments historiques depuis le 16 août 1978[4]. Vu sa situation sur la limite entre deux communes, il est classé sous une double référence : n° 25014-CLT-0031-01 pour Braine-l'Alleud et n° 25119-CLT-0018-01 pour Lasne.

Le monument a été restauré en 2012. L'escalier de pierre avec main courante en fer forgé permettant l'accès depuis la route N5 a été démonté à cette occasion et est en attente de reconstruction.

Acrotère

Description[modifier | modifier le code]

Le monument vu de la route
La face est
La face sud avec l'inscription en français
L'insigne des Scots Guards (Nemo me impune lacessit)
Couronne de lauriers

Le monument est une stèle commémorative de style néoclassique réalisée en pierre bleue et haute d'environ 5 m.

Il est constitué d'un piédestal en pierre bleue surmonté de frontons triangulaires. Ces frontons sont ornés de couronnes de laurier et sommés d'acrotères à leurs extrémités.

Le piédestal porte une colonne brisée ornée de cannelures et ceinte d'une couronne de laurier près de son sommet. La colonne brisée évoque la courte carrière de l'officier mort à 29 ans[1].

Le piédestal porte sur sa face est un bas-relief représentant des armes, surmonté de l'insigne des Scots Guards composé d'un chardon entouré de la devise Nemo me impune lacessit.

La face ouest du piédestal, quant à elle, arbore les armoiries de Lord Aberdeen[5] constituées de deux bras bandant un arc entourés de la devise Fortuna sequatur[6] et d'une couronne de feuilles de chêne.

Bas-relief de la face ouest : Fortuna sequatur
Bas-relief de la face est : armes

Hommages à Gordon[modifier | modifier le code]

Sur la face nord et la face sud du socle du monument est gravé un hommage à Alexander Gordon.

Le texte est gravé en anglais sur le flanc nord (étant très peu lisible, il est reproduit sur une plaque apposée sur la grille) tandis que, sur la face sud, le texte est gravé en français.

« Sacred to the memory of
Lieutenant-Col. the Hon Sir ALEXANDER GORDON
Knight Commander of the most Honourable Order of the Bath
Aide-de-Camp to field Marshall the Duke of Wellington
And Also Brother to George Earl of Aberdeen
WHO in the twenty-ninth year of his age
Terminated a short but glorious career
On the 18th of June 1815
Whist executing the orders of his Great Commander
in the Battle of Waterloo
Distinguished for Gallantry and good Conduct in the Field
He was honoured with repeated marks of Approbation
By the illustrious Hero
With whom he shared the Danger of every Battle
In Spain, Portugal and France
And received the most flattering proof of his Confidence
On many trying Occasions
His zeal and activity in the service obtained the reward
Of ten medals
And the honourable distinctions of the Order of the Bath
He was justly lamented by the Duke of Wellington
In his public Despatch
As an Officer of high Promise
And a serious lose to the Country
Nor less worthy of record for his virtues in private life
His unaffected respect for Religion
His high sense of Honour
His scrupulous Integrity
And the most amiable Qualities
Which secured the attachement of his friends
And the love of his own Family
In testimony of Feelings which no language can express
A disconsolable Sister and Five surviving Brothers
Have erected this simple Memorial
To the object of their tenderest Affection. »

Suivent sur le bas du socle ces inscriptions additionnelles :

« Repaired 1863 by his brother.
Repaired in 1870 and 1886 by his great nephew ... Admiral the Honorary J. Gordon ...
xxx by the Earl of Aberdeen
Repaired in 1887 by his family.
Repaired by subscription
of the Gordon family and clan »

Face sud, inscription en français[7].
Dédicace à Gordon (face est)
Mentions des commanditaires successifs des travaux de restauration du cénotaphe

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Brochure des journées du patrimoine 2007 de la Région wallonne, p.10
  2. Hommage gravé dans la pierre sur le socle du monument
  3. Plaque de bronze apposée à la base du socle du monument
  4. Liste des monuments classés de la Région Wallonne
  5. Son petit-neveu John Campbell Gordon, septième comte d'Aberdeen, a restauré le monument en 1871 et 1886.
  6. Histoire du clan Gordon sur le site Tartankilts
  7. Avant la restauration de 2012.